Retour

À vous la parole (57 commentaires)

« Les méditations sont des merveilles, vrai cadeau que nos éclaire e engage dans le chemin de la suite du Segneur! Merci! »

Répondre

Mellina - 26 mars 2020 - 2:19

« Après ce film "Marie de Nazareth" vu sur KTO, en l'honneur de l'Annonciation, je peux redire ce soir : Merci Marie pour ton "OUI" tu es devenu notre mère au pied de la Croix, et tu as toujours espéré, envers et contre tout... nous devons faire de même, garder confiance, et remercier Dieu, pour ce don de la vie...Tu es toujours avec nous et toujours prête à nous tenir la main pour nous aiguiller sur le bon chemin.... Merci pour votre témoignage »

Répondre

claudemarie - 25 mars 2020 - 22:56

« Aujourd’hui c’est le jour de l’Annonciation, de la bonne nouvelle apportée par l’ange Gabriel à Marie, la jeune fille promise en mariage à Joseph.
Dans neuf mois naiîtra l’enfant Jésus, notre Sauveur à tous.
C’est vrai que c’est un mystère. Je n’ai jamais réussi à comprendre comment le Seigneur, qui est Dieu, a pu accepter de venir en ce monde, de s’abaisser jusqu’à devenir un humain et aussi un enfant, un petit nouveau-né.
Votre citation dit vrai : les enfants n’appartiennent qu’à Dieu.
Ils sont l’espoir de l’humanité et également de Dieu, leur créateur.
Jésus a demandé à ses disciples d’essayer de redevenir comme des petits enfants.
Humbles, souriants, ouverts, innocents, d’une confiance totale et sans soucis.
L’acceptation de Marie, avec une foi immense, est également plus que remarquable.
»

Répondre

Vincent59 - 25 mars 2020 - 21:21

« Bonjour
Merci pour vos partages très profonds!
Un de mes amis est dans le Coma (Corona)
J'aimerais proposer une prière aux amis qui le soutiennent et soutiennent sa famille... pourriez-vous m'aider à trouver la prière qui puisse toucher tout public y compris des personnes qui ont quitté l'église... Merci... »

Répondre

`Brom - 25 mars 2020 - 21:08

« Cher Brom,
je suis très touché par votre message.
Je crois que si j'étais parmi vous,
je commencerais par ne rien dire.

Avant de penser aux autres,
ce silence me donnerait sans doute l'occasion
de me tourner vers le Christ et d'écouter ce qui me vient.

Si c'est un message de paix, il émane très probablement de l'Esprit,
l'Esprit que le Christ nous a promis,
après avoir traversé la souffrance et la mort,
après Sa Résurrection.

Demandez-Lui, - et je penserai à vous dans ma prière ce soir -,
demandez-Lui avant tout la paix pour votre cœur.

Ce que vous avez l'intention de dire à vos proches
viendra alors à vous, je le crois,
avec la sérénité dont vous avez besoin.

Parce que le Fils de Dieu est avec chacun de nous.

fraternellement,

»

Paul (Belgique) - 25 mars 2020 - 22:14

«
Merci à tous pour ces commentaires.
Ils témoignent de votre vie, de vos interrogations, de vos réflexions, de votre foi, de votre colère de votre émerveillement et de tout ce que vous n'avez pu écrire. Ils sont riches.
L'infinitude de l'amour de Dieu pour nous les hommes est un un mystère!
Pour quoi s'étonner de ne pas tout comprendre?
Bonne route à chacun

»

Répondre

Brigitte - 25 mars 2020 - 20:19

« Merci Brigitte pour pour votre beau témoignage, de nous avoir fait partager votre bonheur, votre joie. J'ai moi-même trois fils, cinq petits enfants trois arrières petits enfants. Une belle tablée quand nous sommes réunis.
Merci aussi à vous tous pour vos commentaires, quels qu'ils soient, l'essentiel c'est de pouvoir s'exprimer en toute fraternité et que chacun soit attentif à la joie comme à la peine de l'autre.. Que notre petite église cybernétique comme dit notre cher frère Paul soit un lieu pour épancher sa joie ou sa peine en toute fraternité sans aucun à priori sous le regard bienveillant de notre Sainte Mère. Merci Marie !
"Ave Mère Sainte, tu as donné le jour au roi qui gouverne le ciel et la terre pour les siècles des siècles". Jean Paul II.
Bonne soirée à tous, toutes. Union de prières. »

Répondre

Marie Jeanne - 25 mars 2020 - 20:01

« Regarder l'ISS ce soir. Elle doit passer dans le ciel vers 19 HEURES 50.
Je prends mes valises. Je n'ai plus rien à dire. »

