Retour

À vous la parole (63 commentaires)

« On ne sait pas ce que Jésus dessine ou écrit dans la poussière. Le choix des croix est un peu simpliste ! »

Répondre

FAB SIB - 09 avril 2022 - 4:28

« Jusque ce jour, on avait vu tous les acteurs de ce drame de la femme adultère.
Des humains à mettre en scène, d’accord.
Mais faire parler Jésus, ça, je ne peux pas m’y associer, en aucune façon !
Comme il est fait 3 fois référence à l’évangile de saint Jean, moi j’en ajoute une quatrième : saint Jean ch8, v.21-30.
C’est l’évangile d’avant-hier, mardi 5 avril, où l’on trouve :
« Si vous ne croyez pas que moi, Je SUIS, vous mourrez dans vos péchés ».
Ce « je SUIS » est le même que dans l’épisode du buisson ardent, où Dieu se présente ainsi en réponse à Moïse.
Ce nom est très fort pour moi, car il met en opposition l’Existence préalable et universelle du Père, par rapport au « faire » des hommes (leurs actions mais aussi leur évanescence devant l’immortalité).
Quelle faiblesse identitaire (mot tristement à la mode) ont les hommes sur terre, par rapport à Celui qui EST à l’origine de tout. On parle ici en « valeurs absolues ».
Plus loin, Jésus continue et dit « quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS, et que je ne fais rien de moi-même ».
C’est le mystère de la Trinité qui est évoqué ici, et je ne me sens pas capable d’en parler tellement cela me dépasse.
Donc, faire parler Jésus selon des raisonnements humains, je m’en garderai bien.
»

Répondre

Vincent59 - 07 avril 2022 - 23:09

« Bonjour Vincent, moi aussi je n'aurais pas ose faire parle Jésus. Mais remarquez que le frère maxime utilise surtout des citations de st Jean, évangile où Jésus parle le plus longuement, il me semble. Et vous rajoutez d'autres citations, effectivement très bien venues. A notre époque, il faut traduire le langage de l'Évangile, surtout de Jean qui est un mystique. Le commence a mieux comprendre : ce qui fait vivre, exister comme être humain, c'est quelque chose de plus que mes moyens de la vie physique, de la survie., c'est la paix et la joie, issues d'un comportement juste et d'une conscience droite.
Merci pour votre témoignage qui m'a fait avancée. »

Antoinette idf - 08 avril 2022 - 6:12

« Merci, Vincent, vraiment.
Dans la nef de notre petite communauté cybernétique
où nous sommes réunis,
vous ramenez le débat dans sa direction Vraie.

Qui peut prétendre comprendre totalement le Christ ?
Ce serait comprendre Dieu.
Ce serait se prendre pour Dieu.

Bonne journée et bon courage à nous tous.



»

Paul (Belgique) - 08 avril 2022 - 7:40

« D'accord... mais, en même temps, ne sommes-nous pas invités à être désormais ceux et celles qui reprennent ses paroles pour les offrir à nos frères et soeur.
Celui qui est "Je suis", c'est fait semblable à nous en tout sauf le péché, il a planté sa tente parmi nous. Nous sommes, baptisés, membres de son corps...
Je conviens qu'il peut être difficile de nous mettre dans sa "peau" mais pourquoi faudrait-il que nous ne soyons que dans des positions de "péché" ou de blessures, le Carême ne nous invite-t-il pas à être "Ambassadeurs du Christ", d'en être la présence? »

frère Maxime Allard - 08 avril 2022 - 13:13

« Merci Antoinette pour votre commentaire.
Entièrement d’accord sur l’acquisition de la Paix et de la Joie, mais qui sont pour moi des conséquences de l’amour de Dieu à notre égard.
Oui, « l’existentiel » précède pour moi toutes les trajectoires humaines individuelles.
Bonne suite du chemin à vous (et à tous les retraitants ici : bonne fête des Rameaux !)
»

Vincent59 - 08 avril 2022 - 23:48

« Merci Paul, pour votre commentaire.
Je ne fais pas de reproche au frère Maxime, mon avis est seulement de prudence.
Car si le Christ a réellement été envoyé par le Père (ce qu’il dit lui-même), sa relation au Père a toujours existé, avec à mon opinion une force qu’il nous est difficile d’imaginer.
« J’ai avec moi le Père, qui m’a envoyé » : la citation est bienvenue.
Il n’y a pas de séparation dans cet envoi.
Les lois de la physique, dans notre compréhension, sont largement dépassées.
Bonne continuation vers la semaine sainte !
»

Vincent59 - 08 avril 2022 - 23:48

« Merci, frère Maxime, pour les méditations que vous nous avez offertes cette semaine.
Vous avez tout à fait raison de dire que proclamer est une offrande, et je comprends les trois citations que vous avez prises pour étayer cette méditation qui n’est pas évidente à faire.
L’humanité de Jésus est importante, c’est vrai, et Il est tellement proche de nous !
Excusez-moi pour mon ton un peu radical dans mon commentaire, c’est le côté interrogatif du monologue de Jésus qui m’a gêné.
Pour moi, IL n’a pas à se poser de questions, tout est limpide pour lui, « à première vue ».
Recherchons ensemble sa Sainte Face pour effacer nos troubles et devenir de bons ambassadeurs, comme vous le dites très justement.

