Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, que dis-tu ?

Évangile selon saint Jean ch.8, v.4-5

Je juge, tu juges, il juge… que du plaisir !

Difficile de résister à la tentation de juger. Je juge avec plaisir. Vous vous faites plaisir en jugeant. Vous me jugez. Ne vous inquiétez pas, je vous jugerai bien en retour. Et, dans notre entourage, on nous jugera avec autant de plaisir. Chacune, chacun se fait juge d’autrui pour éviter d’être victime d’un jugement, pour éviter d’être victime tout court, pour se sentir mieux, supérieur… Pour se donner le droit, comme victime, de juger chacune, chacun et de tout !

Il est d’autant plus facile de se proclamer juge qu’une loi a été enfreinte, contournée, détournée de son but… que des valeurs ont été bafouées ! Encore plus facile de s’instaurer juge lorsque nous sommes témoins de cette effraction. Tout est alors tellement clair : il y a faute ; il faut juger la personne coupable. Intolérable de laisser impuni le manquement à la loi, à la règle du groupe, à la norme fantasmée.

Est-il possible de résister à ce plaisir ? Ne pas s’ériger en justicier, est-ce envisageable ? Plaisant ? C’est difficile, certes. Impossible ? Non ! Désirable ?

Jésus juge, pour sa part, désirable, opportun, préférable… de ne pas se constituer juge dans la scène de ce dimanche.* Il ne fait pourtant pas disparaître le jugement. Tablant sur le désir d’être juge, il invite chaque personne prête à juger cette femme selon la Loi à se juger elle-même à l’aune de cette même Loi… Cela suspend le jugement.

Ne vous en faites pas, le jugement reviendra, avec la force de ce qui aura été réprimé… et il s’abattra sur Jésus et le condamnera à mort. Le Père en jugera autrement. Il ouvrira avec Jésus ressuscité le chemin d’une justice nouvelle…

Entre-temps, une femme a été libérée de ceux qui s’étaient érigés en juges d’une de ses actions ! Une possibilité de vie nouvelle s’ouvre, fragile comme des lignes tracées dans le sable. Mais elle permet de croire qu’après-demain on pourra prendre plaisir à autre chose qu’à surprendre quelqu’un pour le juger.

Cette semaine, je nous invite à nous laisser travailler par cette histoire. Nous y naviguerons d’un personnage à l’autre. À la grâce de Dieu…


* Evangile selon st Jean ch.8 v.1-11



CARÊME DANS MA VIE 😇
Chaque jour, un geste, un témoignage pour vous aider à vivre le carême

Ma fille adulte m'a demandée quelle était ma résolution pour ce Carême. La seule chose qui m'est venue spontanément est : "ne pas râler intérieurement contre son père". Elle a bien ri mais mon premier prochain c'est mon conjoint et depuis j'essaie non sans mal de m'y tenir. Cela n'est pas facile tous les jours mais Dieu m'aide à ne pas retomber dans mes vieux grognements intérieurs et j'espère que cela aide mon époux à mieux vivre. Cela a l'air si simple et pourtant si difficile.

Marie


À votre tour, témoignez d'un geste que vous faites pendant le carême en cliquant ici

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

49 commentaires

Rédiger un commentaire

« « Je juge, tu juges, il juge… que du plaisir ! »
Nous jugeons, vous jugez, ils/elles jugent… présent de l’indicatif!

« croire qu’après-demain on pourra prendre plaisir à autre chose ... »

Lire la suite

Savant ignare insensé - 03 avril 2022 - 23:29

« Je juge, tu juges, il juge, nous jugeons...

C'est vrai que nous devons respecter la loi...mais finalement quelle loi?

En tant que maman, si l'on s'en prend à mon enfant, mon tout petit, je serais e... »

Lire la suite

Marilou - 03 avril 2022 - 21:38

« Oui , c'est facile de juger, on juge parfois sans s'en rendre compte. On juge comme si nous étions, parfaits; Merci Jésus, de nous faire prendre conscience avec cette femme adultère de l'Evangile, ... »

Lire la suite

claudemarie - 03 avril 2022 - 19:55

« Lorsqu’un justiciable enfreint la loi (ou la Loi, à cette époque), cela met tout de suite en position de supériorité ceux qui ont constaté l’infraction (ou le péché).
Ces témoins passent a... »

Lire la suite

Vincent59 - 03 avril 2022 - 19:15

« Merci fr Maxime ;
ma liberté s'arrête là où commence celle des autres .
Pour ce qui est de juger , le mauvais sort reste ce choix ,
ils courent tous pour voir un meurtre finalement , c'est
une... »

Lire la suite

fred - 03 avril 2022 - 18:32

« Je remets tout entre tes mains
Francine Picard

YouTube

❤ »

Lire la suite

CHRISTINE B 1 - 03 avril 2022 - 17:30

Cette retraite de carême est possible grâce à votre don. Merci pour votre soutien !

-0:00