Répondre

Christine - 25 mars 2020 - 19:18

« Merci pour ce beau témoignage Brigitte. J'ai eu la joie d'avoir trois enfants, à chaque naissance j'ai été émerveillé par ces petits être après les avoir bien regardé puis embrassé, je leur ai fait un signe de croix sur le front en les confiant à Dieu et en le remerciant pour ces beaux cadeaux après des grossesses pas faciles. Je les ai voulu, porté puis mis au monde, puis je les ai vu grandir, chacun a choisi sa vie et je me défend d'intervenir sauf s'ils ont besoin de moi. C'est leur vie et bien qu'ils vivent dans un rayon de 30 km je ne m'incruste pas.
Lorsque je disais ma tristesse de ne pouvoir rendre visite à ma maman en EHPAD, j'ai oublié qu'il y a bien plus triste, comme j'ai pu le lire dans le magnifique témoignage de Geneviève. Il y a des enfants dans des établissements de soins qui ne voient pas leurs parents et inversement, c'est bien triste et je vais penser fort à eux.
J'ai aussi vu le témoignage de Jacquette qui ne me choquer pas, elle a le droit d' être en colère et de douter, chacun vit un décès à sa façon, j'espère qu'elle trouvera la paix et le réconfort après cette grande souffrance.
Je m'arrête là pour ce soir je vous embrasse et je vais préparer mes petites bougies pour mettre sur ma fenêtre à 19 h30. Bonne soirée à tous prenez soit de vous.
Blandine »

Répondre

BLANDINE - 25 mars 2020 - 18:02

« Bonjour,
J'ai regardé la messe célébrée par le pape à la maison Ste Marthe. J'aime beaucoup les homélies du pape. Et là, ô surprise, silence! Il a simplement dit que l'annonciation est un mystère et pour toute homélie il a relu l'évangile, lentement, en pesant bien chaque mot. Et là j'ai de nouveau réalisé que dans la doctrine de l'église il y a des mystères: mystère joyeux, mystère du mal que rien ni personne ne peut expliquer, pourquoi le mal, pourquoi la mort d'enfants innocents, pourquoi la souffrance du handicap à la naissance ? Ces mystères nous dépassent et nous renvoient à une certaine humilité. Que savons-nous du plan de Dieu pour chacun de nous, pour l'humanité ? Ses pensées soient loin au-dessus des nôtres. Ces mystères, joyeux, douloureux, n'ont pas d'explication humaine et la seule réponse c'est le silence, émerveillé, douloureux. De tout cœur aujourd'hui avec ceux qui fêtent joyeusement la venue d'un enfant et avec ceux qui pleurent en silence la perte ou le handicap d'un enfant. Et avec ceux comme Mahona, qui sont privés de manifester leur affection à cause du nécessaire confinement. »

Répondre

Lorette - 25 mars 2020 - 17:49

« Lorette,
Avant de commencer de lire l'évangile, le pape a dit "maintenant c'est la vierge Marie qui va nous dire les paroles de l'évangile", à mon avis, son silence était un silence de respect devant les paroles qu'il venait d'entendre de la bouche de la vierge...mais on peut l'interpréter différemment.
Pour moi, ces homélies du pape chaque matin, sont une nourriture pour la journée, kat »

Kat - 25 mars 2020 - 18:53

« Coucou kat ah OK je n'avais pas entendu J'ai par contre remarqué son air grave et recueilli. Ça me fait plaisir que tu m'aies répondu car je ne savais pas que pendant la période du confinement les messes à la chapelle Ste Marthe étaient diffusées. En fait c'est quand tu as parlé de cet évangile du paralytique que je suis allée écouter la messe et j'ai vu ce récit sous un autre angle encore, comme lundi avec la méditation de Sébastien sur l'aveugle-né. Du coup ce paralytique qui me semblait sympathique, digne de compassion, m'a énervée !... Et là j'ai eu la preuve si on peut dire une fois de plus de la divinité de Jésus : le fait de passer outre cette réponse et de le guérir quand même je me dis que ce n'est pas humain. Cet amour-là ne peut pas être un amour humain. Et j'ai pensé à toutes les personnes que j'ai pu connaître et plaindre, alors qu'en fait elles se complaisaient dans leur léthargie si je puis dire. Un prêtre a parlé un jour d'une addiction à la souffrance ça m'avait interpellée. Ce paralytique qui rejetait la faute sur les autres en fait, je ne l'avais jamais vu comme ça. Pour moi l' image que j'avais de lui c'était ce type avec son brancard sous le bras, sautillant de bonheur (enfin j'imagine). Et comme a dit le pape, à la fin il n'a même pas dit merci ! Ça non plus je ne l'avais pas remarqué. Il y a sûrement un lien. Si l'envie est le cancer de l'âme comme dit Mère Térésa, on peut dire que l'ingratitude est celui du cœur. Bonne soirée. A demain. »

