Retour

À vous la parole (45 commentaires)

« Cette prière, je la fais mienne aujourd'hui :
La Prière du Matin de Saint Grégoire de Nazianze
« Voici l’aurore, voici mes mains, Ô mon Dieu, je Te les donne » :

« Voici l’aurore, voici mes mains, Ô mon Dieu, je Te les donne. Les œuvres de la nuit, ne pas les faire miennes, ne pas y consentir. Mon désir, cette journée, Te l’offrir sans réserve, rester inébranlable, libre de tout péché. Je rougis, à mon âge, être encore mauvais et partager Ta table. Vois mon désir, Ô mon Christ, avec Toi, le chemin est aisé. Amen. »
Ce matin, malgré la joie de la Résurrection et du partage de ton corps, Seigneur, unie à tous mes frères, un grand vide m'envahit. En ce temps de pandémie, mes arrières petits enfants ne viendront pas chercher les oeufs dans le jardin. Deux de mes fils pris par leurs occupations... L'aîné, en Inde, si loin de moi, mais si près par le coeur. Je vais pouvoir le joindre par les ondes. et moi, Seigneur, tout à coup, je me sens comme vidée...
Et pourtant : "Je suis de celles de ceux que tu as un jour appelée, regardée et aimée, ton visage est à jamais imprimé comme un sceau dans mon coeur. ta PAROLE m'a saisie à jamais !
Je t'aime, Seigneur ma force !
Merci cher Pavel, si jeune et si profond, que Dieu vous bénisse et vous garde... vous êtes le digne héritier de votre Saint Patron.
Joyeuses Pâques à vous, à tous, toutes !
»

Répondre

Marie Jeanne - 04 avril 2021 - 13:09

« Merci au porte-parole de ce Juda du mercredi saint 2021 qui tente, malheureusement hors délai, de transmettre un témoignage constructif, bien dans la ligne de l'enseignement reçu.
Effectivement ce n'est pas tant dans la trahison trop bien compréhensible quand on voit l'effet des semeurs d'illusion sur leurs suiveurs, et notre capacité à nous persuader d'avoir tout compris, que dans l'omission de toute la part du message qui ne collait pas avec notre illusion que se trouve la faute.
Oui, tout comme pour le riche qui a vu Lazare et compris, hors délai, ne peut on espérer qu'auprès de celui pour qui 1000ans est comme un jour, l'intercession et la fraternité ne garde une capacité ? Et si oui, à quel prix pour l'intercesseur et pour toute l'humanité ? Quel degré de confiance atteindre pour souhaiter/accepter/admettre un tel scandale ? »

Répondre

yg92 - 02 avril 2021 - 13:24

« Il ne me viendrait pas à l'esprit de me personnifier en Judas et de le faire parler.
Encore moins â ce qui l'a envahi.
Je ne comprends pas tout ce texte et je n'y ai pas trouvé de fil conducteur.
J'ai dit au début de la semaine que cette personnalisation était un jeu dangereux.
Pour prévenir.
Car un jour, quelque part, on se retrouve devant la personne concernée.
Principe de vérité oblige, même si l'oubli bienveillant modère les propos (moins en public).
Et quand je parle de public, on le comprend en réfléchissant.
Par contre si je voyais à la fin de la semaine "Moi le Christ", je m'arrêterai là.
Vanitas etc.

»

Répondre

Vincent59 - 31 mars 2021 - 23:16

« Vincent,
Je ne m'identifie pas à Juda, ni aux autres, je suis moi, mais je me reconnais dans certaines de leurs attitudes, de leurs agissements, cela me permet de voir jusqu'où va l'Amour miséricordieux du Père, je prends davantage conscience de cet Amour...c'est cela que je retire des méditations de cette semaine, fraternellement, kat »

Kat - 31 mars 2021 - 23:40

« Merci Kat pour votre réponse.
C'est bien de le voir sous cet aspect.

