Retour

À vous la parole (37 commentaires)

« Salut,
Obéir c'est bien mais il faut bien écouter non pas soi mais l'autre car on l'entend et on réagit à son idée il faut de la prudence pour bien faire etobéir. »

Répondre

Cyprien - 10 avril 2020 - 22:23

« J'aime beaucoup cet épisode où Dieu appelle Samuel, il crée chez moi une émotion, je me sens rejointe, c'est comme si Dieu m'appelle et me montre qu'il est proche de moi.
C'est un appel discret rien que pour Samuel, la nuit quand tout dort : pas de grande déclaration devant tout le monde mais dans l'intimité. C'est une relation entre 4 yeux !
L'obéissance : ob-audire : ah mais que ça fait du bien ! pas d'autoritarisme, pas du pouvoir du plus fort sur le petit, pas de soumission à un ordre mais se mettre à l'écoute, me mettre à l'écoute de mon Père qui me veut du bien, être en relation avec moi.
L'écoute de votre méditation me réconcilie avec mon Dieu, mon Père. Merci »

Répondre

Emmanuelle - 09 avril 2020 - 11:18

« Un mot peut sembler si éphémère,
Un mot peut devenir si amer.
Un mot peut paraître si petit
Un mot est parfois si démuni
Oui, nos mots sont bien insuffisants
Pour exprimer ce que l'on ressent.

Mais un mot de Dieu et tout est clair;
Un mot de Dieu et l'on espère.,
Un mot de Dieu nous parait si beau,
Un mot de Dieu bannit tous nos maux.
Les mots de Dieu sont si parfaits
Pour tout expliquer, tout exprimer.

Un mot de Dieu peut tout changer,
Un mot de Dieu pour tout transformer,
Un mot de Dieu nous donne la paix.
Un mot de Dieu pour tout recommencer.
Un mot de Dieu pour parler d'amour
Les mots de Dieu sont notre secours.

Ta Parole est puissante et créatrice,
Ta Parole est éternelle et protectrice.
Ta parole est la vie, elle est vérité,
Ta Parole est souveraine, elle est fidélité.
Oui Seigneur, dis seulement un mot
Et nos vies connaîtront le renouveau.

Cette Parole pleine de grâce s'est faite chair
Elle est le plus beau langage de notre Père.
Le plus beau "je t'aime" exprimé par Dieu
C'est bien Jésus, sauveur et Roi des cieux.
Devant nous et avec toi, un avenir nouveau.
Oui Seigneur, dis seulement un mot. (Debora Perraud) »

Répondre

Marie Jeanne - 08 avril 2020 - 11:56

« Merci frère de nous rappeler cette belle définition de l'obéissance, kat »

Répondre

Kat - 08 avril 2020 - 7:37

« Bonjour ma chère Kat. Heureuse de te lire. Même un petit mot, ça fait plaisir.
Je te dédie ce beau poème et te souhaite une belle journée.
Grosses bises ainsi qu'à Sélia et aux petites soeurs.
Bonne journée à tous ! Union de prière, toujours ! »

Marie Jeanne - 08 avril 2020 - 12:06

« Merci grande sœur,
Et que l'Esprit Saint nous donne un coup de main pour faire silence et parvenir à entendre ces mots que le Seigneur nous dit, je t'embrasse, kat »

Kat - 08 avril 2020 - 13:55

« Merci Isabelle pour vos réponses "fines" ! Oui la semaine Sainte est sans doute pour vous une loterie. J'ai perdu. Vous avez gagné. Je retenterzi ma chance. Quelle belle réponse ! Par contre vous ne rebondissez pas sur les inégalités et les enfants malheureux dont j'ai parlé. D'autre part, vous auriez du signaler que ce n'était pas votre histoire. »

Répondre

Marie-Jo - 07 avril 2020 - 22:31

« C'est mon histoire. Celle de ma mère avec ses enfants. Et quand bien même ce serait l'histoire de quelqu'un d'autre qui m'a touché ça devient aussi mon histoire.
Alors je ne rebondirai pas sur les enfants malheureux, etc... parce que ce serait encore une partie de mon histoire. Mais je suis un peu Patricia.
Je ne sais pas si la semaine sainte est une loterie, je ne sais pas, c'est vrai, où, jusqu'où elle me mènera dans mon chemin avec Dieu, son Église, dans le monde, dans ma vie.
»