Lorette - 25 mars 2020 - 20:07

« 2 rectificatifs: je suis allée réécouter l'évangile d'aujourd'hui: j'avais bien entendu que ce récit avait dû être raconté à l'évangéliste Luc par la Vierge elle-même mais j'ai zappé la suite jusqu'à la relecture par François de cet évangile.
Je suis allée réécouter l'évangile du paralytique: ce n'est pas le pape qui dit qu'il n'a même pas dit merci. C'est moi qui l'ai pensé puisqu'on ne le dit pas dans le récit et ça colle bien avec le personnage. Pas de la méchanceté mais une sorte d'indifférence, de passivité.
Bonne soirée. »

Lorette - 25 mars 2020 - 21:13

« En ces moments plus moroses pour moi, ta réponse Lorette, si spontanée et si vraie m'ont fait rire... un petit rayon de soleil...merci, kat »

Kat - 25 mars 2020 - 21:39

« Bel avenir pour vos enfants et vos petits-enfants ! Quel monde…. Comment on vit aujourd'hui ? On revient sur terre et on ferme ses ordinateurs et portables. Les réseaux sont saturés ! On a voulu la modernité. Bel avenir pour tes enfants Seigneur.
J'éteins tout. J'aurai du le faire avant !!!!!
Une pensée pour celles et ceux qui sont entrain de sauver des vies et peut-être perdre la leur. »

Répondre

Christine - 25 mars 2020 - 16:49

« Christine, bonjour, Je ne vais pas jouer les dames patronnesses et vous dire que tout est beau dans le meilleur des mondes. Les temps sont difficiles pour ceux qui sont confinés, privés de relations et/ou de soins , et très dur pour tout le personnel médical : ceux qui sont sur le terrain et ceux qui sont privés de travail du fait de l'interdiction de recevoir ou de voir des patients. Je pense à mes parents et à ceux de leur génération qui ont connu des conditions de travail qui étaient loin d'être faciles ; des conditions de vie sans grand confort ; les grandes grèves ; les guerres et les privations ; les krach financiers anéantissant l'épargne réalisée petit à petit ; et la liste n'est pas close. Ils ont tenu parce qu'il le fallait ; parce qu'ils avaient une famille à protéger avec peu de moyens souvent. Il ne faut pas croire que la générosité, l'entraide étaient la règle : c'était aussi chacun pour soi avec les "combines" si on avait certaines relations. Cette lutte contre ce virus finira par porter ses fruits. Comme la contagion est mondiale, cela fait peur. Mais avons-nous eu peur quand des épidémies récentes ont touché les pays africains ou asiatiques ? Ou quand des tribus africaines se sont massacrées ? Se sentait-on vraiment concerné ? D'un grand mal il peut ressortir des changements bénéfiques ; je le crois fermement. Bien sûr, on préfèrerait que les améliorations se fassent dans la douceur, sans trop de heurts. Alors, au lieu de la tentation "de jeter l'éponge" »

mahona - 25 mars 2020 - 17:57

« Suite : Alors au lieu de la tentation de "jeter l'éponge" retroussons-nous les manches et demandons à Marie de nous aider. A plusieurs reprises Elle a apporté son concours bienfaisant en France. Pourquoi pas cette fois-ci encore ? »

mahona - 25 mars 2020 - 17:59

« Un vitrail où les personnages reflètent la douceur, la confiance, la gravité. Une parenthèse dans le quotidien. L'abandon confiant d'un tout-petit est un cadeau. Ignorant de ce que sera sa vie, il est tout entier dans l'affection des bras qui le portent. Marie non plus ne pouvait pas se douter de que serait sa vie et celle de cet enfant qui naîtrait d'elle, annoncé par la visite de l'ange. Pourquoi s'étonner quand l'ange lui apprend aussi la prochaine naissance chez sa cousine Elizabeth déjà âgée ? "Rien n'est impossible à Dieu". Peut-être faudrait-il dire "rien n'est impossible à Dieu dans Ses desseins". Ils sont hors de portée de notre raisonnement mais pas de notre foi. Nous célébrons aujourd'hui, dans des conditions particulières, l'annonce de la venue de l'Emmanuel et Marie, sa Mère, qui l'a rendue possible. Qu'elle nous accorde sa protection en ces temps troublés et qu'elle soit remerciée pour les grâces accordées et ses intercessions auprès du cœur de son Fils. "A Jésus par Marie". »