Néanmoins c'est l'auteur de cette prédication que je veux prévenir.
Les Saints amis de Dieu existent, c'est plus que vrai.
Mais je veux lui éviter un moment de honte, le jour où notre Dominicain se retrouvera devant eux.
A-t-il pensé qu'il devra relire alors ses textes ?
Devant l'assemblée ?
"Moi Vincent", je pense également à mes textes et je n'en suis pas forcément fier.
Bonne soirée
»

Vincent59 - 01 avril 2021 - 22:29

« C'est beau, bien dit, et très poignant pour moi: mille mercis; Judas, ici qui reconnaît la miséricorde de Dieu et nous conseille de ne pas suivre son chemin.!! C'est fou!!
En fait Judas reconnaît sa faute, sa grande faute d'avoir condamné un innocent, mais il ne croit pas en la miséricorde de Dieu. c'est pourquoi il se pend....
La miséricorde est tellement grande qu'elle aurait pu pardonner, même le péché de Judas!! INCROYABLE!!! merci mon Dieu.... Qu'il est grand cet Amour de Dieu!! Merci frère »

Répondre

claudemarie - 31 mars 2021 - 22:55

« Qu’il est bon et doux de vous entendre frère Pavel, de lire les mots des retraitants, mots qui me touchent, qui tapissent mes pensées de leur diversité.
Qui pouvait comprendre vers l’an 30 que le Maître lave les pieds de ses disciples, qu’exercer le pouvoir s’apparente à rendre service à ses frères et sœurs ?
Qui ?
« Nous espérions que c’était lui qui devait racheter Israël.... »
2000 ans plus tard, nous nous trompons toujours de chemin, Il nous arrive encore de suivre des hommes , des femmes de pouvoir, riches et puissants , des champions, championnes, des femmes belles et bonnes à voir, d’écouter ceux qui savent s’imposer plus et mieux que les autres
Bien sûr,
cependant nos sociétés occidentales ont posé des garde-fous au pouvoir, ont fondé des démocraties , qui fonctionnent vaille que vaille
malmenées aujourd’hui tant elles se sont mises à l’écoute de leurs citoyens ,
Alors que nos églises se vident, n’est-ce pas lui Jésus qui nous influence parce que nous avons appris de lui la justice du Père, lui
et non les complices de Judas , les prêtres, familles de grands-prêtres, chefs des pharisiens
Ce sont les paroles de Jésus que aujourd’hui , plus que jamais nous avons besoin d’ entendre , telles celles de notre pape François à Mossoul en Irak, elles ont le pouvoir de nous libérer
si nous les mettons en pratique
«  Cours vers lui, non vers tes complices. Et tu ne suivras pas mon chemin. »
Merci frère Pavel, c’est exactement celui-là, notre chemin »

Répondre

Godelieve - 31 mars 2021 - 22:52

« "Jesus ne pouvait souhaiter la trahison de Judas. L'appelant encore" ami", il s'adresse à l'amour enfoui. Il cherche son Père dans cet homme. Je crois même qu'il l'a rejoint.
Bx Christian de Cherge »

Répondre

Kat - 31 mars 2021 - 22:27

« Frère,
Vous nous faites aller chaque jour au plus profond de nous-mêmes, chaque fois, nous nous reconnaissons dans ces personnes que le Christ a côtoyé, aujourd'hui je me suis retrouvée dans la déception immense de Judas, lui qui pensait que le Christ allait rétablir la royauté pour le peuple juif...oui,il y avait de quoi être déçu...je dis souvent au Seigneur "quand je me présenterai devant toi à mon dernier souffle, aide-moi à croire en ta miséricorde", merci à tous pour vos commentaires. Kat
Pour ceux et celles que cela intéresse, les veillées de jeudi, vendredi et samedi saint avec Gabriel Ringlet du prieuré Ste-Marie de Maleves en Belgique, sont diffusés sur internet à partir de 18h. »

Répondre

Kat - 31 mars 2021 - 20:57

« Chers amis,

je crois que Judas espérait voir le Royaume,
maintenant, sans devoir pour cela mourir à lui-même,
et accepter de mourir à quelques rêves et à ses illusions. …

Il tenait les comptes de la petite communauté.
Croyait-il, comme parfois nombre d’entre nous,
que la vraie sécurité pour notre vie
se trouve dans les moyens dont nous disposons ?
Qu’elle se trouve dans l’épaisseur des murs
qui nous protègent des passants ?
C’est possible. Cela m’arrive à moi aussi, d’ailleurs.