Isabelle - 07 avril 2020 - 23:13

« Mon Dieu ,
je crois à Ton infinie bonté,
non seulement à la bonté qui embrase le monde ,
mais aussi à la bonté particulière et personnelle
qui m'atteint moi , pauvre créature ,
C'est pourquoi, Seigneur ,
même si je ne vois pas ;
que je ne comprends pas et que je saisis pas ,
je crois que l'état dans lequel je me trouve
et tout ce qui m'arrive
et l'oeuvre de Ton amour .
De tout vouloir ,
je le préfère à toute situation
qui me serait plus agréable,
mais qui ne viendrait pas de Toi .
Je m'abandonne entre Tes mains .
Fais de moi ce qui Te plaira ,
en ne me laissant d'autre consolation
que celle de T'obéir .
Ainsi soit-il .
(Acte d'abandon )
, »

Répondre

Partage - 07 avril 2020 - 20:47

« Merci frère Nicolas pour cette belle explication du triduum pascal.
Je découvre aussi toute la symbolique de l’autel.
Je vivrai la messe différemment maintenant. Il était temps!!!!
Bonne semaine sainte à vous et joyeuses fêtes de Pâques malgré le confinement
»

Répondre

Allora - 07 avril 2020 - 20:46

« Quelle belle figure biblique que celle de Samuel, le bien nommé :
"Celui qui écoute Dieu". J'aime ce personnage, cet enfant tant désiré de cette femme stérile, qui magnifie le Seigneur de lui avoir donné ce fils, qu'elle met au service du Temple et du prêtre Eli.
Le jeune Samuel s'acquitte de son service de son mieux : tu m'as appelé, me voici ! Un fois, deux fois...c'en devient agaçant à la fin, pour Eli ! Va te recoucher ! et il obéit !
Nos enfants, ne sont pas si prompts à répondre quand nous les appelons et encore moins à nous obéir..
Nous-mêmes sommes nous toujours à l'écoute du Seigneur, entendons-nous ce qu'Il dit ? Ce qu'Il attend de nous ?
Samuel a passé sa vie à écouter le Seigneur, à faire sa volonté, à être en constante relation avec Lui. Il est devenu prophète pour parler au nom de Dieu. C'est l'amour en action. C'est l'obéissance à Dieu.
.Comme Jésus lui-même est sans cesse en étroite relation avec son Père,
Il le dit lui-même : "Moi et mon Père, on est un".
Faire un avec Dieu, c'est lui obéir, être toujours prompt quand Il nous appelle. : "Tu m'as appelé, me voici" !
Merci Frère pour votre belle méditation; merci à tous, toutes. Union de prière.
»

Répondre

Marie Jeanne - 07 avril 2020 - 19:45

« Je n'ai pas pu accédé à la vidéo du message de l'enseignement sur Samuel pour le rendre disponible à mes frères et sœurs du laïcat Saint Catherine de Sienne d'Abidjan. Heureusement, nous avons pu accédé à la version sur MP3 mais tous ne savent pas manipuler cette version et peut être ne l'ont pas installé sur leur appareil. Je vous prie de regarder d’apporter une attention à ma préoccupation afin que nous puissions accéder à la version vidéo de l'enseignement pour ce 7/04/2020 et les autres à venir en rapport avec la semaine sainte. C'est avec plaisir que nous partageons ces enseignements à nos frères et sours. Merci »

Répondre

Tata C - 07 avril 2020 - 18:33

« Il y a l'obéissance d'Abraham à la demande de Dieu de lui offrir son fils en sacrifice ; celle du Fils au Père pour une nouvelle alliance. Comme cela paraît difficile à admettre. En enfant obéissant, Samuel fait preuve d'une grande patience et se lève à chaque appel. Entendre, être à l'écoute demande aussi de la patience, de l'attention. Si l'on n'est pas toujours attentif à la voix intérieure, on peut l'être d'avantage (ou du moins essayer) aux voix de notre entourage. Les moyens techniques le permettent malgré le confinement et maintiennent les liens. Prière pour toutes les personnes privées de cette attention, de ce partage et qui subissent cet isolement de façon douloureuse. »

