Et la maison fut remplie de l’odeur du parfum.

Évangile selon saint Jean, chapitre 12, verset 3

Ce matin, nous pouvons dire : « Notre foi nous a sauvés ! » Mais « si le Christ n’est pas ressuscité, vide alors est notre message, vide aussi notre foi ».* Ce cri de joie est le fondement du message chrétien. Si nous ne croyons pas en la résurrection, il reste peut-être une vision religieuse du monde, mais le message chrétien est mort. Nous sommes ressuscités avec le Christ, et ce matin, nous chantons Alléluia avec toute la Création.
Aujourd’hui, Dieu, comme aux premiers jours de la Genèse, s’est rendu présent dans un lieu informe et même vide. Nous en découvrons la trace. Le linceul est là, le linge qui a couvert la tête est roulé à part. Mais le corps du crucifié est absent.
Le Ressuscité a emporté le mal, la haine, la jalousie, la discorde, la guerre. Il fallait la Croix pour que l’Écriture s’accomplisse, mais aujourd’hui la lumière triomphe des ténèbres : c’est notre foi, nous voulons vivre.
En ce jour de la résurrection, Jésus sort vers l’immensité de Dieu et, de manière nouvelle et pour toujours, se rend présent à l’univers, hommes et bêtes, végétaux et minéraux, trous noirs et étoiles.

Christ est ressuscité et, sans le souci de Marie-Madeleine d’oindre le corps de Jésus, le récit se serait terminé sur la mort du Galiléen.
Marie-Madeleine, premier apôtre de la résurrection, s’approche de ce qui est mort en nous pour le parfumer de la bonne odeur de la foi. Son témoignage, premier maillon de la longue chaîne des disciples, entre doucement dans notre vie et ouvre un passage, une sortie vers la lumière. À travers les yeux du Ressuscité, elle perçoit nos ténèbres, les traces des blessures : elle voit et reconnaît en nous des frères, des sœurs.
C’est le désir de parfumer qui nous entraîne dans la course, car nous voulons donner au monde la bonne odeur du Christ. Il était souvent question de parfum ces derniers jours, notamment à Béthanie. Eh bien oui, le parfum est signe de la présence de Dieu, il chasse l’odeur de mort pour faire place à la vie, à la foi qui sauve et relève.
Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité ! Alléluia !

* Première lettre aux Corinthiens, ch. 15, v. 14

Eau de parfum