Le Fils fait seulement ce qu’il voit faire par le Père.

Evangile selon saint Jean, ch. 5, v. 19

« Hosanna au Fils de David ! » La foule souhaite la bienvenue à Jésus à Jérusalem, et lui reconnaît un statut très particulier : il est l’héritier du roi David. Jésus assume cette condition de fils en mettant ses pas dans les pas de son père. Il vient avec courage à Jérusalem, sans craindre les autorités religieuses, comme David, encore enfant, s'était avancé sans défense face au géant Goliath. Il se réjouit avec la foule qui agite des rameaux, comme David avait dansé devant l’Arche d’Alliance, la présence la plus sacrée de Dieu, sans se soucier de savoir si cela convenait à un roi. 
En bon fils Jésus imite David sans s'enfermer pourtant dans la répétition. Il s'inspire des qualités morales de son aïeul et découvre sa propre vocation de Fils. C’est le génie de l’enfant, de savoir tout à la fois absorber, imiter, pour apprendre les gestes élémentaires, avant de les combiner de façon nouvelle : bouger ses doigts, saisir un objet, puis prendre un feutre pour réaliser une fresque sur le mur du salon ! 
En temps de crise avoir un modèle est rassurant, encore faut-il pouvoir lui faire porter un fruit neuf et nourrissant. Pour Jésus comme pour David, la capacité de rendre fécond leur héritage s'enracine dans l'assurance de la présence vivante de Dieu dans leur vie. C'est cette relation dont ils ont soif et qui les fortifie dans la joie ou le danger.
Au-delà de toute action concrète, le véritable air de famille qui unit tous les enfants de Dieu est cette relation vivante avec le Père. En entrant dans cette Semaine Sainte si particulière, nous mesurons l'enjeu de toute notre vie spirituelle : dépasser tout modèle pour trouver notre vocation, et refléter le visage du Père en imitant sa liberté. 


CONFINEMENT DANS LA VILLE 
😉
Chaque jour, un conseil, un témoignage pour vous aider à vivre le confinement

Hosanna pour les soignants ! Il est 20 heures, j’ouvre ma fenêtre et je me joins à tous ceux qui acclament chaque soir les soignants. Je retrouve les voisins de ma rue, connus ou inconnus. Des liens se tissent. Une joie circule et nous enveloppe. Nous sommes heureux d’être là et de nous retrouver. Échanges de petits signes de la main, d’un côté à l’autre de la rue. Je nous imagine déjà dans quelques semaines à 20 heures sur le trottoir pour partager un apéritif dans la douceur du soir. N’est-ce pas là un signe d’espérance, un geste de résistance ?

Chantal Pithois-Latapie,
responsable des rencontres de carême


Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Lundi Saint : la Résurrection selon Tolkien

"Le Seigneur des anneaux", c’est un livre que vous avez peut-être lu, un film que vous avez sûrement vu. Si l’histoire inventée par Tolkien est devenue le roman le plus lu au monde, ce n’est ...

Pendant la Semaine Sainte, ThéoDom vous propose une vidéo de théologie par jour pour mieux comprendre la passion du christ.

Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

45 commentaires

Rédiger un commentaire

« Bonsoir,
Je ne sais quoi dire : abandonnons nous à la miséricorde de DIEU qui est source d'AMOUR. IL es lent à la colère.
Unions de prières pour tous ceux qui se trouvent au chevet des malades. »

Lire la suite

Cyprien - 09 avril 2020 - 4:29

« Certains commentaires font "froid dans le dos". Je pense que la situation de confinement y est pour beaucoup….
Je ne juge pas, je ne me permettrai pas, car je suis de passage sur terre, comme tous.
... »

Lire la suite

monette - 06 avril 2020 - 23:51

« Pourquoi ne comprenez-vous pas cela?
L’enfant que nous étions, nous le transportons toujours avec nous
Il est vrai cependant que presque toujours le génie du dessin que nous étions , enfant, disp... »

Lire la suite

Godelieve - 06 avril 2020 - 22:06

« Le grand saut dans le vide : ce que je ne pourrais pas faire tétanisée par le vertige. Image illustrant la situation actuelle : cette épidémie tueuse nous plonge dans l'inconnu. On lit dans le... »

Lire la suite

mahona - 06 avril 2020 - 20:41

« Très beau texte...que le Christ nous aide à imiter le Père plus encore en ce temps de confinement. Que ce soit pour nous un temps de revenir vers le Père »

Lire la suite

Noémi - 06 avril 2020 - 20:07

« Corona commence comme colère. Je ne suis pas étonnée de ce qui arrive aujourd'hui. La Sainte Vierge Marie dans ses nombreuses apparitions a prévenu le monde entier. Dieu qui connait mieux que pers... »

Lire la suite

mamyjug - 06 avril 2020 - 19:53

Cette retraite de carême est possible grâce à votre don. Merci pour votre soutien !

-0:00