Répondre

mahona - 25 mars 2020 - 16:34

« "Face aux épreuves de la vie qu’ils rencontrent, les études difficiles, les recherches d’emplois qui durent, les déboires sentimentaux, je n’ai plus peur, je garde confiance. Le Père du Ciel veille et les accompagne."
Voilà une réflexion qui me rassure et me réconforte
J'ai 3 enfants et n'arrête pas de prier pour eux.
Désormais sans arrêter de prier, je n'aurai plus peur car "le Seigneur veille" Merci pour cette lumière. »

Répondre

niki - 25 mars 2020 - 15:07

« Oui, comme beaucoup d'entre nous, je remercie le Seigneur de m'avoir accordé le bonheur d'avoir un enfant et deux merveilleux petits-enfants, mais m'arrêter là serait un peu égoïste. Aujourd'hui, deux messages m'ont interpellée. Celui de Jacotte qui souffre douloureusement de la perte d'êtres chers et qui se dit très loin du Seigneur. Je veux prier le Seigneur pour elle afin qu'il lui envoie sérénité et espérance. Non, il ne l'a jamais oubliée… Et également, le message de Geneviève qui est rempli d'amour et de reconnaissance envers notre Seigneur qu'elle remercie du beau cadeau qu'elle a reçu avec la naissance de son fils Romain, handicapé. Aucune amertume dans son propos, que de l'amour et de la bienveillance.
Que rajouter d'autre ? Notre Seigneur est toujours là pour nous aider à affronter nos douleurs, nos souffrances. Confions les lui.
N'oublions pas de remercier tous les hommes et les femmes qui sont aujourd'hui à notre service, pour combattre ce maudit virus, au prix de leur vie. Que le Seigneur et notre mère la Vierge Marie les protègent.
Danielle »

Répondre

Danielle - 25 mars 2020 - 14:58

« Merci, Brigitte, pour votre joyeux partage !

Nous avons trois enfants et dix petits-enfants (depuis avant-hier).
L’histoire de leurs vies fait que parmi ces dix petits-enfants
quelques-uns n’ont pas les 25% de nos gènes en commun.
Nos enfants et nos petits-enfants nous ont donné l’occasion d’apprendre
que leurs projets de vie n’ont pas à être des copiés-collés de la nôtre.
Sur certains aspects, je ne le souhaiterais pas.

Aucun d’entre tous ceux-ci n’a de lien déclaré
avec la communauté chrétienne.
Nos réunions familiales sont espacées, par la distance essentiellement,
mais toujours joyeuses, bienveillantes et sincères.

Et nous nous réjouissons toujours de voir
comment ils sont chacun motivés dans leurs vies
par des valeurs bien attachées à la nécessité de l’attention aux autres.

Ma place n’est pas de leur dire :
« Fais comme Papa, fais comme Papy ».
Mais il me semble ma place est bien, pour moi,
de rester clair, avec eux, dans ce qui nourrit mon espérance,
celle de la Présence de Dieu.

Je suis surtout heureux de savoir que Dieu les aime, chacun d’eux.
Chacun d’eux est, - sans qu’il veuille trop y penser -, un enfant de Dieu.
Et je fais aussi confiance au Fils pour Sa patience.
Comme Il l’a eue et l’a encore, toujours, avec moi.

Bonne journée, chers amis.
»

Répondre

Paul (Belgique) - 25 mars 2020 - 13:28

« comme tous les messages que je peux lire me font du bien et me font ressentir combien nous sommes tous reliés. Ce 25 mars pour moi jour de l'annonciation c'est le jour de la naissance de mon cher enfant Romain qui est handicapé et se trouve confiné dans son établissement . Je voudrais partager avec vous ce sentiment de reconnaissance pour sa naissance et tout ce qu'il m'a apporté dans ma vie même si celà n'a pas été tous les jours facile mais mon Romain est un cadeau de Dieu qui m'a ouvert encore plus à l'amour. Prions pour tous les soignants et éducateurs qui oeuvrent chaque jour auprès de nos chers enfants handicapés. »

Répondre

Geneviève - 25 mars 2020 - 12:03

« Quelle merveilleuse lueur d'espoir peut-on lire dans votre message. Vous êtes admirable! Que Dieu veille sur Romain.
Danielle
»

Danielle - 25 mars 2020 - 14:40

« Avec vous, Geneviève, je rends grâce à Dieu pour tout ce qu'il vous a fait découvrir grâce à votre enfant. »