Bonne fête des Rameaux !
»

Vincent59 - 08 avril 2022 - 23:49

« Vincent59 votre message me fait penser aux discours creux des pharisiens, c'est déplorable... »

FAB SIB - 09 avril 2022 - 4:32

« Vincent59 votre message me fait penser aux discours creux des pharisiens, c'est déplorable... »

FAB SIB - 09 avril 2022 - 4:33

« Vincent j’ajouterai quant à moi une 5ème référence à l’évangile de Jean, référence tirée de la prière sacerdotale de Jésus lors de la sainte Cène : Jean 17, 11 et Jean 17, 20 à 23. Dans cette prière que nous pouvons considérer comme un véritable testament, Jésus nous associe, nous inclut dans la Trinité d’amour qui l’unît au Père. Et il insiste: «  Garde les unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné….. » . Ce nom c’est justement : «  JE SUIS », l’identité de Dieu lui-même qu’Il avait révélée à Moïse en l’envoyant à Pharaon.
Je veux en conclure que, contrairement à vous, Il
me semble que Jésus, parfaitement humain, nous laisse toute liberté pour penser, agir, faire, ce fameux «  faire » immanent humain que vous opposez à la Transcendance de «L’ÊTRE » et qui justement, ainsi qu’il a été démontré plus haut, n’a pas lieu d’être.
Jésus n’est-il pas allé jusqu’à dire: « celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes….. »….Encore….Jean 14, 12….
Alors pourquoi ne nous serait -il pas donné de parler comme il aurait pu le faire? »

Léa - 09 avril 2022 - 19:31

« Vincent j’ajouterai quant à moi une 5ème référence à l’évangile de Jean, référence tirée de la prière sacerdotale de Jésus lors de la sainte Cène : Jean 17, 11 et Jean 17, 20 à 23. Dans cette prière que nous pouvons considérer comme un véritable testament, Jésus nous associe, nous inclut dans la Trinité d’amour qui l’unît au Père. Et il insiste: «  Garde les unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné….. » . Ce nom c’est justement : «  JE SUIS », l’identité de Dieu lui-même qu’Il avait révélée à Moïse en l’envoyant à Pharaon.
Je veux en conclure que, contrairement à vous, Il
me semble que Jésus, parfaitement humain, nous laisse toute liberté pour penser, agir, faire, ce fameux «  faire » immanent humain que vous opposez à la Transcendance de «L’ÊTRE » et qui justement, ainsi qu’il a été démontré plus haut, n’a pas lieu d’être.
Jésus n’est-il pas allé jusqu’à dire: « celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes….. »….Encore….Jean 14, 12….
Alors pourquoi ne nous serait -il pas donné de parler comme il aurait pu le faire? »

Léa - 09 avril 2022 - 19:31

« Fab Sib,
Vos trois lignes expriment un jugement de valeur qui vous est propre, sans aucune argumentation ni même explication de votre "ressenti"! »

Vincent59 - 10 avril 2022 - 23:11

« Bonjour Léa
Je pense que nous ne parlons pas de la même chose.
Bien sûr que Dieu nous laisse libres d'agir (en bien et en mal, d'ailleurs).
Je ne suis pas un "Pascalien" à outrance, loin de là et je respecte le théâtre et le jeu humain tout comme pouvait le faire Saint Jean Paul deux, que j'aime beaucoup.
Je n'interdis rien à personne, mais c'est "prêter â quelqu'un l'intention de ...", le "si" qui me gêne quand il est appliqué à la personne de Jésus.
Voilà. D'accord avec vous sauf votre dernière phrase où je ne pense pas avoir "moralisé" d'une quelconque façon.
Merci pour votre commentaire.

»

Vincent59 - 10 avril 2022 - 23:30

« Je dirais seulement "Merci" , c'est plaisant de lire vos commentaires »

Répondre

claudemarie - 07 avril 2022 - 22:51

« Frère Maxime,
J'ai adoré cette semaine et vos commentaires. Enfin un homme d'église avec une vue humaine mais aussi divine de ces textes évangéliques! La lecture et l'écoute de vos méditations sont un vrai bonheur.
Un GRAND MERCI
Bernadette »

Répondre

Bernadette - 07 avril 2022 - 20:15

« Jésus penché sur le sol semble abîmé dans ses pensées
Il ne regarde personne: il n'en a pas besoin car il lit dans leurs coeurs à tous, il sait ce que chacun d'eux a fait.
Et puis regarder, poser son regard sur quelqu'un c'est déjà une forme de condamnation, une forme de jugement ce qui n'est pas sa façon de faire.
Quand il prononce sa phrase " que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre", il veut les laisser seuls face à eux-mêmes et à leur conscience.
Cette période de carême je veux la comprendre comme cela.
Jésus qui me connaît me laisse prendre conscience de tout ce que je dois rectifier pour m'ajuster à lui, pour remettre de l'ordre dans tout ce fatras, ce monde plein de bruit et de fureur que nous appelons notre vie où nous avons oublié l'essentiel : LUI. »