Je crois même, qu’au dernier moment,
Judas espérait que le Fils descende de la croix,
tout comme le lui avait crié le larron révolté…

Il m’arrive aussi, parfois, de penser que mes efforts
sont assez lentement récompensés,
et que l’apaisement de mon cœur tarde à venir…
Oubliant à ce moment-là
que je confonds la paix et la douceur de l’amour qui nous guérit,
et la satisfaction de mes illusions si lancinantes…

Comme Il devait être triste, le Fils,
après avoir si longtemps parlé avec Judas,
sans que son ami lui ait une seule fois ouvert la porte de son cœur,
lorsqu’il lui as dit : « Vas, vas faire ce que tu crois devoir faire … ».

Jusqu’au dernier moment, Jésus a laissé Judas libre
de penser ce qui lui semblait nécessaire.
En se donnant la mort, ce dernier a accepté cette mort
qui rôde dans toutes les séductions du monde…

Bonne route vers Jérusalem, chers amis.
»

Répondre

Paul (Belgique) - 31 mars 2021 - 19:13

« Merci, Paul, pour cette méditation! »

Frère Pavel Syssoev - 31 mars 2021 - 20:53

« Désespoir de Judas, douleur de ressentir son extrême souffrance. Mystère insondable, surtout.
Votre voix, Frère Pavel, a une force incroyable, qui amène à porter un regard nouveau, différent, sur cet homme dévasté par sa trahison. Il nous indique les impasses à éviter, celles dans lesquelles nous fonçons, si souvent, tête baissée, y compris pour trahir: les nôtres, nos convictions, ceux qui font obstacle à notre marche...
Petites trahisons sans grandes conséquences, sans doute, qui égratignent plus qu'elles ne tuent. Qui sait? Mais toutes additionnées???
Il ne nous revient pas de porter un jugement sur ce pauvre homme, ni sur aucun. Mais nous pouvons rentrer nos canifs et suivre la route qui libère.
Très belle célébration du Jeudi Saint! »

Répondre

Brigitte - 31 mars 2021 - 18:26

« Merci, Brigitte! Je vous souhaite aussi une belle célébration du Jeudi saint! »

Frère Pavel Syssoev - 31 mars 2021 - 20:54

« Seigneur Jésus , apprends -moi
à me souvenir que , si je suis venu
dans l'existence , c'est parce que
je suis aimé de Toi.
Amen .
Auteur inconnu . »

Répondre

Partage - 31 mars 2021 - 17:08

« La trahison de Judas ! Qu'est ce qu'elle en fait couler de l'encre, on voit en lui un homme sans coeur qui livre celui qu'il a côtoyé et aimé. On y voit en lui un instrument nécessaire pour que ce qui était écrit s'accomplisse. On y voit un homme perdu et cupide qui réalisé trop tard la porté de son acte. On se voit nous même qui un jour ou l'autre pouvons être le Judas d'un ami et cela nous fait peur car personne n'est parfait. Une chose est sûre tous les ans nous pensons à lui et il nous aide à réfléchir et fera encore couler beaucoup d'encre. Je pense que seul Dieu peut juger ce qu'il a fait, pourquoi il l'a fait.
Bonne journée ensoleillée à tous
Blandine »

Répondre

BLANDINE - 31 mars 2021 - 16:49

« Est-ce vraiment une trahison?
De qui? De quoi? Puisqu’il fallait que ça s’accomplisse?
Et puis Jésus parle de celui qui le livre. Il ne dit pas « celui qui va me trahir » me semble-t-il?
On peut se demander qui sont les traîtres finalement...
Malgré la gravité de l’heure j’ai envie de sourire : celui qui le livre trempe son pain en même temps que lui. Alors qui c’est le plus en « communion »? Ni en avance, ni en retard, pile en même temps!
Ça me fait penser aussi à des gamins se chamaillant, les uns répondant aux autres: « c’est celui qui dit qui y est. »
Oui, laissons Dieu juger... »

