« Et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. »

Évangile selon saint Jean, ch. 12, v. 32

Un serpent effraie et fascine tout à la fois ; il est une figure emblématique du mal. Il se cache dans les branches des arbres, se tapit dans les rochers, se terre dans le sable ou nage dans les rivières et marécages et son attaque est foudroyante ; son venin paralyse et donne la mort. À ce propos, nous lisons dans la Bible un texte très énigmatique*. Pendant la traversée du désert, le peuple en révolte est attaqué par des serpents. Moïse dresse un serpent d’airain sur une hampe : celui qui le regarde est guéri. Moïse est habité par le désir de sauver son peuple en faisant de l’instrument de la punition un signe du salut. C’est un retournement. L’emblème de la mort cruelle devient un moyen de salut. Jésus rappelle ces faits qui sont une annonce de sa mort. « De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. »** Il assume la mort pour que la vie l’emporte et que l’humanité entre dans la Terre promise.

Jésus se désigne comme « Fils de l’homme ». Comprenons bien le sens de cette expression qui vient du livre de Daniel***. Ainsi, sur les lèvres de Jésus, comme dans les textes juifs du temps, l’expression « Fils de l’homme » désigne l’Envoyé de Dieu, Celui qui descend du Ciel. Or, Jésus dit que ce fils de l’homme est élevé, c’est-à-dire qu’Il prendra la tête de l’humanité pour la sauver. Ce mouvement d’amour a pris forme concrète, visage humain : Jésus engage tout son être, Il donne sa vie, allant jusqu’à la mort sur la Croix. 

En levant les yeux vers Lui, nous voyons l’amour de Celui qui a vécu le plus extrême du malheur. Dans le corps élevé en croix se voient les forces du mal symbolisées par le serpent. Jésus les a prises sur Lui et son élévation sur la croix a ouvert la voie au pardon offert à tous. Comment le vivre, comment l’accueillir ? Les méditations qui suivent éclaireront le chemin, celui d’un amour plus fort que la mort.


 * Livre des Nombres, ch. 21, v. 4-9.
** Évangile selon saint Jean, ch. 3, v. 14-15.
*** Livre de Daniel, ch. 7, v. 13.


CARÊME DANS MA VIE 😇
Chaque jour, un geste, un témoignage pour vous aider à vivre le carême

Sur les conseils d’une amie, j’écris en ce début de carême tout ce qui ne va pas dans ma vie et alourdit mes pas. Je note chaque élément et prends le temps de le détailler soigneusement. Alors je peux prendre du recul et percevoir plus clairement ce qui est important ou ne l’est pas. Je me sens plus léger et enfin prêt à confier cela dans la prière. La lumière revient et éclaire de nouveau mon chemin.
Jean-François, retraitant

À votre tour, témoignez d'un geste que vous faites pendant le carême en cliquant ici
Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Saint Dominique, infatigable pèlerin

A l'occasion du jubilé des 800 ans de la mort de Saint Dominique, chaque samedi, retrouvez une vidéo sur le fondateur des Dominicains. Voici la vidéo de samedi dernier :

Au Moyen-âge, il n'y avait ni avion, ni train, ni voiture électrique. Les voyages étaient périlleux et fatigants. Cela n'a pas effrayé Dominique qui était un grand voyageur.

Dans la première partie de la vidéo, le frère Jean-Pierre Brice Olivier nous emmène en mission avec Dominique sur les routes d'Europe.

Dans la deuxième partie Christophe et Claire ‒ un père et sa fille ‒ racontent avec une joie palpable leurs rencontres en Ouganda quand ils participaient au jeu Pekin Express. Et si vous voulez poursuivre leur aventure, rendez-vous le mardi soir sur M6. 

Comme le disait saint Dominique, allons de l'avant en pensant à notre Sauveur !


Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

16 commentaires

Rédiger un commentaire

« Seigneur jésus gloire à ton nom, bénis sois ton nom.
"Lève les yeux", Jésus nous invite ainsi à dépasser nos limites humaines.
Il est le salut, il est en mesure, de relever tout ce qui est bass... »

Lire la suite

Danielle LONGCHAMPS - 17 mars 2021 - 12:40

« Nos chemins sont bien sinueux par moment dans notre vie sur terre, alors que si je veux suivre le chemin de Dieu, il me faut chaque jour, être attentive à la droiture, à être juste et attentive, s... »

Lire la suite

monette - 14 mars 2021 - 23:17

« Le Serpent est aussi le signe du « S », de celui qui ne marche pas droit (et nous le sommes tous à un moment ou à un autre).
Du persifleur au manipulateur, il passe par des méandres inavoués pou... »

Lire la suite

Vincent59 - 14 mars 2021 - 21:13

« ah! le mystère de la Croix!!! mystère de la souffrance!! Pour moi la Croix est tout de même un Mystère!...
Un grand Amour de Jésus pour nous sauver et nous prendre avec lui. Oui je le crois ma... »

Lire la suite

claudemarie - 14 mars 2021 - 20:57

« « Dans le corps élevé en croix se voient les forces du mal symbolisées par le serpent. Jésus les a prises sur Lui et son élévation sur la croix a ouvert la voie au pardon offert à tous. Comm... »

Lire la suite

Patricia I. - 14 mars 2021 - 19:05

« Très éclairante méditation Fr Jean-Michel! Merci.
Elle m'amène à la rencontre de Jésus avec Nicodème l'invitant à naître d'en haut c'est-à-dire à quitter nos schémas mentaux pour entrer da... »

Lire la suite

jacques (Québec) - 14 mars 2021 - 19:03

Votre soutien nous est indispensable pour poursuivre notre mission. Votre don est un geste missionnaire

-0:00