Retour

À vous la parole (23 commentaires)

« Oui, c'est beau, c'est bien dit, mais c'est difficile parfois.... En fait, tout est une question d'amour.... demander à Dieu de nous donner tout l'amour qu'il nous faut afin de réussir à prendre notre élan pour pardonner. Tout seul, impossible, avec Dieu, possible!! Merci mon frère. »

Répondre

claudemarie - 18 mars 2021 - 20:46

« A kat,
Ton commentaire je le fais mien, c'est tout à fait ce que je ressens.
Malgré le pardon, nos sentiments négatifs restent, il nous faut laisser le Seigneur agir en nous. C'est très difficile d'oublier, même sans ressasser les blessures, c'est en nous. »

Répondre

monette - 18 mars 2021 - 20:15

« Les sentiments négatifs sont ( point c'est tout)... cela ne set à rien de lutter contre, je les laisse passer sans m'y attarder, souvent je dis au Seigneur, "voilà je te les donne...", et s'ils prennent vraiment trop de place, je dis plusieurs fois la prière de Jésus "Jesus, fils de Dieu, prends pitié de moi pécheur", très vite je me sens libéré...
Voilà Monette ce que je voulais encore ajouter à mon commentaire, je t'embrasse, kathy »

Kat - 18 mars 2021 - 21:07

« Cher Frère, chers amis,
permettez-moi cette réflexion :

Où est-il, mon élan pour pardonner à ceux
qui ne m’ont pas demandé pardon ?

Si mon frère m’a coupé la jambe,
lui pardonner ne me rendra pas ma jambe …
Je ne crois pas que la source de mon élan
se trouve dans ma propre force.

Quand Ton Fils s’est tourné vers Toi,
aux derniers instants de Sa Vie,
Il T’a parlé de ceux qui Le clouaient à la Croix.
Il ne t’a pas dit : « ce n’est rien, ce n’est rien … »
Il T’a dit : « Ne leur compte pas ce qu’ils me font ».

Lorsque Tu nous as dit : « Aimez vos ennemis »,
il me semble avoir entrevu, Seigneur Jésus,
- et après y avoir beaucoup réfléchi -,
que Tu ne nous as pas demandé de chanter
et de danser ensemble lorsque ce n’était pas possible.

Mais plutôt de souhaiter,
sans aucun pouvoir personnel capable de décider pour eux,
que les blessures qu’ils m’ont infligées ne les empêchent pas
d’espérer entrer un jour dans le Royaume du Père.
Le Père nous le propose déjà aujourd’hui,
à chacun de nous, à chaque jour de notre vie.

La Lumière, la Joie et la Paix de ce Royaume
auquel nous sommes chacun conviés
sont les rayonnements de l’Amour.
Je le crois.

Ils se répandent également au travers des pardons
que nous auront partagés entre nous.

Bonne fin de journée, chers amis,
vraiment.
»

Répondre

Paul (Belgique) - 18 mars 2021 - 18:02

« Bonjour frère Jean-Michel, encore merci de nous faire creuser toujours plus profond, dans notre cœur, dans notre âme.
Quand nous récitons le notre Père, nous en avons tellement l'habitude, il y a tellement longtemps que nous la prions, cette belle prière que Jésus nous a enseignée, si nous y réfléchissions avant de la prier ? elle est lourde, très lourde de conséquences, difficile à vivre si on veut la mettre vraiment en pratique. Il y des blessures toujours vives, qui sont difficiles à cicatriser, surtout quand la personne qui vous les a infligées ne montre aucun regret, aucun repentir, comment pourrions-nous pardonner ?
Vous dites, frère : "Il y a une voie : laisser se développer en nous, un amour plus généreux et plus fort". Vous avez raison, mais il faut souvent beaucoup de temps pour y arriver. C'est ce que nous avons fait avec mon mari pour un de ses frères qui nous avait fait beaucoup de mal; il a été vraiment odieux.
Notre Père, pardonne-nous nos péchés, comme nous pardonnons aussi à ceux qui ont offensés...
Seigneur, j'accueille ton pardon !
Bonne fin d'après-midi à tous, toutes !
j'ai eu des problèmes de connexion depuis ce matin. »

Répondre

Marie Jeanne - 19 mars 2021 - 10:10

« Que c'est dur mon frère!!!