Judas - 31 mars 2021 - 18:33

« Frère Pavel, en vous écoutant, ma gorge se noue : Pourquoi ? pourquoi tout ça ? . L'unique réponse, c'est Jésus qui la donne : Il fallait que le "Christ mourut pour entrer dans sa Gloire". Dès le départ, c'était écrit.... Il fallait un traître !.... mais pourquoi Judas ? Jésus l'aimait, Jésus l'avait choisi ...La réciprocité était vraie : Judas aimait Jésus , sinon il ne l'aurait pas suivi ..Jean est dur et pas très cohérent dans ses propos : "C'était un voleur, qui détournait l'argent à son profit" ! Bizarre, d'avoir confié , les cordons de la bourse, à un voleur notoire. ? Il aimait l'argent, sans doute, mais trahir pour 30 pièces d'argent ? ... A cet instant, a-t-il vraiment compris ce qui allait arriver ? Je ne crois pas ! Il pensait que Jésus serait interrogé puis relâché .... Un procès bâclé , une Condamnation à mort, il ne l'imaginait pas ! ....Il a compris sa faute à ce moment là ... "J'ai livré un sang innocent". Son immense désespoir, ses remords et sûrement ses regrets l'ont conduit à se pendre . Oui, il connaissait la Miséricorde de son Maître, mais, tout de même, son égarement menait, le Fils de Dieu, au supplice de la Croix . Il n'a pas vu d'autre issue que le suicide ...Les 11 autres, auraient du être sûrs d'eux, or, ils ne l'ont pas été ..... 2000 ans plus tard, avec les onze, nous pourrions aussi demander " Serait-ce moi , Seigneur" ? mais la réponse, nous la connaissons ."TOUS coupables"!

Seigneur, pardonne à ton peuple !

J.C »

Répondre

J.C - 31 mars 2021 - 16:26

« « Nous, nous espérions que c’était lui qui devait racheter Israël... »luc 24,21
L’espérance est si forte , tant de signes, tant de miracles montrent abondamment le pouvoir de Jésus
Or Juda est très probablement un sicaire, un homme qui veut la guerre ou plutôt rétablir la grandeur de son pays
L’histoire d’Israël et de Juda , les 2 royaumes divisés montrent que le peuple bouillonne, n’attend que les chefs qui s’opposeront au pouvoir romain : en 66 débute la grande révolte que matent Vespasien et Titus, jusqu’à la prise de Jérusalem et l’incendie du temple en 70 , puis de nouveau en 131 la révolte s’étend de proche en proche jusqu’à la reprise de Jérusalem par les romains
Avant Jésus d’autres se sont levés, eux aussi ont été crucifiés
Merci frère Pavel, je continuerai plus tard... »

Répondre

Godelieve - 31 mars 2021 - 16:24

« Tout à fait d'accord, Godelièvre, avant d'être choisi par Jésus, Judas aurait fait partie d'une secte qui espérait chasser l'occupant romain. D'ailleurs beaucoup furent déçus : "Ils attendaient un Messie" qui rétablirait la grandeur d'Israël !

Vous faites preuve de grandes connaissances ....Merci de nous en faire part.

Bonne soirée.

J.C



»

J.C - 31 mars 2021 - 17:34

« Judas, et sa trahison : c'est cela qui m'a longtemps posé question.
A présent je comprends que Judas ait eu des remords, mais Jésus ne lui pardonne pas sa trahison parce que Judas ne lui a pas donné sa confiance, il n'a pas compris la réalité de l'immense amour miséricordieux de Jésus alors qu'il était un de ses disciples.
Je reprends ce que dit "Isabelle 13h22" à propos du suicide de Judas :
Lorsqu'il a compris que Jésus ne lui pardonnait pas, mais le condamnait, j'imagine son horrible souffrance insoutenable qui l'a poussé à mettre fin à ses jours, il n'a pas eu le choix pour y échapper vraiment.
Cela me fais aussi méditer sur le sujet du suicide, certaines personnes jugent cela comme de la lâcheté," il faut faire face à tout dans la vie".
Je pense qu'on ne doit pas juger, qui sommes nous pour juger ? Je ne peux pas me mettre à la place des personnes qui passent à l'acte, si c'est leur seule façon d'échapper à une terrible souffrance, c'est même peut-être courageux de leur part ? C'est une question, je choque sans doute des frères et sœurs en disant cela, je leur demande pardon par avance, ce n'est que ma propre pensée. Si quelqu'un peut m'éclairer, fraternellement.
monette »