Répondre

Léa - 07 avril 2022 - 18:45

« Poser son regard PEUT être déjà une forme de condamnation,,, Mais est-ce nécessairement le cas? Toujours?
Une mère qui pose son regard sur son enfant? Jésus et celui qu'on appelle "le jeune homme riche"?
Ce carême nous apprend à baisser les yeux (pas les bras!) mais aussi à regarder. Jésus baisse les yeux devant la foule accusatrice... Mais il regarde la femme dès qu'ils sont seuls et l'invitant à ne plus pécher, il lui ouvre le chemin de la miséricorde...
L'apprentissage du regard fait partie, selon moi, des défis que la Parole de Dieu lance à chacun en tous les temps et toutes les cultures... »

frère Maxime Allard - 08 avril 2022 - 13:17

« Merci J-C .
J'aimerai avoir une connaissance biblique ,mais dans une situation d'urgence
il y a des années , ma bible posée comme garniture , m'a comme appelée .
Une page , puis l'autre , plus les liturgies , les prières , les psaumes , la vie
les rencontres , je voulais connaître Dieu , mais la catéchèse reste toute la vie
une recherche personnelle qui selon ce que l'on trouve , peut se partager , discuter , échanger , vivre . on dira que j'ai visité l'église comme un nouveau
né , pour mieux comprendre ce doigt pointé sur le sacré coeur de Jésus .
Il y a encore bien du chemin , mais c'est vrai , cela influence toutes les approches , sur les besoins , tout simplement , il y a un temps pour tout , mais un seul pour Dieu .
Nous sommes alors la catéchèse de Dieu , une façon de tracer un chemin .
Maladroitement tous dans cette barque , puis quand un crie , Jésus dans nos prêtres , disent, venez et voyez , curieuse comme je suis , je me fais pas prier ....enfin on se comprend . S'accepter et accepter tout un chacun , y a de l'ouvrage ... pour Dieu , quelle sainte patience .
Dans un monde qui court trop vite , il faut laisser courir , et prendre le temps de lui dire : Me voici .
Lui ne manque jamais à l'appel ...je ne vous laisserai pas orphelins , mais
nous y pense t-on que Il peut l'être. ?Ne pas attrister l'Esprit Saint , à nous de préserver ce qui est sacré , quel que soit l'habit que nous avons ...
la patrie , et j'en passe , ouvrons la Porte.Il entrera ...

,

»

Répondre

fred - 07 avril 2022 - 16:54

« Combien de fois, j'aurais voulu pouvoir "entendre, voir et toucher " le Christ Jésus ..... Il me semble, alors, que tout aurait été plus simple, plus facile .Mes fautes, comme un boisseau de puces, je les aurais laissées aux pieds du Seigneur, la conscience nette.... peut-être, ou pas ! Aurais-je eu foi en Lui, ou bien, aurais-je été, du côté des septiques, des charognards ? Qui peut le dire ?
Jésus connaissait le coeur de chacun : les bons et les mauvais instincts. Oui, Jésus a eu des amis, mais aussi des ennemis . Il n'a jugé personne et surtout pas les petits. Il les a tous aimés . Cependant, Jésus disait la Vérité qui dérange. Ces juifs se posaient la question "qui est-il ?. Un agitateur, qui allait tout réformer. L'élite tenait à garder ses privilèges. .D'autres ont voulu le sauver. Pour le pharisien, "Nicodème", Jésus était le Fils de Dieu.

Aujourd'hui, le message de Paul est tourné vers le Pardon . A dire vrai, je ne sais plus quoi penser : Il faut une faute, pour obtenir un pardon . Or, sur la question de la femme adultère, les opinions divergent. Condamner et pardonner, bien sûr, c'est différent . Un justiciable condamné doit payer sa dette à la Société. Seule la victime peut pardonner .... Sinon, une faute grave, pour un chrétien, s'obtient par le Sacrement de la Réconciliation, (et avec la ferme intention de ne plus recommencer ).

"Comprendre les raisons de sa faute , reconnaître son erreur , accueillir le Pardon " (suite) »

Répondre

J.C - 07 avril 2022 - 16:39

« C'est ainsi que je comprends le Pardon .....Ensuite, tout laisser entre les mains de Dieu ! ..... J'essaye, dans la mesure du possible, de ne plus culpabiliser, ne plus ressasser : A quoi bon ? Jamais , on ne peut revenir en arrière ..... et puis St Jean le dit " Si ton coeur te condamne, Dieu est plus grand que ton coeur ".