Accepter/Donner le pardon, qui suis-je pour le faire? Surtout que les personnes qui font mal ne veulent souvent pas le reconnaître !
J'ai appris à donner du temps à la douleur et à mon Dieu pour qu'il panse nos plaies. Après la pluie vient le beau temps. C'est l'espérance des jours meilleurs à venir.

Je demande à notre Père de leur pardonner et de me donner la force de pardonner car il faut de la force pour pardonner ce que le cœur juge impardonnable. Seul le Dieu du pardon peut nous insuffler cette force.

Bonne montée vers Pâques. Restons "debout". Sincèrement. »

Répondre

Marilou - 18 mars 2021 - 16:05

« Bonsoir à tous,
Je me joins à ce témoignage,
Pardonner oui , mais pas oublier !

Oui après la pluie vient le beau temps
Chacun fait son chemin , en se respectant, et accepter des différences
SEIGNEUR, écoute - nous, comprends- nous, envoie nous ton pardon
pour avancer vers PAQUES »

KIEFFER. S - 21 mars 2021 - 18:47

« Je vous remercie de tout coeur frère Jean-Michel, pour cette lumineuse méditation qui m'éclaire !!

Oui, c'est cela... :
Mon expérience de l'Amour de Dieu, (malgré les abus ignobles), m'a donné la FORCE et l'élan de les Aimer.. J'ai pu ainsi dépasser mes limites, et leur pardonner.
Grâce
Miracle
QUE DIEU soit loué !
agnès »

Répondre

agnès - 18 mars 2021 - 13:37

«
La Prière de Saint Éphrem « Seigneur qui ignores la rancune, ne me rejette pas pour mes nombreuses fautes » :

« Ô vraie Lumière qui illumine tout homme, illumine-moi ; je suis dans les ténèbres du péché. Ouvre les yeux de mon cœur et affermis-le dans la crainte et l'amour de Tes commandements. Seigneur qui ignores la rancune, ne me rejette pas pour mes nombreuses fautes, mais tourne-Toi vers moi et dirige vers moi tous mes désirs de telle sorte que je T'aime, Toi seul, de tout mon cœur, de toute mon âme languissante et pauvre. Amen. »
»

Répondre

Partage - 18 mars 2021 - 12:41

« Belle image que « l’élan du cœur qui aime » !
Bien sûr que tous les sentiments négatifs envers autrui nous bloquent et nous paralysent.
Le « zéro absolu » (-273° C) semble nous tirer par les pieds pour nous empêcher d’avancer.
Or c’est en prenant la route avec foi, que l’on arrive quelque part (vers l’autre) pour produire de bonnes actions.
Il ne s’agit pas de dévier de notre trajectoire, mais d’avancer avec confiance.
(Après ce mot, en recherchant la citation de l’IJC sur l’apôtre Pierre, je m’aperçois que le commentaire que j’ai écrit il y a 5 jours se retrouve directement en ligne, référencé par les moteurs de recherche !).
Passons outre. Plus nous serons nombreux sur le chemin de Pâques et plus il y aura (peut-être) d’échanges fructueux, au-delà des miroirs et des « vitrines » (be careful, myself).
Mes deux dernières phrases montrent qu’il ne faut pas regarder en arrière, quitte à être pétrifié, mis en vitrine.
Je fais confiance à Dieu, pas au Manipulateur ironique (ne parlant pas de l’humain à qui je pardonne).
Pour revenir à la thématique du Pardon, j’espère n’avoir offensé personne dans mes dires.
Mon élan s’étant un peu figé ce matin, j’ai l’impression d’avoir encore mis les pieds dans le plat.
Je vais rechercher une échelle pour essayer de franchir mon obstacle, car il est important.
(Désolé pour ce jour, priez au sujet de mes dérapages, svp. Sans rancune).
»