Répondre

monette - 31 mars 2021 - 15:04

« Confrontée aux suicides de personnes très proches, cela reste une interrogation et un mystère Je ne pense que l'on puisse apporter une réponse objective et générale Monette : tant de questions sans réponses. On apprend à vivre avec le souvenir de cet acte, véritable déflagration qui laisse des traces longtemps On parle beaucoup en ce moment de "suicide assisté" et de "mourir dans la dignité" Il serait bien de définir d'abord ce qui est digne et/ou indigne. Vaste débat Tout indiqne (?) que l'on soit à nos yeux ou aux yeux de l'Eglise, la réconciliation avec le Père est salvatrice ; elle permet de se réconcilier avec soi-même. Elle s'inscrit dans le prolongement des paroles deJésus " Père, pardonne-leur..." Nous ne saurons pas si Dieu a pardonné aux bourreaux de son Fils. Nous savons que cette grâce est possible »

mahona - 31 mars 2021 - 15:52

« Bonjour Monette, et mahona,
Pardon Monette mais vous faites un raccourci que je ne fais pas.
Pour moi ce n’est pas la trahison de Judas qui le rend « fou » jusqu’à se donner la mort (j’aime bien la façon dont Mel Gibson a essayé de retranscrire le « malaise » de Judas dans son film « la passion ») mais bien plutôt tout un « carcan » de préceptes religieux qui lui ont caché le vrai visage de Dieu à ce moment-là. En plus s’il était présent lorsque Jésus a chassé les vendeurs du Temple, et selon comment il a « emmagasiné » dans son esprit toutes les « invectives » de Jésus contre les scribes, les Pharisiens, les grands prêtres, alors on peut peut-être comprendre qu’il n’ait pas su trouver le Dieu Miséricordieux dont il aurait eu besoin en ce Jesus-là? Non?
Tout comme Philippe, en d’autres circonstances, il y avait si longtemps qu’il était avec lui mais il ne savait finalement pas qui était le Père... »

Isabelle - 31 mars 2021 - 16:18

« Bonjour Monette,

Qui peux savoir où se trouve Judas ? ..... Son suicide, un mystère ! .... Vous savez, à l'instant ultime , qui sait si Judas n'a pas eu le temps de demander pardon au Seigneur. Le désespoir, les tourments de Judas étaient légitimes .... Le "Fils de Dieu" mourrait, trahi pour quelques 30 deniers .... Qui peut juger le geste de Judas ou de n'importe quel suicide ? Personne : leur sort est entre les mains de Dieu. ....
Autrefois, le Suicide était considéré, par l'Eglise, comme une faute grave. Aujourd'hui, elle est plus tolérante. La Médecine estime qu'un suicide est toujours lié à une dépression, un mal être incapable d'être surmontée.

Bonne soirée .
J.C
»

J.C - 31 mars 2021 - 17:23

« Isabelle, désolée d'avoir mal compris votre commentaire. Merci de l'avoir rectifié.
Merci Mahona et JC pour vos réponses, cela m'aide bien à avancer dans mes réflexions, fraternellement.
monette
»

monette - 31 mars 2021 - 21:39

« Quand j 'étais ado et jeune adulte, je priais pour l' ame de judas car je pensais

que Jésus dans sa très grande miséricorde lui avait pardonné!

plus tard, j 'ai appris que les remords n 'étaient pas une demande de pardon et

que judas n étais pas Pierre et je n 'ai plus prié pour son ame, néanmoins judas

m' apparait maintenant comme un lanceur d 'alerte:" attention détourne toi

de satan",
»

Répondre

Marie 13 Marseille - 31 mars 2021 - 13:33

« Judas a trahi Jésus pour 30 pièces d'argent, nous sommes tous un peu
Judas, quand nous voulons un avancement, nous trahissons notre meilleur ami, pour l'amour d'une fille, ou d'un homme, que sais-je
« Serait-ce moi, Seigneur ? » Jésus lui répond : « C’est toi-même qui l’as dit ! » Judas n'a pas compris la miséricorde de Dieu, imbu de sa personne et le mal qu'il avait fait, il a préféré se donner la mort
« Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis. » (Jn 10, 10-11) Pierre renia Jésus 3 fois mais contrairement à Judas, Pierre s'est effondre quand il a entendu le coq chanté,. Il fut interpellé par Jésus car il s'opposait à l'annonce de sa passion (passe derrière moi Satan....) pourtant il reçut le pouvoir de lier et délier les clefs du royaume Math 16.19 »

Répondre

Suzelle - 31 mars 2021 - 12:07

« Oui, il a préféré se donner la mort du fait de sa trahison, car les paroles de
Jésus "malheureux l'homme par qui le Fils de l'homme est livré ! Il vaudrait mieux que cet homme-là ne soit pas né !" ne lui ont laissé aucun espoir.
Le reniement de Pierre n'avait pas de consonnance d'acte irrémédiable
comme la trahison de Judas »

