Dieu entendit l’enfant crier, et du ciel l’ange de Dieu appela Agar : “Qu’as-tu, Agar ? lui demanda-t-il. N’aie pas peur. Dieu a entendu l’enfant crier là-bas. »

 Livre de la Genèse ch.21, v.17

De victimes à témoins

Aujourd’hui, je suis à Lourdes, devant la photo d’une sculpture représentant une tête d’enfant pleurant. L’Église de France vient de la placer là en mémoire des victimes d’abus sexuels. 

Les larmes de cet enfant concentrent tant de silences, d’absences de cris. « Je suis resté tétanisé… je ne connaissais rien de tout cela et ce soir-là, il m’a appris des mots et des actes que je ne connaissais pas. » Et aussi ce témoignage : « Une partie de moi hurlait en silence, lui demandait d’arrêter, mais les mots ne sortaient pas. »* Quand on a huit ans, on n’a pas les mots pour nommer les choses et les actes posés. On reste tétanisé et on met sa vie entre parenthèses. Ce n’est que parfois plus tard, trop tard, qu’on trouve les mots pour dire qu’on a été victime. 

Le psalmiste en a fait lui-même l’expérience : « Je me suis enfermé dans le silence, et plus qu’il n’était bon, je me suis tu. Ma douleur devint insupportable. »

Quand il n’est pas possible de crier, un autre peut crier pour nous. Sur la croix, Jésus prend sur lui nos vies brisées et reconnaît notre détresse. Son cri est aussi celui des sans-voix, de ceux qui n’ont pas appris, ceux qui n’ont plus la force… 

Sur la croix, Jésus libère notre propre cri de souffrance et nous redonne la vie. Crier, c’est se reconnaître vivant et témoigner d’un monde souffrant pour que cesse toute violence. Alors, ne craignons pas de crier ! Pas à tout bout de champ, mais, comme l’expression sincère de nos sentiments : colère, peur, détresse, tristesse… mais aussi la joie, même en ce Vendredi saint, parce qu’au bout de notre marche vers Pâques, elle sera là.

* "De victimes à témoins", témoignages adressés à la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église, octobre 2021.
**   TOB Psaume 39, 3.



CARÊME DANS MA VIE 😇
Chaque jour, un geste, un témoignage pour vous aider à vivre le carême

Dans le fracas de ce monde, Seigneur, je veux t'offrir de l'amour pour étancher ta soif. Le temps d'un trajet en voiture, je coupe la radio, je t'imagine près de moi et je prie avec toi. Je prie pour que le souffle de Dieu gagne le coeur de tous les Hommes.

Biwich


À votre tour, témoignez d'un geste que vous faites pendant le carême en cliquant ici
Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

51 commentaires

Rédiger un commentaire

« Merci aux Frères et Soeurs et à tous ceux qui ont pris du temps pour nous préparer toutes ces belles méditations et parfois pour nous répondre.
Merci aussi pour tous les offices .
Très beau ch... »

Lire la suite

ML - 16 avril 2022 - 18:24

« Chers Amis,
Marie-Jeanne , Kat, Mahona , Fred, Monette, Marilou, Antoinette, Christine, Isabelle, Paul ..... et tant d'autres qui sont intervenus , régulièrement , durant ce Carême.....A bientôt... »

Lire la suite

J.C - 16 avril 2022 - 17:17

« En cette fin d'après-midi, alors que nous attendons la Pâque du Seigneur... Je voudrais remercier tous les frères et Sr Anne-Claire pour ces méditations inédites, différentes...et finalement im... »

Lire la suite

J.C - 16 avril 2022 - 17:04

« Chère Marilou, je viens de vous lire tardivement. Je vous garde dans ma prière.
Fraternellement, monette »

Lire la suite

monette - 16 avril 2022 - 1:03

« Chère Marilou, je vous garde dans ma prière, je viens de vous lire tardivement.
Fraternellement, monette »

Lire la suite

monette - 16 avril 2022 - 1:00

« Le mot revenant souvent, je me permets de dire que "crier" me trouble.
Déjà dans la traduction française du Salve ("vers Vous nous crions"), le mot me semblait un peu "détonant" par rapport au con... »

Lire la suite

Vincent59 - 15 avril 2022 - 23:27

Cette retraite de carême est possible grâce à votre don. Merci pour votre soutien !

-0:00