Répondre

mahona - 07 avril 2020 - 18:27

« 1-le Partage: doit se poursuivre à la sortie de la Messe en prenant le temps d’une aumône
2- le Sacrifice du golgotha: doit se Prolonger par quelques minutes consacrées près d’une personne dans le besoin
3-le Tombeau: à la fin de la Messe une Prière pour nos Défunts afin que brille à leurs yeux la lumière sans déclin du Ressuscité «JESUS 
Union de Prière et bonne Semaine Sainte »

Répondre

DOUKOURE Sehinabou Yolande - 07 avril 2020 - 17:55

« Bonsoir, ce n'est certainement pas le lieu, mais je ne sais pas comment aller vers vous autrement : depuis 2 jours, je ne peux plus écouter la méditation, certes, je peux la lire, mais ce n'est pas la même saveur … Peut-on remédier à ce petit problème ? Merci. bien cordialement »

Répondre

Brigitte - 07 avril 2020 - 17:50

« Tout comme IDA (je pense ?), j'aime ce silence, j'avoue, je suis solitaire et contemplative, surtout en ce moment, je suis confinée avec….mon chien.
C'est apaisant de ne plus entendre les voitures, les camions, les ados et leur mobylettes pétaradantes ! J'aurais eu bien du mal à être confinée avec tous mes enfants, même s'ils sont adultes, mais ils me manquent bien sûr.
Il y a tant de bruits qu'habituellement nous n'entendons pas, il y a des découvertes à faire dans le silence.
Je retrouve plus de sensation, plus de sensibilité à ce qui m'entoure dans la nature, le vent, l'eau, les oiseaux, le bruit de mes propres pas, ma respiration….
C'est le moment propice pour faire oraison plus profondément, être à l'écoute,
Oui, "parle, ton serviteur écoute", le cœur à l'écoute et les sens en éveil, tenter de mettre mes pas dans les Tiens…. »

Répondre

monette - 07 avril 2020 - 16:22

« Le petit Samuel encore petit enfant a été offert par sa mère à Dieu, en la personne du prophète Elie.
D’ailleurs, il ne pouvait trouver meilleur éducateur. Et donc, à son âge, il était resté simple, pur et sincère.
Ce jeune cœur pur entend qu’une voix l’appelle par son prénom en pleine nuit.
Donc il se lève, pour voir si Elie ne l’avait pas appelé.
Ce n’est qu’au troisième appel similaire que le prophète comprend qui appelle Samuel.
Car l’entendement est plus vaste que la perception auditive d’une onde sonore, seulement vocale.
A un moment donné, on entend, et cela peut changer toute une vie.
Samuel a été appelé, comme d’autres prophètes (ou même de personnes sauvées, parfois de justesse).
Il y a peut-être une question de chance, sûrement un niveau de Foi présente ou à venir, mais surtout l’extraordinaire bonté de la personne qui appelle (ou qui répond à une prière).
Cet épisode a dû sûrement se graver dans la mémoire du jeune Samuel, les trois appels et aussi l’instant qui a précédé le premier appel, avec son contexte sensible, sonore et visuel, sa joie prémonitoire.
Après coup, on se dit : « mais j’étais joyeux, sur ce chemin », ou alors rétrospectivement : « il fait froid, si j’allais dans cette église ?» (… un peu comme pour la vocation de notre bon pape actuel).
Et cette fois-ci, si notre cœur et notre intelligence nous portent à obéir, on est sauvé !
Plus tard, sachant mieux « trier le vrai du faux », l’Obéissance du fond du cœur peut nous guider pour progresser.
»

Répondre

Vincent59 - 07 avril 2020 - 15:56

« Chère Isabelle, je trouve déja que vous avez eu la chance d'avoir des enfants et qu'ils dont avec viys en ce moment (sans doute pour ne pas être confinés dans leur appartement). Le confinement n'est pas équitable pour tous ! Tant mieux si vos enfants sont presque parfaitd mais tout le monde n'a pas cette chance ! Soyons humbles et pensons a tous ceux qui ont grandi avec des parents en grande difficultés tant psychologiques que financières ou autres ( tous problèmes : braquage, alcool, maladies, etc...). Belle semaine Sainte en famille. »

Répondre

Marie-Jo - 07 avril 2020 - 15:16

« Tout enfant est une belle et bonne personne aux yeux de Dieu. Toute personne est un(e) enfant bien-aimé(e) de Dieu, même si personne ne le voit, pas même soi. C'est ma foi. »