Josiane - 31 mars 2021 - 12:38

« Il a ‘préféré...
je ne crois pas que l’on « préfère » se donner la mort. Mais plutôt que la mort s’impose comme la seule solution pour mettre fin à une souffrance insupportable, au point que rien n’y personne puisse retenir d’aller au bout. Mystère insondable du suicide.
Et Judas était probablement en proie à une grande souffrance, que visiblement encore aujourd’hui, très peu de personnes semblent comprendre. Comment pourraient-elles alors pardonner le geste en excusant plutôt qu’en condamnant?
Une pensée pour toutes les familles et proches ayant vécu de près ou de loin de tels événements. »

Isabelle - 31 mars 2021 - 13:22

« Qu’ils sont nombreux à l’accabler encore, Judas, même si certains veulent bien lui trouver une utilité dans l’accomplissement du « Salut ».
Qu’est-il advenu de lui après sa mort, je ne sais pas. Rien n’est écrit à ce sujet. Mais j’ai parfois l’impression que c’est la façon dont on parle de lui qui le condamne encore et toujours, même quand on veut bien lui prêter une quelconque utilité dans l’accomplissement du « Salut ». D’autres prient pour lui, certains peut-être le font prier, mais je n’ai jamais entendu personne le prier lui.
Alors « tous saints » ce ne sont que des mots?
Judas serait-il ce pauvre Lazare?
Mais c’est vrai qu’il semblerait que c’est de lui qu’il est écrit qu’il s’en est allé à sa perte et que c’est le seul que le fils a perdu, si l’on se réfère à la grande prière de Jésus selon l’évangile de Jean....
enfin heureusement que Yavhé, comme le Père, Lui, va à la recherche de chaque brebis, et que l’égaree, la perdue, il va la rechercher lui-même et il la met sur ses épaules..
Dans la maison de mon Père il y a plusieurs demeures... »

Répondre

Quidam - 31 mars 2021 - 11:42

« Bonjour, ce n'est pas le sort de judas qui m'intéresse, c'est son parcours, comment il en est arrivé là. Moi aussi , si je ne me convertis pas, le mélange d'orgueil et de culpabilité peut me tuer. J'ai essaye de comprendre ses motivations, c'est vrai que chaque homme est un mystère, mais tout de même, "rien de ce qui est humain ne nous est étranger". Et ce qui compte, c'est bien l'aboutissement , c'est dans l'AT :" si le juste se détourne de la vertu..., mais si le méchant se détourne du mal...". Vous voyez, je me fiche de judas, mais pas de ce que son exemple peut m'enseigner. »

antoinette IDF - 31 mars 2021 - 14:40

« J’ai probablement mérité ce coup de semonce, un de plus... Je n’en comprends pas encore tous les tenants et les aboutissants, peut-être un jour je comprendrai, ou pas. Parce que je n’ai pas la prétention de connaître tout l’être humain. Mais mon expérience me laisse à penser qu’on ne sait que ce que l’on expérimente et que pour le reste il faudrait peut-être mieux se taire...
Sauf que... »

Quidam - 31 mars 2021 - 15:08

« PS judas est celui qui se sert dans le plat en même temps que Jésus, ce qui veut dire qu'il se sent sur le même plan que lui. Il était sûrement quelqu'un de très intelligent. Bien sûr, 30 deniers, ce n'est pas grand chose comme prix pour la trahison de la confiance. Mais de toute façon, de foi, il n'en avait pas. Il n'était pas mû par une réaction de peur comme Pierre, mais il suivait une stratégie , d'ailleurs il s'est associé a des complices dans le mal. C'est aussi pourquoi il a perdu le contrôle ("on a u ce qu'on voulait, tes états d'âme, on en a rien a fiche"). A moins d'avoir la foi, on est toujours seul face a soi même, »