Esperanza - 25 mars 2020 - 14:41

« Le confinement interdit sans doute les visites. Cette privation est difficile à accepter. De tout cœur avec vous et les retraitant(es) dans le même cas. »

mahona - 25 mars 2020 - 16:07

« LE PÈRE DU CIEL VEILLE ET LES ACCCOMPAGNENT.........
LE PÈRE CHEZ MOI EST DÉCÉDÉ FIN 2017 ET LE FILS EST PARTI LE PREMIER JOUR DE FÉVRIER.......CE PÈRE QU’ON APPELLE DIEU JE NE CROIS PLUS.EN LUI.
TANT DE SOUFFRANCE,TANT DE PEINES, ET AUSSI TANT DE PRIÈRES FAITES POUR EUX......
JE SUIS UNE DAME ÂGÉE QUI ÉTAIT CHRETIENNE CATHOLIQUE JUSQUA CE JOUR DU PREMIER FÉVRIER EN TENANT LES MAINS DE MON FILS MOURANTDEJA GLACE.
J’AI ENTENDU SON DERNIER SOUFFLE.
DEPUIS CETTE COLÈRE CONTRE DIEU S’ACCENTUE DE JOUR EN JOUR.

CE DIEU QUI VEILLE,QUI EST BON, QUI VEILLE ETC ETC JE N’EN VEUX PLUS.
JE SAIS JE VAIS CHOQUER BEAUCOUP D’ENTRE VOUS,?
ET SURTOUT NE ME DITES PAS QUE MARIE AUX PIEDS DE JESUS SUR LA CROIX ETC ETC.
BELLE PÂQUE À VOUS TOUS QUI CROYEZ ENCORE.
»

Répondre

Jacotte - 25 mars 2020 - 9:57

« Jacotte vous ne me choquez pas, vous me remplissez de tendresse pour vous, si loin et si proche . »

Zabeth - 25 mars 2020 - 10:16

« JACOTTE, je prie pour vous. Dieu vous aime comme il aime chacun de nous. Il n'est pas responsable de la "Mort" de vôtre fils. En ce Jour de l'ANNONCIATION que la VIERGE MARIE vous entende. »

MADDALENA - 25 mars 2020 - 10:23

« Jacotte, Je comprends votre immense douleur, j'ai perdu mon unique petit et grand frère. Il était pour mon confident, mon soutien ; j'ai ressenti une profonde révolte car étant son aîné et de surcroît handicapé j'aurai dû partir la première. Grâce à des proches j'ai surmonter cette épreuve, je peux dire qu'il reste proche de moi par la prière, l'Esprit du Seigneur m'accompagne chaque jour et je l'en remercie. Courage, je prie pour vous et avec vous.
Claude »

claude - 25 mars 2020 - 10:49

« Votre colère est légitime.
Prenez soin de vous.
»

Isabelle DROZ - 25 mars 2020 - 11:16

« Vous avez le droit d'être en colère contre Dieu avec ce qui vous arrive et votre souffrance. Dites le à Dieu très fort. Criez-le ! Mais je crois que Dieu pleure avec vous, il ne veux pas ce qui vous arrive, ni aucune souffrance, ni aucun malheur. Mystérieusement il est avec vous et vous accompagne sur votre chemin. Confiance !
Philippe »

Philippe Rebetez - 25 mars 2020 - 11:22

« Bonjour Jacotte. C'est normal de se révolter quand on rencontre de graves épreuves, et il faut parfois beaucoup de temps pour parvenir à l'acceptation. C'est le processus du deuil, qui est un chemin de guérison des blessures. Celles ci sont le prix de l'amour, mais ce qui a existé ne peut être aboli.
Connaissez vous le livre de Marion Muller Collard "L'autre Dieu" ? Pasteur protestante, elle fait le parallèle, dans ce livre, entre l'histoire de Job et sa propre histoire (grave maladie de son second fils), ce qui l'a conduit à changer complètement sa vision de Dieu.
Vous avez toute ma compassion pour votre cruelle souffrance. Je crois qu'il y a maintenant une association rassemblant pour entraide les parents en deuil d'un enfant. »

antoinette IDF - 25 mars 2020 - 11:23

« Je comprends votre colère et votre amertume, Jacotte. Mais je constate que vous prenez la peine de venir sur ce site, d ecouter ou lire les méditations proposées et en plu, vous nous souhaitez une bonne Pâques ! Le Seigneur est toujours au fond de votre cœur ! Il est toujours à l œuvre au fond de votre cœur et de votre âme ! C' est pour moi la Bonne Nouvelle de votre message. Bien- sûr je comprends et ne minimise pas votre douleur. Bous avons tous nos propres douleurs et donc nous ne sommes pas insensibles à la vôtre. Mais nous allons vous accompagner par la prière et la pensée , et quand vous serez trop triste, pensez que beaucoup de gens sont avec vous ( en plus du Christ), vous n n'êtes pas seule. Faites sortir votre colère, je suis sûre que Dieu la comprend et l accepte! Criez- la , ne l étouffez pas. Votre colère est une prière et Dieu la reçoit comme telle.
Bon courage et merci d' être qui vous êtes, merci pour vos vœux de bonnes Pâques.
Diminique »

coves dominique - 25 mars 2020 - 12:42

« Très chère Jacotte,
Oh que non, vos propos
ne m'ont pas choquée. Dieu lui-même ne pourrait vous reprocher quoi que ce soit. Votre cœur est déchiré et je sens que tout mot est de trop. Si j'étais face à vous, je me tiendrais en silence, vos mains entre les miennes, essayant de faire passer toute ma tendresse.
Et merci de nous avoir fait part de votre peine. »

