Retour

À vous la parole (7 commentaires)

« Très belle phrase à la fin de la vidéo sur saint Dominique : « j’évangélise mon cœur et j’écoute » !
Je ne connais pas saint Dominique et ceux qui le suivent, sauf bien sûr nos frères dominicains de Lille sur ce site (sans en savoir plus quant aux valeurs dominicaines).
Ayant lu qu’il était contemporain de saint Bernard de Clairvaux, je pense avoir trouvé (sur Nominis) le « bon » (ils le sont tous) Dominique, de Sora, mort en 1031.
Fêté d’ailleurs le 22 janvier.
Le fait qu’il ne voulait pas voir représenter son visage m’intrigue.
La notion de visage est importante dans notre foi.
Sûrement par humilité.
Et tellement en avance sur les « alias » que nous utilisons ici-même sur ce site de Carême dans la Ville.
Je suis vraiment ignorant sur saint Dominique, jusqu’à ne pas savoir pourquoi cette magnifique prière « Fais de moi, Seigneur, un instrument de ta paix », dont l’auteur est saint François d’Assise, est dite autant par les dominicains ?
Sans doute en apprendrais-je plus avant la fin de ce chemin de Carême ?
»

Répondre

Vincent59 - 20 février 2021 - 19:16

«
Prière à Saint Dominique :

« Ô glorieux Saint Dominique, exemple de pénitence, de chasteté et d’amour vrai, obtiens-nous la grâce de garder la pureté du cœur avec une sensibilité remplie de vie nouvelle. Toi qui as allumé le feu de l’amour de Dieu, fus un homme de grande prière, capable d’une intime union avec Dieu, obtiens-nous la fidélité à la prière quotidienne pour alimenter notre vie dans le bien. Toi qui as prédiqué avec assiduité l’Evangile et as fondé l’Ordre des Prédicateurs pour le salut des âmes, pour la défense de la vraie foi et pour la conversion des pécheurs, prie pour nous pour nous puissions aimer sincèrement nos frères et les conduire au salut. Toi qui nous enseignas la prière du chapelet, aide-nous à bien le prier pour cheminer avec Marie chaque jour vers Son Fils Jésus. Amen »

Prions : Dieu, vous avez daigné éclairer votre Église par les mérites et les leçons du bienheureux Dominique, votre Confesseur : faites que, par son intercession, elle ne soit pas privée des secours temporels, et qu’elle fasse toujours de nouveaux progrès dans les voies spirituelles. Par Jésus-Christ, Notre Seigneur. Amen.

Saint Dominique, priez pour nous !
Auteur:( Dom Jean Michel de Coutances.) »

Répondre

Partage - 20 février 2021 - 18:51

« Je voudrais dire un mot sur la confession. Je comprends que c'est prendre la responsabilité de mes pensées, paroles, actes ou omissions, qui n'étaient pas dans un esprit d'amour, donc où j'ai effectivement choisi de ne pas aimer, Dieu, les autres ou moi. Parce qu'aimer, c'est plus qu'être gentil, c'est une décision et cela nécessite un travail pour en etre capable. L'attention et le respect qui sont les composants de l'amour, comme le bleu et le jaune sont les composants du vert, eh bien, cela ne va pas du tout de soi. En tout cas pour moi, vu ma tendance à fuir tout ce qui demande un effort...
A la messe des Cendres, le prêtre a parlé de "conversion vraie, sincère et authentique" .Ce qui m'a fait comprendre que quelque chose est vrai quand c'est les deux à la fois : sincère, parce que je ne fais pas semblant, authentique, parce que je ne m'égare pas sur des chemins fantaisistes. Le pape parle "d'aimer avec sa tête, et de penser avec son coeur".
A propos du sacrement lui même, je dois avouer que je ne me confesse plus, parce que à chaque fois, je suis décue. Je sais bien pourtant que les prêtres sont très occupés et que leur rôle n'est pas celui d'un psy. C'est moi qui doit bien préparer le dossier, et le prêtre , un peu comme l'expert comptable, est là pour le valider et apposer son tampon ! La délivrance du quitus qui me met en règle avec Dieu, et ainsi, me donne le courage de faire face aux conséquences, pour etre délivrée de la culpabilité, donc à nouveau libre d'aimer. »