Répondre

antoinette IDF - 31 mars 2021 - 11:34

« Oui, frère, ne jetons pas la pierre à Judas, lui aussi a aimé le Seigneur, à lui aussi, le Seigneur a lavé les pieds. Avec lui aussi, il a partagé le pain... Il faisait partie des douze. Il a vu tout ce que Seigneur a fait... Mais il a eu peur, il a manqué de confiance." j’ai livré un sang innocent" oui, manque de confiance dans l'amour incommensurable du Seigneur, c'est ce qui l'a perdu. C'est ce qui nous perd quand nous nous fermons aux autres et à Dieu et que nous laissons un "boulevard" au diable.
il aurait dû comme Pierre, pleurer, se jeter aux pieds du Seigneur ou comme le fils prodigue ; Seigneur, je ne suis plus digne d'être appelé ton ami, ce n'est pas pour les trente deniers que je t'ai trahi mais par idéal. Je te voyais chasser l'ennemi, rendre la liberté à Israël... mais voilà, j'ai eu peur que tu me rejettes,, je n'ai pas eu confiance en ton amour. Ma faute était si grande, si impardonnable; comment croire que tu accepterais de me pardonner...je ne n'ai pas compris à quel point ton amour était grand...
"Pourquoi as-tu désespéré Judas" ? n'as-tu pas vu comment j'ai fait sortir Lazard du tombeau ? si tua avais seulement compris comme je t'aimais ! je t'aurai relevé aussi : Judas, sors ! viens dehors !
Frère, quand j'ai lu que vous incarniez Judas ce matin, je n'ai pas réfléchi, je vous livre ce qui m'est venu à l'esprit... Savez vous que je prie pour lui. Il fallait bien un traitre pour que s'accomplisse l'Ecriture ?
Merci, bonne journée à tous, toutes !
»

Répondre

Marie Jeanne - 31 mars 2021 - 10:45

« Merci pour votre prière! Aucun mouvement de compassion n'est sans fruit. Que le Seigneur nous guide! »

Frère Pavel Syssoev - 31 mars 2021 - 11:08

« Je suis d'accord avec l'analyse de ce psychologue m. Marquet, cité ce matin par un participant
Le christ l'a dit :" heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute". Jésus a été une occasion de chute pour judas, par manque d'humilité de celui ci. Il a voulu défier Jésus, le mettre au défi de prouver qu'il était bien le fils de dieu, donc qu'il était au dessus des lois terrestres ("fais un miracle pour me montrer que tu es dieu et je croirai "). Quand il a vu qu'il n'en était rien, que sa trahison aboutissait bel et bien a la condamnation de Jésus, il a été désespéré d'avoir commis ce péché, pas d'avoir trahi, mais d'être a l'origine d'une injustice, la mort d'un innocent, et il n'a pas pu supporte ce poids. Son orguei l'a tué.
Moi aussi je me sens écrasée par le mal que j'ai fait , mais avec l'humilité, Jésus ne sera pas pour moi une occasion de chute. Bien sûr que je suis a des années lumière de la bonté de dieu. »

Répondre

antoinette IDF - 31 mars 2021 - 10:35

« Merci Père Favel pour cette magnifique méditation sur Judas. Oui le Christ l'a aimé !!! Sommes-nous tous un peu de ce frère Judas ? Oui le péché est toujours présent et la tentation également. Arrière Satan !!! Le Christ est vivant, ressuscité d'entre les morts. Nous sommes sûrs de son éternel amour avec son Esprit qui nous faire vivre à tous les instants comme Il nous l'a promis.
Très belle fête de Pâques, à vous Frère et à toute l''équipe de Carême dans la ville. En union »

Répondre

Anne Marie RIVIERE - 31 mars 2021 - 10:04

« Bonjour,
Je voudrais faire part de cette réflexion, due au conseiller et psychologue Denis Marquet: Judas représente la culpabilité, c'est-à-dire le sentiment de la faute dans lequel on s'enferme définitivement, ce qui ne laisse plus d'autre issue que la mort. Alors que Pierre, qui lui aussi a trahi, incarne le remords, c'est-à-dire la conscience que l'on prend de son erreur, pour en tirer tout le parti possible, qui est de rectifier la trajectoire et de se remettre à marcher dans la bonne direction. Il pleure, tandis que Judas va se pendre froidement. Et si le Christ le choisit pour bâtir son église, c'est bien parce qu'il sait que chez Pierre, il y a place pour le doute, pour le trouble. Mais que ce doute, il est capable d'en faire sa force. »

Répondre

Jean-Noël BENOIT - 31 mars 2021 - 9:51

« L'analyse de Denis Marquet dans la "Philosophie christique" m'aide énormément pour la comprehension de la vie du Christ...merci d'y faire référence, kat »