Esperanza - 25 mars 2020 - 14:30

« Je vous comprends ; avec des peines moins lourdes mais qui atteignent des très proches , je me demande jusqu'ou on peut croire avec de telles souffrances .
Pensez déjà à vos disparus dont un enfant , c'est le plus important . »

Bergerat Mélot - 25 mars 2020 - 14:58

« J’entends Jacotte à travers votre commentaire dont je vous remercie, la question majeure
« Pourquoi ? ».
Et plus encore : Où donc est Dieu ?
Que fait-il au moment où le mal et la souffrance me submergent ?
Quand la chair de ma chair souffre et que je suis impuissante, que mes suppliques restent sans réponse ?
Et puis finalement que plus rien ne me reste, tous s’en sont allés, tout s’en est allé sauf ma douleur, mes regrets, mes remords peut-être… Je suis anéantie, vide…

Et j’aurais envie de m’insurger devant ce que je jugerais être une « injustice » :
Il ne me reste plus rien ???Vraiment ??? Non je refuse ! C’est impossible !
Du fond de ma détresse, car de cela il m’en reste, encore une fois je vais Te parler Dieu, écoute…. Je ne veux pas abandonner ceux que j’aime. Qui peut m’assurer qu’ils n’ont plus besoin de moi l’épouse, la maman ? Et que puis-je faire alors ?
Je ne suis que plaie béante mais eux, ne les abandonne pas ; accueille ceux qui ont partagé l’intimité de ma vie. Réconforte-les puisque je ne peux plus le faire.
Oui il me reste la douleur, la détresse et l’amour que j’ai pour eux par-dessus tout et qui m’amène
finalement à te prier encore une fois, comme avant.

Pardonnez ma divagation, Jacotte, elle est sortie de mon cœur. Je n’ai pas la capacité de vous consoler ni de vous ramener à Dieu, mais j’ai une ferme conviction en la prière. Et vous êtes dans ma prière.
Belle Pâques à vous aussi.
Brigitte
»

Brigitte - 25 mars 2020 - 19:34

« Non Jacotte, personne ne peut être choquée ..... Vos propos sont ceux d'une mère éprouvée par une douleur incommensurable, celle de la mort de son fils ....Voilà quelques années, nous avons connu ce même déchirement : la perte de notre plus jeune fils, après 2 ans1/2 d'un traitement lourd à Marie Curie . Nous l'avons entouré, jusqu'au bout, de tout notre amour ..... Nous avons prié , beaucoup prié Marie .... et mon époux ne savait que dire " donnez lui le meilleur" ..... Ce que je désirais, c'était sa guérison..... "Le meilleur", c'était ça !... Seulement, j'avais oublié, que le Seigneur ne suit pas les mêmes critères que les nôtres .....Dieu a prit mon époux au mot .... Deux mois, plus tard, jour pour jour , mon papa retrouvait son petit-fils qu'il aimait tant ! ..... Ces épreuves auraient pu nous anéantir , mais nous avons reçu la Force de rester debout ! ..... Ah ! Jacotte criait votre colère que j'appelle douleur, et mettez tout entre les mains de Marie ..... C'est notre Mère ravagée, soutenue par Jean et Madeleine , face à son fils agonisant ..... Elle sait !... Qui pourrez, mieux que Marie, vous comprendre ?
J'ai pour habitude de dire " 9 mois dans mon ventre.... je t'ai porté , 2 ans 1/2 avec la Force de mon amour..... Je t'ai porté .....et dans mon coeur, jusqu'à mon dernier souffle,..... je te porterai ! .....Il est toujours là !
Bon courage Jacotte, le chemin est difficile mais Le Seigneur veille et un jour ......
Bien Fraternellement.
J.C




»

J.C - 25 mars 2020 - 22:54

« Bonjour Père
La semaine passée j'ai posé une question sur la Samaritaine et l'évangile de Jean notamment les petites notes inscrites au bas dans la bible de Jérusalem.
A ce jour je n'ai toujours pas de réponse..
Pouvez-vous retrouver mon mail et me répondre, d'avance merci
Fraternellement
Liliane »