Bonne soirée à chacun de vous.
J.C
»

J.C - 07 avril 2022 - 16:47

« Coucou ma chère fred, merci pour tes commentaires et ton assiduité sur le site. Je viens de laisser un petit, tout petit message sur la méditation d'hier, juste pour vous donner de mes nouvelles ! j'ai été interrompue plusieurs fois, j'ai mis un temps fou à l'écrire, toujours très fatiguée. ! Demain, j'ai rendez vous avec mon médecin, en attendant de voir le cardiologue.
Je me dépêche, mon fils Serge, qui est actuellement en Syrie, va m'appeler !
Je te, vous souhaite une bonne soirée à tous, toutes avec mes affectueuses pensées !
»

Marie Jeanne - 07 avril 2022 - 18:06

« Chère Marie-Jeanne, 💖
Comme il est bon de vous retrouver....un peu , .....mais c'est beaucoup, pour vous amis. ....Quant vous intervenez , nous pensons : "Marie-Jeanne va mieux!" et croyez le bien, nous en sommes très heureux.
Nous souhaitons que tout se passe bien , chez votre médecin , et surtout restez "zen" chez votre Cardiologue. Tout ira bien.! ....
Même éloigné, votre fils, s'inquiète pour sa maman. Les enfants sont une bénédiction !

Bien affectueusement.
Bonne nuit.

J.C
»

J.C - 07 avril 2022 - 19:25

« A mon avis , la personne qui est à l'origine de l'offense et du mal causé à son prochain devrait , en toute conscience demander pardon à cette personne blessée et selon le degré de l"offense et la profondeur de la blessure la victime peut pardonner ou non ou le confier à Dieu . »

Ann. - 07 avril 2022 - 22:27

« Frère Maxime, voyez comme nous sommes petits et faibles (je parle pour moi)
hier j'avais tendance à vous juger confus et aujourd'hui par les quelques paroles que prononce Jésus mon esprit s'éclaire.
Point besoin de grands discours avec le Christ, c'est par le silence qu'il se fait comprendre, tout en sachant ce qui l'attend.
Jésus ne juge pas, c'est avec le Père seulement qu'il peut le faire.
Il libère cette femme de son fardeau. Le Père est miséricordieux.
Avant de réagir "au quart de tour" je mettrai un bâillon à ma bouche !
Merci frère Maxime.
Belle fin de journée à tous, fraternellement
monette »

Répondre

monette - 07 avril 2022 - 15:54

« Le tact de Dieu et de son Fils et celui qu'ils nous enseignent: quand savoir se taire, quand et comment choisir quels mots? Car la Parole est là pour nous apprendre à parler... elle qui, dans le Christ, a pris les nôtres pour nous réconcilier avec le Père et entre nous... »

frère Maxime Allard - 08 avril 2022 - 13:20

« C'est une très belle prière du père Hervé Huet
Merci beaucoup Fred.
You tube c'est magnifique. Le chant la musique les images
Que le seigneur te bénisse Fred.
Ps.
Le père Huet a aussi une prière du soir. Très belle.
Belle journée aujourd'hui où je trouve aussi un autre appartement et où le chirurgien me dit que tout va bien.

Merci à ma foi qui me porte vers toi seigneur. A Marie aussi ma maman du ciel. »

Répondre

CHRISTINE B 1 - 07 avril 2022 - 14:53

« Merci Frère Maxime cette méditation m'éclaire.
A la façon de Jésus avant de juger, prendre le temps de réfléchir et là Jésus invite les accusateurs à s'occuper de leur propre péché" celui d'entre vous qui est sans péché, qu'il soit le premier à lui jeter la pierre"; Grande délicatesse de Jésus , reste calme .Silence. Inspiré. Analyse leur comportement: Ma parole aura-t-elle un impact?"....... Jésus s'appuie aussi sur la confiance du Père, il sait qu'il n'est jamais seul.

On sait que Dieu est miséricordieux et cette méditation sur le Jugement m'interpelle . Est-elle aussi une invitation pour nous à nous rapprocher de Dieu, à aller recevoir son pardon. »

Répondre

ML - 07 avril 2022 - 14:41

« La période des grandes vacances perpétuelles (retraite...) est bénéfique dans moultes domaines. Généralement lorsqu'une de mes patientes abordait le sujet du carême je faisais une pointe d'humour bien féminine "moi pendant le carême je mange tout ce qui fait grossir".(non suivi des faits)! Je réitère mais cette année je grossis spirituellement me semble t-il . Je pense avancer dans ma démarche d'introspection enfin je l'espère... Je me suis donnée jusqu'à Pâques pour finaliser ma démarche. Privilégiant jusqu'à présent le suivi de l'office dominical via france 2 ou kto j'envisage après une bonne séance de "karcher" de me déplacer, à Pâques, dans une église et de communier .
Toujours pour l'humour physiquement j'ai minci et c'est parfait les beaux jours se profilent! c'est tout . ms »