Kathy Decroupet - 31 mars 2021 - 9:57

« Enfin un personnage qui me parle...
Quand je pense à tous ces Judas qui s’ignorent et qui un jour vont s’entendre dire. Allez-vous en vous tous qui faites le mal. Je ne vous connais pas. Et ils n’en sortiront pas avant d’avoir tout payé. Quand ils voudront embaumer le Christ avec un parfum de grand prix et lui essuyer les pieds avec leurs cheveux et qu’ils n’auront en réponse que la parole cinglante du jugement dernier...
Que leur foi ne défaille pas!
Peut-être trouveront-ils refuge dans les demeures éternelles en se faisant des amis avec l’argent trompeur.
Moi, Judas, tout autant que Jésus puisque telle est la foi chrétienne même si ça reste parfois bien caché, je te le dis à toi, mon ami et mon complice. »

Répondre

Pierre - 31 mars 2021 - 9:50

« Chaque année je m’apitoie sur Judas : qu’est-il devenu ? Que lui est-il advenu après sa mort ? J’ai pitié... moi qui suis si imparfaite. Et la réponse est toujours là même : la miséricorde de Dieu - qui lui est tout-amour - l’a accueilli !
Et si Judas n’avait pas livré Jésus ? Qu’en serait-il de la Résurrection ? Où serait notre Espérance ?
J’ose dire alors : merci, frère Judas, d’avoir fait cet horrible pas de la trahison... si tu as mené le Christ à La Croix et à la mort, tu as permis qu’Il nous montre ainsi la victoire de l’amour... sa mort a permis la Résurrection et le formidable élan qu’elle suscite depuis 2000 ans ! Merci, frère Judas, ton horrible geste nous permet désormais d’espérer la Résurrection ! Moi aussi j’aurais peut-être trahi comme toi ... et je ne peux pas croire que Celui qui t’a aimé t’ait condamné définitivement. »

Répondre

Sylvie - 31 mars 2021 - 9:22

« Bonjour Sylvie, moi aussi, j'ai pitié de Judas, il fallait que s'accomplisse l'Ecriture... qu'il y ait la mort et la Résurrection du Fils de Dieu pour la gloire de Dieu et pour le salut du monde. Je prie pour lui. Qui sommes-nous pour le juger ? Combien de fois, nous-mêmes avons trahi ? Confions-le à l'amour incommensurable du Seigneur.
Bonne journée à vous,
fraternellement, Marie Jeanne »

Marie Jeanne - 31 mars 2021 - 11:26

« Et si... Et si ... Ai-je envie de dire frère Pavel. Si ce n'eut été Juda c'eût été quelqu'un d'autre puisque le Christ est mort pour nous pauvres pécheurs, donc pour Juda aussi? Lors de la Cène, Jésus a déjà pardonné à Juda comme à Pierre qui va le renier trois fois.

Cela ne m'empêche pas d'avoir pleurée en vivant avec vous frère Pavel, les derniers instants de ce pauvre Juda.

Je sais que nous pouvons obtenir le pardon à condition de changer de cœur et de vie comme dans ce chant "changez de vie croyez à la bonne nouvelle...Dieu vous aime".

Bonne journée à toutes et tous. »

Répondre

Marilou - 31 mars 2021 - 8:46

« Je ne pense pas que "c'est à condition que...", je crois que c'est le Père qui donne, et le pardon et le changement du cœur, tout vient de lui, nous n'avons qu'à être là devant lui... si je me souviens bien de l'accueil du fils prodigue, le Père l'a accueilli les bras ouvert et n'a même pas écouter les remords du fils...en toute amitié, kat »

Kat - 31 mars 2021 - 9:53

« Dans le commentaire de Frère Pavel, l’état d’esprit de Judas me fait penser au mauvais riche qui, de son vivant, n’a pas vu le pauvre Lazare à sa porte et qui essaie, au séjour des morts, de parlementer avec Abraham pour essayer de sauver ce qu’il peut l’être encore à savoir ses cinq frères encore vivants dans la maison de leur père. Et moi, si j’écoute Moïse et les Prophètes, Jésus a bien pu ressusciter d’entre les morts, est-ce que je suis convaincu, de Sa miséricorde, plus forte que mes marchandages avec le prince de ce monde ? »

Répondre

Jacques - 31 mars 2021 - 7:19

« Merci beaucoup, Jacques, pour ce parallèle avec la parabole du riche et de Lazare. Cela me semble très éclairant. Bonne montée vers Pâques! »

Frère Pavel Syssoev - 31 mars 2021 - 9:31

-0:00