Que tout être vivant chante louange au Seigneur ! Alléluia !

Livre des Psaumes, Ps 150, v. 6

Avec quelle joie, ce matin, Jaïre te voit approcher, marchant sur le rivage !
L’espoir renaît dans le cœur du chef de la synagogue de Capharnaüm. Il vient alors se jeter à tes pieds, en t’implorant de venir en aide à sa fille, la prunelle de ses yeux, qui agonise dans sa maison. La sincérité de sa demande, la foule qui t’écrase, tout devrait te faire presser le pas. Pourtant Tu t’arrêtes encore en route pour une autre guérison. Tu vas ton chemin, sans angoisse ni précipitation. Même face à l’urgence d’une mort imminente, Tu sais que le Père t’exauce toujours.
Avec quelle délicatesse, ce matin, Tu rassures ce père blessé, quand tous baissent les bras !
À l’annonce de la mort de l’enfant, son cœur s’est brisé. Ses efforts n’ont servi à rien et sa fille le quitte, quitte la vie, encore si jeune. Les gens de sa maison, qui savent le caractère implacable de la mort, lui conseillent de ne pas t’importuner davantage. Il leur est impossible d’imaginer une autre issue. Mais toi, en toute discrétion, Tu saisis sa détresse et sans lui donner de leçon, l’invite à la confiance et à l’espérance : il n’est jamais trop tard pour celui qui croit.
Avec quelle paix, ce matin, Tu entres dans le lieu où repose l’enfant bien-aimée ! Pour la relever du sommeil de la mort dans laquelle la maladie l’a entraînée, il nous semble te voir t’asseoir à côté d’elle et lui dire d’une voix ferme mais douce, en lui prenant la main : « Talitha koum », « jeune fille, je te le dis, lève-toi ! »* Une fois l’enfant debout, c’est toute ton humanité qui se manifeste, lorsque Tu es attentif à ce que son corps reprenne des forces. Tu t’inquiètes qu’elle puisse manger, avant de la rendre, vivante, à ses parents.
Jésus, Toi le premier-né d’une multitude de frères et de sœurs, qui surgit, en ce matin de Pâques, du tombeau, souviens-toi de ce jour au bord du lac de Galilée et de cette enfant que tu as relevée. Aujourd’hui, comme au jour de notre mort, donne-nous aussi de voir cette lumière éclatante, et de t’entendre murmurer à notre oreille ces mots plus puissants que mille trompettes, pour te suivre au jardin de ta résurrection : Talitha koum !

*Evangile selon saint Marc, ch. 5, v. 41


CONFINEMENT DANS LA VILLE 
😉
Chaque jour, un conseil, un témoignage pour vous aider à vivre le confinement

Frère Dominique, 88 ans, a été hospitalisé il y a 15 jours : coronavirus, poumons atteints et médecins sceptiques… Il est rentré hier au couvent. Il aura peut-être des séquelles mais il est vivant. Le Christ ressuscité porte la marque du coup de lance et des clous, mais il est vivant ! Bien sûr, il y a trop de morts. Un autre frère âgé du couvent est décédé le vendredi saint. Mais il y a mille résurrections chaque jour. Pas seulement de santé ! Des réconciliations, des retrouvailles, des surprises inespérées. En ce confinement émerveillons-nous de Dieu qui agit aussi dans les petites choses.
fr Philippe Verdin, op. 
Responsable Avent dans la Ville



Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Dimanche de Pâques : La résurrection de Jésus dans les Évangiles

Le matin du premier jour de la semaine, après le repos du samedi, règne à Jérusalem une extraordinaire activité. Tout à coup le paysage s’anime.

Pendant la Semaine Sainte, ThéoDom vous propose une vidéo de théologie par jour pour mieux comprendre la passion du christ.

Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

105 commentaires

Rédiger un commentaire

« Cher frères dominicains,
Vous avez eu la gentillesse de me renvoyer la méditation d'Audrey : le monde est stone, je vous en remercie. J'ai vu qu'elle a été appréciée par nombreux de nos frères ... »

Lire la suite

Marie Jeanne - 27 avril 2020 - 13:03

« Bien chers, frères et soeurs en Christ, j'ai eu la douloureuse tâche de vous annoncer la triste nouvelle du décès de notre chère Audrey, aujourd'hui, je viens vous signaler l'heure de ses funéra... »

Lire la suite

Marie Jeanne - 15 avril 2020 - 11:45

«
À ceux que j’aime... et ceux qui m’aiment
Auteur : Prière indienne

Quand je ne serai plus là, relâchez-moi,
laissez-moi partir,
J’ai tellement de choses à faire et à voir
Ne pleurez pas... »

Lire la suite

Partage - 15 avril 2020 - 6:16

« Bonsoir Frère,
"Tu vas ton chemin sans angoisse, ni précipitation…" Que c'est bien dit, quelle tranquillité chez Jésus, et moi qui angoisse vite où est ma foi, oh non Seigneur rattrapes moi, ch... »

Lire la suite

Cyprien - 14 avril 2020 - 23:17

« Le décès d'Audrey a suscité beaucoup d'émotion. Je pense à elle, endormie dans les bras du Christ ressuscité. Vous qui l'avez connue, pouvez-vous nous parler d'elle ? »

Lire la suite

mahona - 14 avril 2020 - 15:57

« Oui, Audrey tu m’a fait penser au Petit Prince, il y avait en toi tant de grâce, de fraîcheur… J'aimais quand tu me disais : tu m'as fait rire...
Quand je regarderai les étoiles, je penserai à... »

Lire la suite

M.M - 14 avril 2020 - 13:33

Cette retraite de carême est possible grâce à votre don. Merci pour votre soutien !

-0:00