Isabelle - 07 avril 2020 - 16:23

« merci pour cette explication avec toute sa simplicité du tridéum
jeudi saint, vendredi saint, samedi saint
»

Répondre

Jeanne Marie - 07 avril 2020 - 15:10

« A Patricia : bien d'accord avec vous. L'un n'empêche pas l'autre malheureusement. Et comme la plupart des parents, quand les enfants souffrent, nous souffrons avec eux. »

Répondre

mahona - 07 avril 2020 - 14:40

« quel beau passage que celui de samuel ; merci frère pour la nourriture et le bel éclairage de l'obéissance à Dieu disons de son Amour infini ;
Je m'en rends compte en ce temps de réfléxions et de retour sur sa propre vie
de chrétienne ,de Parents et Grands Parents et même d'éducatrice.
MERCI bon chemin vers PAQUES vers le TRIDUUM »

Répondre

MANINE - 07 avril 2020 - 13:57

« Merci Isabelle, pour ce Confinement dans la Ville d'aujourd'hui ! Nos enfants sont à l'étape juste avant (grands ados), nous espérons qu'ils vont faire de bons choix et sommes heureux d'être un peu"coincés" tous ensemble en ce moment... Peut-être pour une des dernières fois, comme ça... Bonne montée vers Pâques à tous ! »

Répondre

Constance - 07 avril 2020 - 12:30

« Merci Fr Marc - Antoine ,
être des bons administrateurs , cela fait du bien d'écouter et de recevoir .
Le mystère de la foi , nous conduit à obéir , car il est selon les "autorités "
une manière d'exister au travers de Dieu , petits et grands , prêter l'oreille.
Le projet de Dieu , est de ne faire qu'Un avec Lui .
Merci Fr Dominique )à vous tous.
Cependant non pas comme je veux , mais comme Tu veux ... »

Répondre

fred - 07 avril 2020 - 11:20

« Pour Isabelle qui a si bien exprimé ce que peuvent ressentir des parents. Voir ses enfants devenir "de belles personnes" est une grande joie. Ils auront à faire face aux difficultés, aux satisfactions, aux décisions, aux renoncements ; savoir qu'ils peuvent aborder ces situations avec courage et confiance est un grand réconfort. »

Répondre

mahona - 07 avril 2020 - 10:53

« Oui, mais les voir se faire détruire par le monde du travail est une immense souffrance. »

Patricia - 07 avril 2020 - 12:04

« L'obéissance ! vaste programme. Pour certains, obéir c'est se soumettre à l'autre, la pire des éventualités. Pour d'autres, c'est accepter d'agir selon des conseils bienveillants. En tant que parents, se faire obéir doit avoir un unique but : une bonne éducation, enseigner de belles valeurs dans l'espoir de faire de nos enfants de belles personnes, autonomes et responsables. L'obéissance ne va pas de pair avec l'intransigeance ni l'intolérance. Quand l'enfant tente de déroger à certaines règles, à nous de leur expliquer qu'il leur faut renoncer à ces tentatives et les amener à se corriger eux-mêmes.
Voilà ma perception toute personnelle de l'obéissance.
La plus grande étant celles que nous devons au Seigneur et qui ne souffre d'aucune dérogation, mot souvent utilisé en cette période de confinement.
Bonne fin de carême.
Danielle »

Répondre

Danielle - 07 avril 2020 - 10:14

« L'appel de Samuel est toujours un texte que j'aime lire et entendre (mais bien lu par contre, non pas ânonné ou déclamé).
Suis-je bien toujours attentif aux appels que le Seigneur m'adresse ? Surtout quand ils sont murmurés. Sinon il est facile de dire que le Seigneur n'appelle pas puisqu'en fait, je n'écoute pas vraiment, je ne me mets pas à l'écoute.
Nous écoutons les sirènes mercantiles de notre société, mais pas le doux murmure des appels de Dieu.
Ne serions pas comme ces pharisiens qui attendent un roi avec son armée, tambours et trompettes et qui ne peuvent pas voir en Jésus le véritable Messie ?
Notre monde aime le sensationnel, pas la faiblesse (comme le dit saint Paul), l'humilité.
Certes des gens ont été touchés par sœur Emmanuelle, sœur Thérésa, Jean-Paul II, mais qu'en reste-t-il ?
Seigneur apprend moi à éduquer les oreilles de mon cœur à capter le doux murmure de tes appels.
Bonne journée. »

Répondre

Jean-Marie - 07 avril 2020 - 9:49

« Merci, frère pour ce partage lié à l’obéissance au Père.