Répondre

ms - 07 avril 2022 - 12:58

« Ah bon, vous avez minci? Êtes-vous sûr de ne pas avoir grandi?
Moi aussi j’attends Pâques, noel ou la Toussaint je ne sais pas pour finaliser ma démarche. En fait il n’y a que Dieu qui sait. Parce que moi quand j’y songe, mon cœur s’allonge comme une éponge que l’on plonge dans un gouffre plein de souffre où l’on souffre des tourments si grands, si grands, que quand j’y songe… »

ig - 07 avril 2022 - 13:25

« Rigolo ! Je me rappelle avoir entendu ce bout rimé humoristique quand j'étais jeune, on doit être de la même génération...
A propos du carême, c'est vrai que c'est une période pénible, où l'Eglise nous rappelle de songer a notre élévation spirituelle, avant que nous y soyions forcés par la vie... »

Antoinette idf - 07 avril 2022 - 15:11

« Euh… moi je la tiens de mon grand père cette ritournelle…
Mais oui, grosso modo on doit être né dans le même siècle! »

ig - 07 avril 2022 - 15:54

« bonjour ig et antoinette c'est exact qu'il est constructif que se remettre en question de revoir ou réajuster ses valeurs morale et spirituelle et le carême en est la bonne opportunité. le spectre de l'Enfer n'est guère réjouissant et dans ce cas la spiritualité me fais penser un peu à l'âne (nous) et la carotte (eden) et cela me dérange. Grandir Grossir subtilité de langage mais la Finalité est la même!!! courage bon chemin caillouteux à vous aussi cordialement »

ms - 07 avril 2022 - 16:01

« Bonjour MS, mais non, on n'est pas comme l'âne qu'on fait marcher a la carotte et au bâton. D'ailleurs ce serait plutôt une preuve de l'intelligence de l'âne. Mais les êtres humains ont dans le coeur et l'esprit une aspiration à s'élever spirituellement, et si ce n'est pas de gré, ça risque d'être de force, parce que la vie physique se retire de nous peu a peu ( cf st Paul " l'homme extérieur va a la ruine, mais l'homme intérieur grandit continuellementr". Sauf que la société de consommation et de competition nous incite au contraire. La période du carême ne sert pas a gagner des mérites, mais a s'exercer volontairement au détachement sur le plan où on a le plus de mal. Ce qui peut passer par une prise de conscience douloureuse. L'idée c'est de réussir a conserver un peu de joie de vivre, ou du moins a supporter dans la paix , toutes les circonstances et temps de notre vie »

Antoinette idf - 07 avril 2022 - 16:31

« Moi j’aime beaucoup l’âne, parce que dans la Bible il ne marche jamais au bâton et à la carotte, il accompagne Joseph et Marie enceinte et aussi quand Jésus sera né,, voire il porte Marie parfois, comme il portera Jesus aux portes de Jérusalem, et tout ça, sans piper mot! Enfin personne n’a juger utile de le faire parler ni de mentionner s’il s’est plaint et s’il a lancé quelques braquements à la cantonade.
Et dans d’autres religions.il à aussi sa place, l’âne….
Ah! J’aime l’âne si doux. Il prend garde aux abeilles et bouge les oreilles.
Bonne continuation à vous aussi ms.
»

Isabelle Patricia - 07 avril 2022 - 17:57

« Francis James, prière pour aller au paradis avec les ânes. »

Antoinette idf - 07 avril 2022 - 18:41

« Francis James est peut-être un peu prétentieux. Il ne pense pas qu’il pourrait rencontrer les ânes seulement quand il arrivera au paradis, là où eux seront déjà ? »

ig - 07 avril 2022 - 19:03

« Merci ! »

Répondre

Armand - 07 avril 2022 - 11:56

« Fier(e) ou pas de notre carême... peu importe.
Ce qui compte, c'est de se laisser relever par la Parole miséricordieuse du Christ... et cela peut prendre plus ou moins de temps.
Un élément - en lien avec la lecture évangélique qui m'a servi de fil tout au long de la semaine - apporte espérance: après le "rush", les cris et la vitesse du début, il y a un temps indéterminé: celui pour que tous les accusateurs s'écartent, détalent, s'effacent. J'ai toujours cru ce temps long. Long aussi le temps entre leur départ et Jésus qui questionne la femme.
Le Dieu éternel, même dans notre chair, prend du temps, nous laisse du temps... »

frère Maxime Allard - 08 avril 2022 - 13:24

« Aujourd'hui je fais un point sur mon Carême...Mes ambitions étaient plus grandes que mes actions et j'espère fermement en la divine Miséricorde!
j'ai commencé avec de beaux projets mais la faiblesse de l'âme m'a envahie et submergée. Adieu promesses de frugalité en tout genre! Au début du Carême mon frère malade, est mort brutalement et je m'en suis trouvée très affectée au point de ressentir de grands troubles psychiques et physiques. Avais-je été assez présente pour lui ces derniers temps? Ce frère, comme moi abandonné par notre mère,me rejoignait épisodiquement mais de plus en plus fréquemment pour se réconforter à la chaleur de mon foyer, étapes dans sa vie nomade "La Route", imprégnées de spiritualités diverses: au lieu du bénédicité il disait une formule indienne. Moi j'ai toujours prié Jésus,il le savait et n'a jamais émis de jugement contre ma foi. Aujourd'hui mon carême c'est cela, souffrir de l'absence, souffrir aussi physiquement. Jésus me soutient dans mon épreuve et je le sais, me pardonne mon manque de courage. Dieu est pour tous les hommes lumière et réconfort! Dans les yeux de mon frère malade, épuisé, sur la dernière photo prise lors d'une promenade 1 mois avant sa mort une étrange douceur lumineuse dans ses yeux... Dieu soit loué!!! »

