C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à lui seul tu rendras un culte.

Évangile selon saint Matthieu, ch. 4, v. 10

« Comme tu as de la chance d’avoir quelqu’un à adorer. » Il y a quelques années, une personne qui se disait non croyante m’avait fait cette remarque. Son propos m’avait d’abord surpris. Peu à peu, j’ai compris qu’elle visait juste. Que nous le voulions ou non, nous nous mettons, en effet, tous à genoux pour adorer. Nous cherchons quelque chose qui nous porte, nous attire parce qu’il donne sens à ce que nous faisons et en même temps nous saisit par son immensité. Cela peut être une grande cause pour laquelle nous souhaitons nous battre, une œuvre que nous voulons réaliser. Cela peut être une personne dont nous tombons passionnément amoureux. Mais, passé un certain temps, nous nous relevons de ces « adorations »… les genoux un peu engourdis voire complètement blessés, en sang.

Dans les cas les plus graves, c’est parce que nous sommes tombés sous la coupe de personnes qui demandaient à être servies comme des dieux. Mais, de manière plus ordinaire, il nous arrive aussi de vivre douloureusement certains contextes ou certaines relations parce que nous en attendons trop. Dans toutes ces situations, gardons au cœur la parole du Christ au désert : « C’est le Seigneur seul que tu adoreras. » S’Il est présent dans l’être que l’on aime ou dans une cause pour laquelle on se bat, Il nous offre aussi ce rappel comme un rempart sûr pour préserver notre liberté et notre dignité.

N’adore pas quelqu’un qui te le demande. À l’inverse, ne reproche pas à l’autre de ne pas être Dieu. Dire cela, ce n’est pas nier les belles choses que nous pouvons vivre ici-bas… C’est les remettre à leur juste place.


CARÊME DANS MA VIE 😇
Chaque jour, un geste, un témoignage pour vous aider à vivre le carême

Longtemps je me suis gentiment moqué de ceux qui prenaient des résolutions de carême. L'ironie veut que, maintenant, je marque le carême par un petit déjeuner au pain sec. Ce premier geste de la journée me rappelle ce temps spécial qui m'invite à changer de regard. Réapprendre à accommoder mon œil à la réalité. Tiens, l'ami proche traverse une épreuve et paraît seul ; le temps consacré à la prière s'est rétréci ; je gobe la première fake news venue au lieu de m'informer, etc. Alors, je traverse ce carême autrement et je ne perds pas mon temps ou plutôt ce temps que l'Eglise nous offre.
Frère Jean-Pierre Mérimée, dominicain de Lille

À votre tour, témoignez d'un geste que vous faites pendant le carême en cliquant ici

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

27 commentaires

Rédiger un commentaire

« Merci beaucoup frère Benoît nous avons reçu un message très édifiants. Je rends gloire à dieu que ce qui a commencé dans ma vie qui la termine. Vraiment vos enseignements me font du bien soyez ... »

Lire la suite

Kouadio - 27 février 2021 - 9:03

« Merci beaucoup pour ce beau message frère Jacques Benoît.
Remettre à leur juste place les valeurs c'est ce que je retiens. "Rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu". Ma ... »

Lire la suite

Marilou - 26 février 2021 - 3:56

« Merci pour cette trés belle méditation qui me touche beaucoup; En effet il ne faut pas idéaliser des personnes ou les mettre sur un piédestal car aprés nous sommes décus et la chute est dure!! L... »

Lire la suite

Marie-Claude - 25 février 2021 - 22:26

« J'aime adorer Jésus dans le Saint Sacrement.... savoir s'abandonner et se laisser faire par lui... Lui dire merci, Lui le Tout Puissant, et Lui confier nos intentions... Se dire : oui vraiment, Il es... »

Lire la suite

claudemarie - 25 février 2021 - 19:05

« Merci frère Jacques-Benoît, merci à tous.
Que de tumulte dans nos vies, que de tentations, comment savoir résister ?
Trop de bruit, de soucis, manque de temps... ou perte de temps ?
Question que ... »

Lire la suite

Marie Jeanne - 25 février 2021 - 18:55

« "Adorer" voilà un verbe bien galvaudé..... Nous adorons "Dieu" sûrement ! ..... et la tarte aux pommes !!!. Bien sûr, je raille, car personne n'imagine le même sens ni la même valeur à ce mot... »

Lire la suite

J.C - 25 février 2021 - 18:40

Cette retraite de carême est possible grâce à votre don. Merci pour votre soutien !

-0:00