Répondre

Liliane GERARD - 25 mars 2020 - 9:33

« Réjouissons-nous, Chrétiens, nous qui sommes comblés par la Grâce, le Seigneur est avec nous,,,car
"En effet, tous ceux qu'anime l'Esprit de Dieu sont Fils de Dieu.
Aussi bien, vous n'avez pas reçu un esprit d'esclave
pour retomber dans la crainte
vous avez reçu un esprit de fils adoptifs,
qui nous fait crier: Abba! Père! " Rom 8-14,15

Merci Père, au Nom de Jésus, pour ton Saint-Esprit »

Répondre

Parole - 25 mars 2020 - 9:19

« PS ... et que je peux me réjouir, ou au moins accepter, de vivre dans l'impermanence et l'interdépendance. Comme tout le monde, je le ressens bien actuellement. »

Répondre

antoinette IDF - 25 mars 2020 - 9:17

« Ayons confiance, le Père du ciel veille sur nos enfants qui sont aussi les siens ...
Nos enfants ne sont pas nos enfants!!! Pas facile cette parole , elle fait mal ...Les enfants sont une bénédiction de Dieu , merci Seigneur d'avoir eu la chance d'en avoir 4 ... Veille sur eux et leur famille .
AMEN 🙏 »

Répondre

Ninine - 25 mars 2020 - 9:08

« J’ai 3 enfants et mes enfants ne sont pas mes enfants, mes enfants ne sont pas des choses qui m’appartiendraient comme ma voiture... c’est ainsi que je comprends cette phrase. De plus chaque être humain est unique et en même temps l’image du monde dans lequel il est né. Il n’appartient à personne et pourtant à tous en même temps car nous sommes tous enfants de Dieu. C’est le fond de la parole suivante qui est le premier commandement :tu aimeras ton Dieu et ton prochain comme toi même »

Marie Marthe - 25 mars 2020 - 9:25

« Le rôle des enfants n' est pas de faire la joie des parents, ni de les faire souffrir, mais l'un et l'autre peuvent arriver. D'ailleurs, le vieillard Simeon l'a bien annoncé à Marie. Rien n'est permanent, tout est interdépendant. Refuser ces lois, c'est refuser la vie. Mais les accepter, et donc accepter la vie, nécessite de croire à des lois superieures, éternelles et universelles, qui répondent aux besoins de notre âme. C'est par là que je suis enfant de Dieu sur la terre.
Je n'ai pas eu d'enfant et je n'en ai pas voulu. Je m'occupe parfois de ceux de ma nièce et je vois comme c'est dur, comme ça demande de sacrifices, d'efforts sur soi, au nom de l'amour...Et c'est même sans garantie de bons résultats, justement parce que les enfants ne nous appartiennent pas, ils suivent leur propre chemin. Les parents ne peuvent qu'essayer de leur donner un bon exemple et les confier à Dieu., leur Père éternel. C'est comme ça que la vie reste vivable. »

Répondre

antoinette IDF - 25 mars 2020 - 9:06

« Merci Brigitte ,
alors on peut allumer nos bougies , tout autour du Cierge Pascal ;
qui nous rappelle , que le don de Dieu , c'est l'amour , pour
que tous aient la vie , pour que tous soyons en Lui et par Lui ,
Une famille Sacrée . »

Répondre

fred - 25 mars 2020 - 8:46

« Quoi de plus beau que la venue d'un enfant! mes deux garçons sont grands, mais je me souviens encore de la joie éprouvée. Je n'ai pas la chance d'avoir de petits enfants, est-ce la volonté de Dieu? Mais je me réjouis de chaque naissance comme celle de ma petite nièce. Oui faisons confiance à Marie qui dans chaque épreuve et au pied de la Croix faisait confiance dans le Père. Aujourd'hui je prie pour tous les enfants et pour toutes les mamans. Que notre Seigneur leur donnent force et courage dans ces temps difficiles. »

Répondre

fernande - 25 mars 2020 - 8:31

« Ce matin le fou qui sommeille en moi s'est réveillé mais il ne vous dira sûrement pas l'heure à laquelle il part et arrivera, mais il vient.
Pistez son smartphone!!! »

Répondre

Ange ou Demon - 25 mars 2020 - 8:05

« Oui marie comblé de grâce le mystère de dieu est grand quand est-il de ce monde ou tout bascule sur l'argent et l'égoïsme des enfants faut-il une épreuve aussi lourde pour enfin ce tourner vers l'amour du père je prie avec vous mes frères et sœurs pour que nous sortions tous de cette épidémie avec l'amour l'humilité et le parage amen »