Répondre

Marie-Christine du Saussay - 07 avril 2022 - 10:58

« Ce qui est certain , c'est tout l'amour , reçu , partagé , un foyer !
C'est la chaleur , c'est une terre promise , et vous avez fait partager
de votre vie , sans l'oublier , l'amour pour partir en paix ...
Il reste donc en vous et lui , tout un chemin de liens d'amour.
Que cela vous fortifie , vous encourage , vous relève.
L'amour ainsi est plus fort que la mort . Sa mémoire est honorée .
Fraternellement . »

fred - 07 avril 2022 - 12:36

« Bonjour, Marie-Christine,

Comme vous, je ne suis pas "fière" de mon Carême : Le Seigneur doit avoir noté " Peut mieux faire" ..... Essayons de nous rattraper !

Tout de même, vous avez subi un grand choc: le départ de votre frère, la maladie et le manque de celui, qui venait chercher, "chez-vous", l'affection qu'il n'avait plus. Tout cela, compte et le Seigneur le sait, Sa Tendresse est infinie, pour votre frère ..... et pour vous soyez-en sûre !

Bien à vous.
J.C »

J.C - 07 avril 2022 - 14:16

« Chère Fred,
Hier, dans mon message à Mahona, j'ai omis de vous nommer. Pourtant, vous êtes, parmi les plus assidus, à ces méditations. Vous avez une connaissance biblique importante. C'est un témoignage de votre Foi.

Chacun, apporte sa pierre (si je puis dire ! ) : celle qui fait grandir la "Maison du Père" .... Merci de votre gentillesse !

Bien amicalement.
J.C




»

J.C - 07 avril 2022 - 14:38

« Mon Dieu, aidez-moi à retrouver un cœur apaisé par l’Esprit,
celui que le Fils nous a proposé à chacun en partage.

Chers amis, depuis le début de la semaine, j’avais l’impression
d’être invité à jouer avec un Playmobil, où, comme des enfants,
chacun attribuait aux personnages le rôle qu’il imaginait.

Cher frère Maxime,
après nous avoir emmenés dans les méandres du jugement qui tue,
aujourd’hui vous nous invitez enfin à écouter le Christ.
Enfin, nous pouvons chacun faire référence à la Bonne Nouvelle !

Mais je ne vois pas encore dans votre message une seule trace du pardon.
Pourtant, c’est le pardon que je reçois qui adoucit enfin mon cœur,
et c’est le pardon que je donne
qui me permet d’aimer à nouveau ceux qui m’ont blessé.

Par deux fois, le Christ nous en parle dans la seule brève prière
qu’Il nous propose, lorsque nous nous tournons vers le Père.

Lorsque nous disons : « Je ne te condamne pas »
cela équivaut à dire : « Je ne te rejette pas ».
Ce qui, socialement, n’est déjà pas si mal.

Mais lorsque le Père accueille au retour son Fils égaré,
il connaît déjà son repentir et lui pardonne aussitôt.
Il l’invite alors dans le Royaume de Son Amour.
Il dit même à son frère : « Réjouissons-nous,
ton frère était mort, il est revenu à la vie ! ».
Et là, c’est tout autre chose …

Comprendre les raisons de sa faute, ça aide.

Reconnaître son erreur, accueillir le pardon,
cela nous rend à nouveau libre.

Bonne journée à tous, vraiment.
»

Répondre

Paul (Belgique) - 07 avril 2022 - 10:49

« Apprenons à ne pas juger et à ne pas condamner nos frères et sœurs . soyons intransigeants avec le péché - à commencer par les nôtres ! - et indulgents et remplis de sollicitude . Que Maman Marie, Mère de Dieu en ce temps difficile, nous aide, elle qui, exempte de toute faute,, médiatrice de toute grâce pour tous les pécheurs qui se repentent,. »

Répondre

santal - 07 avril 2022 - 10:47

« Je ne dirai pas mieux ce que je veux exprimer que MB, qui a écrit un commentaire vers 8 h 30!? Je le rejoins à 100%! Qu'il est bon de changer de point de vue, dans le sens littéral de l'expression!
Ainsi, Frère Maxime, vous nous conduisez à découvrir une densité particulière de cette histoire si humaine, "promue" par le regard de Jésus. Par le pardon qui dit simplement que la faute commise est péché, en ce sens qu'elle a entraîné tout ce mal. Quelle chance pour la femme qu'elle ait été propulsée devant un tel "juge"! »

