Une femme sans doute très belle, pécheresse et connue comme telle, ose entrer dans la maison d'un pharisien pour, au cours du repas, mouiller de ses larmes, essuyer de ses cheveux, baiser de sa bouche, parfumer de ses mains les pieds de Jésus.
Une autre femme souffrant de perte de sang, impure, étrangère de surcroît, ose toucher un homme juif. Quand celui-ci demande qui a fait cela, de nouveau elle surmonte sa crainte et se dénonce.
Un homme, aveugle de naissance, inexistant aux yeux du monde, brave la réprobation de la foule et crie vers Jésus sa détresse.
Un autre homme, lépreux, samaritain, ose suivre le mouvement de son cœur. Il quitte ses 9 compagnons et retourne sur ses pas rendre grâce à un homme juif qui l'a guéri.
A chacun, Jésus a dit " ta foi t'a sauvé." Tous, ils ont osé transgresser les règles de conduites, les règles de puretés, les codes sociaux et les barrières religieuses de leur époque pour s'approcher de Jésus. Ils croyaient en sa hauteur de vue, ils ont espéré qu'il leur ferait justice, qu'il comprendrait leur soif, leur souffrance, leur joie. Ils ont cru que Jésus prendrait publiquement leur défense, même s'il aurait à en payer les conséquences plus tard. Eux, les exclus des banquets, les méprisés, les intouchables, les invisibles ont cru que Jésus serait des leurs et cette foi les a sauvés. Aujourd'hui, ils sont nos guides sur le chemin du salut, que leur foi devienne la nôtre.

Pour nous préparer à la grande fête de Pâques, les frères Charles, Matthew, Jacques, Dominique, Bernard, les sœurs de l'île de la Réunion Marie-Emmanuelle, Marie-Patricia, Marie de l'enfant Jésus, Louis-Marie, les laïcs dominicains Catherine, Cécile, Yacine, Denis et Philippe ont écrit des méditations pour éclairer notre foi. Une mini série vidéo La foi en actes nous donnera des conseils pour la mettre en pratique. Des vidéos en direct sur facebook les mardis soir nous permettront d'en discuter.
Qu'en ce temps de carême, le Seigneur éclaire votre route et guide chacun de vos pas jusqu'au jour de la Résurrection.
frère Benoît Ente, op