Heureux ceux que leur père aura guidé vers leur liberté personnelle
avec autant de fermeté que de tendresse.

Heureux sommes-nous d’avoir rencontré Son Fils.
Le Fils nous a dit que le Père est Amour et Pardon.

Heureux sommes-nous, fragiles voyageurs dans notre monde,
d’avoir vers un Père qui pardonne nos égarements et nos fautes.

Heureux sommes-nous d’avoir un Père
qui ne regarde même pas les taches
et les trous de nos chemises.

Heureux sommes-nous d’avoir un Père,
qui accourt déjà sur le chemin
où nous peinons parfois, à la suite du Fils.

Heureux sommes-nous d’avoir un Père,
qui se réjouit de la joie que nous découvrons
au milieu de nos frères.

Au milieu de nos frères...
même dans le confinement nous avons un prochain,
qui précédera sans doute le suivant.

Bonne journée, chers amis.
»

Répondre

Paul (Belgique) - 07 avril 2020 - 9:47

« L'obéissance c'est se mettre à l'écoute des autres, nous en avons bien besoin en ce temps de confinement qui nous éloigne physiquement de ceux qui nous sont chers...
AMEN 🙏 »

Répondre

Ninine - 07 avril 2020 - 9:21

« oui merci aussi pour la définition du mot obéir, voilà une belle découverte. Obéir c'est aussi savoir écouter les autres bien sur mais aussi notre Terre. Elle aussi nous dit merci, car plus de pollution, plus de bruits. Alors j'espère que lors de la fin de confinement on gardera en mémoire tout cela. Vous parlez du chant du serviteur, peut-être entendrons le chant de la Terre, la Pacha Mama du Mexique.
bonne journée à toutes et tous »

Répondre

fernande - 07 avril 2020 - 9:21

« " Parle Seigneur, ton Serviteur écoute "
Premier livre Samuel CH 3 v 9
Merci Cher Frère pour cette définition du mot obéir du latin ob-audire " prêter l'oreille " " se mettre à l'écoute "
Combien de parents se plaignent de la désobéissance des enfants " Ils n'écoutent pas disent-ils ! Alors pour être tranquilles ils " collent " leurs enfants devant des tablettes , smartphones et autres jeux vidéos . Oui notre siècle est le siècle de la communication, de la vitesse, du bruit ....trop de bruits, trop de stimuliis .... Mais n'est ce pas dans le Silence que les prophètes entendent la voix de Dieu ? dans le Silence de la nuit pour Samuel, dans le Silence des 40 jours au désert pour Jésus avant sa Passion
Oui mais le Silence fais peur ! Oui le Silence ennuie !
Mais aussi le Silence est un grand Maitre, le Silence donne le temps de faire des commentaires sur votre site Carême dans la Ville par exemple, le Silence donne le temps du repos , du profond repos dont nous avons tant besoin !
Ce Silence si remplit de bruits quand on l'écoute bien ! oui il y beaucoup de bruits dans le silence, le cri d'un oiseau, le roucoulement d'une colombe, l'aboiement d'un chien , le pas d'un ami ...Oui le silence résonne et bourdonne, le silence est vivant !
Comme Samuel un jour , peut-être, une douce voix me parlera à l'oreille " Je suis là ! Je suis là ! Si tu savais le don de Dieu !
En UDP Merci »

Répondre

IDA - 07 avril 2020 - 8:02

«
Prière de Saint Anselme de Canterbury : « Ne me juge pas, ô Dieu de miséricorde »

« Ô Dieu qui scrutes les reins et les cœurs, tu pénètres les secrets de ma pensée. Devant toi est à découvert ce que tu as semé dans mon âme et qui peut t'être offert; tu connais aussi ce que moi-même ou l'homme ennemi avons répandu. Ce que tu as semé, nourris-le, fais-le croître jusqu'à son achèvement. De même que je n'ai rien pu commencer de bon sans toi, de même je ne puis l'achever loin de toi. Ne me juge pas, ô Dieu de miséricorde, d'après ce qui te déplaît en moi, mais ôte de moi ce que tu n'y as pas mis. Je ne puis me corriger moi-même sans toi. Ainsi soit-il. »
»

Répondre

Partage - 07 avril 2020 - 7:06

« Suite car je ne pouvais pas tout écrire.