Répondre

Vincent59 - 18 mars 2021 - 10:44

« Cher Vincent,
Vous m'avez gentiment proposé de vous dire lorsque votre commentaire, sur certains points, n'est pas clair.
Je vous ai lu, mais ce soir, je suis perplexe, je n'est pas réussi à comprendre votre message, mais pas du tout. Je pense que je ne suis pas assez érudite, j'ai même fait des recherches sur "google" pour certaines expressions. Malgré tout je n'arrive pas à vous comprendre.
Pardonnez moi, mais si voulez bien m'éclairer ? je n'aime pas rester sur de l'incompréhension, excusez moi, vous n'aurez peut-être pas le temps.
Fraternellement
monette »

monette - 18 mars 2021 - 20:24

« Oups coquille !! je n'ai »

monette - 18 mars 2021 - 20:25

« Moi non plus je n'ai pas compris, mais sans me dire, que je n'était pas érudite, je me disais tout simplement que Vincent avait ressentit quelque chose dont moi je ne m'étais pas aperçu...
Monette, comment peux-tu penser que tu n'est pas érudite, toi qui m'en apprends si souvent sur un tas de choses, Kathy »

Kat - 18 mars 2021 - 21:17

« Chère Monette,
Merci de me le signaler, ainsi que Kat.
C’est le plus mauvais commentaire que j’ai fait cette année (arrivé d’ailleurs en 6ème place).
Avec un esprit négatif à partir du milieu de mon texte.
J’étais parfaitement d’accord avec le texte de ce jour et derrière « l’élan du cœur qui aime », je pensais à l’élan du cœur de l’âme du Cantique spirituel de saint Jean de la Croix.
Quand je parle du zéro absolu (la température la plus basse possible, quand les atomes s’arrêtent de tourner), c’est pour moi le Diable qui empêche tout mouvement car il passe son temps à enchaîner.
J’allais continuer sur les départs en pèlerinage, dont l’Imitation de Jésus-Christ (IJC) dit qu’ils portent des fruits seulement si notre recherche est humble et sincère, non curieuse (et encore moins touristique).
Et cherchant à nouveau la citation de saint Pierre qui dit que nous sommes tous des pèlerins sur terre (de passage), je tombe sur … mon texte sur la vidéo de samedi dernier, référencé « en dur » depuis le site de Carême dans la Ville !
Je m’étais livré un peu mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit devenu aussi « grand public », mes écrits (et ceux des autres ?, le saviez-vous ? on retrouve si facilement les gens sur internet – suis ancien informaticien-comptable).
Le samedi 13 de ce mois, sur une de ces vidéos, avec des passages pouvant porter à malentendu.
Après, « coupé dans mon élan », je fais du mauvais esprit. J’en ai honte ce soir.
Kathy et Monette, vous êtes les érudites. »

Vincent59 - 18 mars 2021 - 23:16

« Merci Vincent pour votre explication mais ne seriez vous pas un peu trop scrupuleux ?
Si nos commentaires sont vus si largement, il faudra faire attention à ce qu'on écrit, surtout moi qui a la parole un peu trop facile...
Amicalement, kat »

Kat - 18 mars 2021 - 23:48

« Vous avez raison, Kathy, je suis trop scrupuleux.
Nos bons frères dominicains font ce qu'ils peuvent et n'ont pas à voir le mal partout comme j'ai parfois une tendance à le faire.
Quand je parle trop, moi, ça va vite assez mal.
Pour un taciturne de nature, l'internet (et les pensées !) vont parfois "bon" train.
Je devrais faire mienne la phrase de saint Benoît :
"Quand les paroles abondent, la faute ne manque pas".