Répondre

antoinette IDF - 20 février 2021 - 11:00

« merci pour cette réflexion et ce témoignage autour de la Présence. Dans l'église, dans les livres, encore plus malgré toutes ses faiblesses visibles dans l'Eglise d'hier, d'aujourd'hui. Présence aussi dans les autres qui savent, ou non et plus souvent encore ne veulent pas savoir. La peur d'être dérangé est souvent soulevée dans tous ces endroits de Présence. On la retrouve dans nos relations qui sont choisies, qui nous rassurent quelque part. On choisit souvent des livres pour nous évader, oublier un instant le quotidien. Comment aider nos proches à ne plus vivre dans cette peur. Tellement réactivée actuellement. Hier je me promenais avec une amie qui a laissé tombé foi et pratique depuis de très nombreuses années. Je recherchais une vieille église du XIII perdue dans la forêt que j'avais vue étant enfant. je me demandais ce qu'elle était devenue. Nous l'avons retrouvée. Le toit entre temps avait cédé. Il ne reste que des murs, avec un peu de couleurs, assez pour réveiller l'histoire, le temps qui se déroule, transforme. Le propriétaire ne veut pas que l'on s'en occupe. on ne peut rien faire pour la conserver. Tout cela cheminait dans ma tête quand mon amie me dit je vais revenir ici un matin, avec les rayons rasants du soleil je vais pouvoir faire de belles photos. Oui cette église perdue, délabrée, appelle encore. Il est étonnant de savoir que la fonction de cette chapelle était d'accueillir les pèlerins de Saint Jacques. Elle a donc toujours son utilité pour une passante »

Répondre

MB - 20 février 2021 - 8:41

« Dominique ! Ce nom m'est cher : une amie depuis plus de soixante ans, un ami, depuis plus de quarante ans, ma première nièce Dominique, la fille d'une amie, Dominicaine à Prouilhe, des années d'assistance à l'Eucharistie chez les Dominicains de Poitiers, les livres de Timothy RADCLIFFE...Autant de prières échangées, autant de lettres chères...
Que Dieu vous garde et vous bénisse toutes et tous
De tout cœur,
Gaby »

Répondre

Gaby - 20 février 2021 - 7:44

« Merci fr Benoît ,
Oui , c'est extraordinaire la foi , et Saint Dominique me rappelle cette Parole du Christ: De même que le Père qui est vivant , M'a envoyer et que je vis par le Père , de même celui qui Me mange lui aussi vivra par Moi.
Madame Florence l'explique très bien , la richesse de La Parole est sans cesse
une évolution dans le tout de ce qui peut apporter selon tout un chacun .
Vivre Dieu en toute simplicité de coeur , puis comme dans Tobie , quand on est perdu au milieu de ce monde , c'est Dieu qui marche avec nous , mieux encore qui vit au milieu de nous . Pour le saisir , nous saisir , Dieu à pris chair
en partage de nos vies , celle de Saint Dominique , me plaît par son humilité, Jésus habite les coeurs , avant tout , et votre noble vocation , est un trésor
que nous portons dans des vases d'argile , pour que cette incomparable puissance soit de Dieu et non de nous . Mais il nous faut une maison , (l'Église) , un lieu pour comprendre le fruit de notre Baptême , des Saints
pour voir vraiment ce que Dieu fit pour nous tous : des vocations qui toutes sont fruit de la Vigne pour le monde entier .
Le témoignage vivant , la célébration , Alléluia : rendons grâce à Notre Dieu
pour comme ST Dominique , allez partout pour parler de Son amour .
Mais oui , ce qui est faible dans le monde , Dieu l'a choisi pour confondre les sages . Tes Paroles, Seigneur , sont esprit et elles sont vie .
PS: Marie - jo : pour les autres , bien sur , qd on a que l'amour en partage. »

Répondre

fred - 20 février 2021 - 6:42

« Merci pour l’éclairage sur saint Dominique.
Mes parents ont choisi pour moi le prénom de Dominique. Aussi, je suis heureuse d’en apprendre un peu plus sur mon saint patron.

«  (La Parole de Dieu)
Cette Parole est toujours première pour moi, pour ma vie, même la plus ordinaire. »

Merci Seigneur pour tes Paroles, elles sont esprit et elles sont vie.

Bonne journée à tous, en union de prière. »

Répondre

Domi - 20 février 2021 - 5:31

-0:00