Les églises sont fermées. Et je ne le regrette pas. Comme une leçon Dieu nous demande de porter notre regard vers nous meme. Car aujourd'hui il dit non à ce monde que nous avons construit. Par ses volontés je lui dis merci.
Merci mamyyug. Nous pouvons prier chez soi. J'éteins mon ordinateur. Il faut laisser cette technologie à ceux qui travaillent. Que vos prières soient vers la leçon que nous donne le seigneur aujourd'hui avec cette pandémie. Il y a beaucoup à comprendre sur nos comportements négatifs de ce jour et d'hier.
Pour le confinement et les familles qui se retrouvent c'est bien. Moi je vois des gens éteints dans leur cœur. Rien n'a changé. Tout a empiré. Peut-être parce qu'ils obéissent sous la soumission et la répression et non avec leur cœur. Et obéir ce n'est pas cela.
Pour ma part je vais chez le médecin. Je ne veux plus voir ce monde confiné et qui tombe sur le sol. Oui l'image choque. Mais on peut s'accrocher aux murs.
Je quitte donc ce site. On peut prier chez soi. Mais je voulais adresser ce dernier message. Il faut garder cette petite espérance mais il ne faut pas nier la réalité de ce monde que nous avons construit. C'est ce que nous demande Dieu aujourd'hui. De réfléchir. Qui sommes nous aujourd'hui ? L'image de cette méditation ? Pas si faux finalement. Des etres soumis qui ne savent plus qui ils sont.
"L'ame est un cristal et l'amour sa lumière "
Bonne route vers Pâques »

Répondre

Christine - 07 avril 2020 - 6:58

« Petits enfants devenus grands, et parfois grands soucis du début à la fin. Ce sont pourtant de belles personnes, à la fois autonomes et obéissantes, mais peut-on empêcher une mère de se faire du souci pour son enfant? De souffrir quand il souffre? Dans l'attente, l'espérance, d'une grande joie.
Le chant du serviteur, c'est parfois le chant du cygne, grave et majestueux. »

Répondre

Isabelle - 07 avril 2020 - 6:50

« Merci pour cette belle explication de l'obéissance. Elle parole libératrice et orientée vers l'autonomie de la perçois cette obéissance. Elle réponse libre au dieu amour et invitation à dire oui sans tension en soi. Comme Samuel qui ressent l'appel de dieu et y consent librement. On est alors loin de la rigidité de la peur. Merci pour ce partage. »

Monneron - 07 avril 2020 - 20:33

« Image choc ! sortez les cadavres ! Bref c'est fait exprès ! On sait que le sensationnel attire le regard.
Dernier message comme prévu car je tenais à remercier quelque part au fond de mon cœur celles et ceux qui m'ont répondue en particulier hier. Je suis fragile mais je ne baisse pas les bras. Ma foi est grande. Ma colère. Ma tristesse de voir ce monde. Un cœur en or. On me l'a dit.
Pour cette méditation l'obéissance ce n'est pas de la soumission. Et beaucoup de personnes le voit dans ce sens et d'autres en profitent. Obéir c'est d'abord comprendre ce que l'autre nous dit. Et puis ouvrir son cœur pour tendre la main. Obéir ce n'est pas de se mettre à terre parce que l'on nous le demande, c'est offrir, aimer, et s'exprimer avec toutes les larmes et l'espérance que l'on a en soit. Il n'y a pas de plus forts sur cette terre meme si certaines personnes se montrent ainsi. Mais ils peuvent s'accrocher aux murs, ils tomberont un jour à terre. Je suis faible mais je suis forte. C'est cette faiblesse qui me permet d'avancer. La soumission je rejette. La répression je rejette. Et comme le dieu colère que nous avons aujourd'hui, je regrette fortement que vous ne compreniez pas que cette colère c'est de l'amour pour nous montrer nos erreurs et que ce temps de repos et de confinement nous ai donné par lui pour que nous cheminions SEUL vers la délivrance de ce qui nous étouffe aujourd'hui. Non il n'y aura pas de messes ensemble. Le seigneur ne veut pas . »

Répondre

Christine - 07 avril 2020 - 6:32

-0:00