Répondre

Brigitte - 07 avril 2022 - 10:35

« Je croyais qu'aujourd'hui c'était le tour de parole du mari, le grand absent de l'affaire. Je n'aurais pas ose faire parler Jésus. Je vais quand même dire un mot. Dans cette affaire, Jésus doit faire face a un problème de sociéte, l'adultère etait clairement un delit, même un délit grave, puisque pour la femme punissable de mort. Les délits sont des infractions a la loi sociale, avec toute une gradation de qualifications .Les péchés aussi ont une gradation, mais les deux ne se recoupent pas forcément. Il y a des délits meme graves sans péché, et des péchés même graves sans délit. C'est pourquoi le jugement de dieu peut être très different de celui des hommes, et même être opposé.. Dans cet évangile, deux catégories d'armes s'affrontent. Les accusateurs sont armés de leur bon droit, l'amant de sa position sociale, le mari de sa dignité bafouée. La femme , elle, n'est armée de rien du tout, puisqu'elle a été déchue de sa respectabilité. Jésus affronte la situation avec les seules armes spirituelles, la force de la vérité, l'intelligence de la justice, le courage de l'amour. Et ce sera là suffisant pour vaincre, parce qu'en s'engageant pour sauver la vie de la femme, il détourne le mal ( le jugement social) sur lui. Sur la croix, il entendra :" il en a sauvé d'autres, qu'il se sauve lui même !". Dieu éternel s'est incarne, prenant le risque d'être exposé a tout sur terre, pas pour se sauver lui meme, mais pour nous sauver par son exemple d'amour manifesté jusqu'au bout »

Répondre

Antoinette idf - 07 avril 2022 - 8:40

« Le mari? Une méditation de son point de vue avait été écrite... Mais en fin de compte, nous n'avons pas dû la retenir...
A vous de l'écrire... d'ici Pâques! »

frère Maxime Allard - 08 avril 2022 - 13:26

« Merci frère Maxime pour ce regard sur Jésus. Ce regard qu'il a surement posé sur toute chose. Ce regard libre et libérateur. Nous vivons dans un monde de plus en plus assujetti aux lois si nombreuses que nous n'arrivons pas à toutes les connaitre......et l'amour s'éloigne. L'amour qui comprend l'être humain qui a souci de l'être humain, qui le construit, le libère. Mais nous n'en avons cure pour reprendre votre expression. Pourtant cet amour là est toujours présent et quand il arrive à percer, la personne quitte son sentiment d'abandon, de condamnation en quelque sorte. Un avenir s'ouvre à elle, Un sourire vrai, pas celui de l'ironie qui montre la lutte qu'elle mène, un sourire étonné comme a dû être celui de cette femme adultère. Merci encore de cette approche individualisée qui m'a permis d'ouvrir un autre regard sur ce texte. Les textes de l'Evangile ne sont pas toujours très facile à comprendre dans ma vie. Merci de cette approche qui me permet d'avancer dans cette compréhension du coeur. »

Répondre

MB - 07 avril 2022 - 8:36

« Ce jour je m'arrête sur le fait qu'ils sont partis. La présence, la prestance, la parole, le silence de Jésus, son autorité naturelle et douce, tout cela a eu un effet sur ceux qui voulaient condamner cette femme. J'admire Jésus. Et il reste plein de vérité avec chacun.
Nous pouvons beaucoup apprendre de son attitude pour nos relations humaines. Je laisse tout cela pénétrer jusqu'au fond de mon coeur dans l'adoration. »

Répondre

Catherine - 07 avril 2022 - 8:29

« Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur ,
Jésus nous montre l'humilité , qui est de rendre gloire à Dieu.
Il laisse toute la place au Père , pour le reste le choix est là .
L'amour ne fait point de mal au prochain: l'amour est donc l'accomplissement de la loi.
Croire seulement pour être sauvé , me semble très bien , sans chercher sa propre gloriole , mais en ayant crainte de Dieu .
Jésus n'avait rien pour plaire , pourtant , il a fait tout pour nous sauver .
Des tentations qui tue l'esprit de vie , il nous à donné de nous aimer les
uns les autres , mieux encore , non juste une élite , mais en ouvrant nos
coeurs , afin de voir et entendre , la Pâque approche , tant que Dieu œuvre
par Jésus , l'amour reste un long chemin , puis à la fin , qui sait ?
On verra Dieu , comme il nous a connu, et la question sera , comment avons-nous aimer ?
Prends Seigneur et reçoit toute ma liberté , ma mémoire , mon intelligence , toute ma volonté , Reçois tout ce que j'ai , tout ce que je possède .Donne -moi seulement de t'aimer ..
»

Répondre

fred - 07 avril 2022 - 7:50

«

J'aime votre question "a la fin" ; Comment avons nous aimer ? Bien
ou Mal, l'essentiel est "d'Aimer" et c'est Dieu qui fera le tri.... »