Répondre

Françoise - 25 mars 2020 - 7:53

« Nous sommes tous des enfants de DIEU.
Pour beaucoup d'entre nous, nous avons aussi porté un enfant, qui à son tour portera un enfant. Ainsi est faites la chaîne de l'AMOUR.
Aujourd'hui, prions pour toutes les personnes qui ont été rappelés à DIEU à cause de ce virus.
Je demande de tout mon cœur à JÉSUS de protéger tous les enfants de la TERRE.
"On ne veut pas la fin du monde
On se rejoint pour faire la ronde
Ce que l'on veut, c'est encore pouvoir s'aimer
Pour tout les enfants de la terre
Une chanson comme prière"

Belle journée à vous »

Répondre

thérèse - 25 mars 2020 - 7:47

« merci pour votre message, des enfants je n'en ai pas, heureux ou malheureux, ça dépend des jours des heures, du moment en fait. sur ma page facebook jai décidé de consacrer cette journée à me tourner vers Marie
.et dans ce monde troublé elle seule nous sauvera. elle l'a déjà fait,
DOMINIQUE »

DOMINIQUE - 25 mars 2020 - 10:10

« Ces paroles d’une femme, d’une mère proposant sa méditation me touchent dans mon âme. Je suis femme. Cela me rappelle le pèlerinage des mères fait.en son temps vers N D de Boulogne sur mer. Profondes émotions et beaucoup de prières exaucées. »

Répondre

MonAnn - 25 mars 2020 - 6:53

« Angelus

- L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie
- Et elle conçut du Saint Esprit.

- Voici la Servante du Seigneur
- Qu’il me soit fait selon votre parole.

- Et le Verbe s’est fait chair
- Et il a habité parmi nous.

Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ.

Prions

Que ta grâce, Seigneur notre Père, se répande en nos coeurs. Par le message de l’ange, tu nous as fait connaître,
l’incarnation de ton Fils bien-aimé.
Conduis-nous, par sa passion et par sa croix,
jusqu’à la gloire de la résurrection.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
Amen. »

Répondre

Partage - 25 mars 2020 - 5:58

« C'est drôle, je relisais toutes les intentions de cette neuvaine et je me suis dit: où sont tous ses agents de l'ombre dans tous les services publiques (autres que les médecins, infirmier(e)s, aide-soignant(s), où sont les acteurs de la justice, où sont les notaires et avocats sans qui vous ne pouvez pas boucler un dossier, où sont les agents des pompes funèbres? Et je suis presque sûre d'en oublier encore d'autres...
Oui, heureusement que le Père, Lui, prend soin de tous... »

Répondre

& - 25 mars 2020 - 5:43

« C'est sûr que j'en oubliais: j'ai oublié tous ses acteurs qui vous, nous, permettent de garder contact avec nos proches même à distance, d'avoir de l'eau, de la lumière et du chauffage, qui entretiennent les véhicules de ceux qui en ont besoin pour travailler et ceux qui les recyclent quand ils sont usés, ceux qui les construisent, et ceux qui imaginent les moyens de déplacement dans le futur... »

& - 25 mars 2020 - 5:57

« Et puis c'est vrai, il ne faut pas oublier tout ceux qui prient, consacrés ou pas par une communauté religieuse ou pas, pour ne pas désobéir,
et puis aussi ceux qui vont désobéir pour prendre soin d'eux, risquer leur vie pour la sauver.
A quoi bon vivre si l'on ne peut plus voir et toucher ceux que l'on aime tant qu'ils sont encore vivants sur terre. »

& - 25 mars 2020 - 7:41

« Bonjour,
Merci de penser et de prier pour ces agents de l'ombre dont on ne parle jamais car ils sont en deuxième ligne mais ils sont là, ne font pas de bruit bien présents au service de tous. Aujourd'hui, prions tout spécialement Marie et demandons lui de protéger chaque homme, chaque femme, chaque enfant.
»

marie-laure legendre - 25 mars 2020 - 8:39

« "Le Père du Ciel veille et les accompagne."
Oui, le Pere du Ciel veille et accompagne, parfois jusqu'à l'accident, pour épargner une vie qui n'en est plus une. »

Répondre

Isabelle - 25 mars 2020 - 5:03

« " Réjouis toi Marie, comblée de Grâce , le Seigneur est avec toi "
Merci Brigitte pour votre Foi, votre délicatesse, votre simplicité "Oui " vos enfants ne sont pas vos enfants ..... et bien qu'il soit avec vous , ils ne vous appartiennent pas " Le Père du Ciel les accompagne .
Oh! Seigneur apprends nous la Confiance, la Tolérance, ouvres notre Coeur à la Grâce !
Mon coeur est triste , un seul pangolin mangé et voilà toute le terre en détresse ! Mon Coeur espère , une seule pensée la Miséricorde infinie du Seigneur ! Pensées pour toutes ces personnes en attente ! en UDP Merci »

Répondre

IDA - 25 mars 2020 - 1:04