Fraternellement »

Vincent59 - 19 mars 2021 - 12:19

« Merci Vincent pour votre éclairage, ainsi j'ai une bien meilleure compréhension de votre commentaire.
Je crois que vous voulez creuser un peu trop, approfondir beaucoup ;-) -273°...
Pour ma part, je n'arrive pas et ne cherche pas non plus si minutieusement.
C'est peut-être un tort aussi. Je suis trop spontanée et parfois cela me joue de mauvais tours, et je le regrette, mais ce n'est pas malveillant, c'est plutôt lorsqu'un propos me touche là où ça me blesse. Cela ,je l'ai compris.
Il vaut donc mieux modérer nos propos sur internet, j'ignorais totalement ce que vous en avez dit. Désolée, les chiffres et moi sommes fâchés depuis toujours ! J'aime les lettres (cela doit se sentir).
Tout cela pour vous dire simplement merci Vincent et bonne soirée. En espérant ne pas vous avoir froissé.

»

monette - 19 mars 2021 - 16:59

« Vous ne me froissez pas du tout, Monette.
C'est plutôt moi qui me suis mis soudainement à jeter un froid (-273 degrés : ridicule !).
Merci de me l'avoir dit.
J'envisage de réfléchir un peu plus avant d'appuyer sur le bouton Envoyer.
Et ce que je viens d'écrire est donc public.
A bientôt
»

Vincent59 - 19 mars 2021 - 22:17

« Pardonner ne veut pas dire oublier !
pour pardonner, il faut du temps, beaucoup de temps, et se faire aider par le Seigneur, dans la prière. Il prend son temps pour nous aider, lentement mais sûrement. l'oubli, non, c'est impossible, mais le retour à l'acceptation de l'autre est possible. Il faut se laisser faire par le Seigneur et lui faire confiance. »

Répondre

Marie - 18 mars 2021 - 10:12

« "Comment faire quand la peur, la rancœur, le ressentiment, la colère ou la haine habitent notre cœur" j'ajouterais la violence, œil pour œil
Chaque jour l'actualité nous montre des tensions, des conflits, des jeunes qui s'entretuent, des familles déchirées. Nous sommes impuissants.Cette pandémie qui n'en finit pas. on confine, on reconfine, Des décisions si alambiquées. Mais que faisons nous de la paix de Dieu qui nous a donné son Fils mort sur une Croix
Ce matin en prenant ma douche j'avais une plaie des séquelles de la maltraitances, qui ne se cicatrise pas, il fallait mettre un peut de baume, bien sûr, nous demandons le pardon de Dieu, ou la force de pardonner ceux qui nous ont blessés, maltraités,
Sans la force de la Croix je n'aurais jamais pu pardonner
"La paix règne t-elle dans notre cœur" Ce n'est pas si évident
"Près de toi Seigneur se trouve le pardon" psaume 129
On parle souvent du pardon entre couple (Cler Amour et Famille) je suis allée une fois pour essayer, peine perdue, l'Esprit Saint était à l’œuvre,
j'étais seule, mon ex, !!!!!!!. Une démarche qui m'a engagé à faire confiance au Seigneur
"Père pardonne-leur ils ne savent ce qu'ils font" »

Répondre

Suzelle - 18 mars 2021 - 10:08

« Merci pour ces magnifiques offices chantés par les sœurs du couvent de Beaufort. »

Répondre

Dominique - 18 mars 2021 - 9:35

« "Notre amour de Dieu et sa miséricorde nous aide à donner le pardon a celui qui m'a fait mal" oui, cela je le crois, mais les sentiments qui sont en moi, je n'en suis pas maître, ils sont...je peux simplement demander au Seigneur qu''à travers moi, c' est Lui qui donne le pardon...mais cela ne veut pas dire que je dois laisser ces sentiments négatifs agir à ma place...ils sont... Kat »

Répondre

Kat - 18 mars 2021 - 8:58

« Je suis d'accord avec vous . L'amour doit nous guider vers le pardon MAIS pour pardonner il faut que celui qui vous blesse demande pardon . Somme-nous juges ? Pardonner, mais pour moi c'est impossible d'oublier . pardonner , quand la mémoire elle conserve tout . Difficile . »

memette - 18 mars 2021 - 9:33

-0:00