Khaly - 07 avril 2022 - 7:59

« Chaque matin je prie. Je vais vers toi Seigneur et puis Marie. J'ouvre mes volets et je laisse rentrer l'air. J'écoute le silence un café et j'entends certains bruits. Ceux de mon cœur. Ceux des oiseaux. Mon chat qui coure et écoute aussi. Pas envie de jugement. Juste me dire que l'Amour est dans mon cœur. Cet Amour vivant qui me fait vivre avec mes larmes tes larmes mes doutes tes doutes tendresse aussi au fond du cœur pour dire je t'aime à tout ce qui est beau pour nous.
Jugement lamentations et crimes. Trop de larmes ont coulées dans mon cœur dans notre cœur. Maintenant je veux vivre !
»

Répondre

CHRISTINE B 1 - 07 avril 2022 - 7:37

« Bonjour Christine ,
en vous lisant , j'ai eu un flash , sur une chanson sur you tube du fr Hervé Huet
allez écouter , en cliquant , j'ouvre les volets de mon coeur ...C'est Prière du matin .
Bonne journée ... »

fred - 07 avril 2022 - 7:57

« oups. C'est les volets de mon âme ... »

fred - 07 avril 2022 - 8:02

« Merci Fred !
J'écouterais chanson
J'adore chanter ! »

CHRISTINE B 1 - 07 avril 2022 - 12:02

« Petit poussin 🐤
Et Petit cœur ❤
Fleur rose 🌹
Attention épines mais pétales douceur.
Vivre on veut vivre
Pâques message de vie pas de la mort .

Bonne journée ! »

CHRISTINE B 1 - 07 avril 2022 - 12:15

« Merci Fred
C'est une très belle prière.
Magnifique prière en vidéo you tube et images aussi.
Merci »

CHRISTINE B 1 - 07 avril 2022 - 14:47

« « Mais, à la résurrection, le Père dira à son Fils : Je ne te laisse pas enfermé dans la mort. Relève-toi. Va vivifier le monde. »

Ce qui m’a toujours laissé perplexe dans les évangiles, c’est que les « apparitions » du ressuscité sont beaucoup plus discrètes que sa vie publique jusqu’à sa mort, au point que certains ont du mal à le reconnaître, et qu’il disparaît à peine a-t-il été reconnu. Plus de grandes foules immenses qui le suivent, le cherchent, l’écoutent, peut-être parce que pour beaucoup il est mort et n’a pas été le sauveur qu’ils attendaient?
Plus d’enseignements dans le temple ni de paraboles.
On dirait que « l’agitateur publique et le donneur de leçons » en a pris une de leçon, et qu’il a changé ses façons de faire…
Et ça, ça me parle, pour esquisser une réponse à la question d’hier… »

Répondre

Isabelle Patricia - 07 avril 2022 - 6:49

« Bonjour Isabelle , vous voyez Jésus comme un agitateur public et un donneur de leçons, qui n'a eu que ce qu'il méritait pour s'être fait valoir et avoir perturbé l'ordre social. Et après avoir été a juste titre puni, il aurait appris a se faire tout petit et discret. Si c'était vrai, à sa place, moi j'aurais commence a me mettre au vert avant que les choses tournent vraiment mal ! Il a eu suffisamment de signaux pour ça, il n'était pas idiot !
Donc, c'est autre chose. Mais je suis de votre avis sur la résurrection, que je vois plutôt comme un récit symbolique. Le seul fait indubitable est que le tombeau était vide, le corps de Jésus avait disparu au matin de pâques. Ça n'enlève rien a la foi, car dieu renait éternellement dans le coeur et l'esprit de chaque homme, donc dans sa chair. " Entre nos mains voici ta vie qui renait de nos cendres ".
Il est bien de se poser des questions pour se faire une foi assimilable, utilisable.
Bonne journée a vous. »

Antoinette idf - 07 avril 2022 - 9:30

« Je fais comme le frère Maxime, je m’imagine à la place de l’un ou l’autre des personnages, et je n’ai guère de mal. Mais je ne suis jamais entièrement l’un ou l’autre mais un mélange de tous dans la relecture de ma vie, avec parfois un sourire, pas forcément étonné, mais pas pour autant ironique… »

Isabelle Patricia - 07 avril 2022 - 9:52

« Vous savez, on fait facilement des projections a partir de ce qu'on est, de son passe, ses craintes ou attentes... Moi ça m'a pris beaucoup de temps pour le découvrir. C'était important parce que ça m'empêchait d'accéder a une foi opérante, apte a se transformer en conscience et énergie. Et je n'y arrive pas encore complètement. »

Antoinette idf - 07 avril 2022 - 10:04

« Je retiens cette phrase :

"Ils partent : ils ne sont donc pas complètement empêtrés dans leurs sanctions légales"!

Il reste donc une Espérance pour le pécheur ! et cela est précieux ! La faille chez lui peut être un signe que le Bien habite encore son coeur. Ca vaut la peine d'y croire ! Le plus difficile est de trouver le moyen de toucher le coeur du pécheur ! Aide-nous, Seigneur, à trouver ce "silence inspiré" ! Philippe A. »

Répondre

philippe - 07 avril 2022 - 6:49

-0:00