Retour

À vous la parole (40 commentaires)

« Merci, frère Jean-Michel pour votre partage,
il est imprégné bienveillante d’une volonté d’y voir plus clair.
Permettez-moi, chers amis,
de revenir au partage que nous échangions
il y a trois jours avec Sœur Catherine …

Comme il est difficile, délicat, de voir plus clair en soi !
Comme c’est difficile, encore, de me tourner
vers toi mon frère que j’ai blessé et de reconnaître ma faute.

Parce que nous utilisons entre nous,
frères et sœurs dans la même humanité,
le même langage courant,
celui qui cherche avant tout les causes de nos souffrances
et les remèdes à nos difficultés.

Seigneur, sans Toi, il m’est impossible d’entrevoir
l’indispensable nécessité du pardon.

Comment aurais-pu percevoir,
à la dernière minute de ma vie,
misérable Loubard sur ma croix,
toute la misère et toutes les fautes
qui ont dominé mon cœur et mes actions les plus sombres,
tout au long de ma vie ?

Jamais je n’aurais pu Te demander
de m’accepter tel que je suis
sans la Lumière d'Amour dans Ton regard, Seigneur Jésus,
alors que Tu souffrais déjà tant toi-même,

J’ai pu entrevoir, chers amis, à la dernière minute de ma vie,
comment le pardon est la Porte de ma propre guérison,
et comment il nous ouvre la porte de la Résurrection.

Père, je crois à la Bonne Nouvelle de Ton Pardon.
Sois béni, mon Dieu, Ton Fils est venu nous l’annoncer.

Bonne journée à tous, vraiment.
»

Répondre

Paul (Belgique) - 15 mars 2021 - 16:25

« Merci Catherine Thierry pour votre beauté , votre simplicité , votre fidélité à l'amour de Jésus et des Evangiles
oui , mais comment avez vous fait ? j'ai travaillé 1 mois dans une usine de crayons à Samer , dans le Pas-de-Calais , plus jamais , non plus jamais ! mais un souvenir me reste , la solidarité d'une compagne ouvrière qui étais prête à tout donner , elle ne laissais rien derrière elle à moi la petite bourgeoise !
ce souvenir est déjà bien loin !
Ce qui est beau dans votre parcours c'est votre capacité de tout prendre avec le coeur , avec tout votre coeur , votre engagement et votre persistance !
tout accepter, voir le serpent d'airain , lever les yeux vers le Ciel et Aimer , tout Aimer Merci encore , j'aimerai beaucoup vous rencontrer et faites bien attention au covid ! »

Répondre

IDA - 13 mars 2021 - 23:56

« Grand merci sœur Catherine, pour cette semaine passée en votre compagnie.
Votre dévouement pour soutenir celles et ceux qui en ont besoin, votre foi est vraiment ancrée dans le concret, la simplicité. Merci beaucoup.
Fraternellement, monette »

Répondre

monette - 12 mars 2021 - 23:16

« Bonsoir Soeur Catherine, moi aussi j'ai bien aimé vos méditations très concrètes, appuyées sur du vécu. C'est vrai, on est bien informés des malheurs du monde, mais tant que c'est loin, vu seulement à la télévision, peut etre on a du mal à faire la différence avec un film. Alors que les gens qui sont sur place, qui ont vu les horreurs, ont du mal à raconter, il y a des choses "en vrai" qui ne sont pas racontables.
D'ailleurs, dans les évangiles, le récit de la Passion est toujours très sobre, il suffit d'imaginer. Pour ceux qui manqueraient d'imagination, les peintres ont suppléé, comme ce tableau très réaliste qui illustre vos propos. Je suis d'accord avec vous, on passe souvent trop vite sur la Passion de Jésus, parce que c'est tellement pénible. Pour ma part, je vais au chemin de croix seulement le vendredi saint, cela me suffit amplement.
Tout le monde le sait, quand on n'a pas la chance de mourir brusquement, la dernière année de vie est souvent un chemin de croix,, à la fois pour la personne concernée et pour son entourage. Parfois aussi, des périodes de vie sont des chemins de croix, jusqu'à la libération par la vie retrouvée ou par la mort miséricordieuse. Je pense que le cri de Jésus "Mon Dieu mon Dieu pourquoi m'as tu abandonné ?" est un appel à une mort qui tarde à venir. Et dur dur aussi d'être au pied de la croix, pour Marie et Jean, les seuls qui ont eu assez d'amour pour rester jusqu'au bout.. »

Répondre

antoinette IDF - 12 mars 2021 - 21:53

« PS : Extrait d'un chant de communion : "Entre nos mains, voici ta vie qui renait de nos cendres". Purification par le feu de la souffrance...Je m'en passerai volontiers, s'il était possible. »

antoinette IDF - 12 mars 2021 - 21:59

« Bonjour chère Antoinette, je sens beaucoup de tristesse, de souffrance même dans votre message. J'ai aussi connu une "dernière" année de la vie de mon mari. Oui, petite soeur, un vrai chemin de Croix. Il faut l'avoir vécu pour comprendre. Mais Celui qui l'a vécu avant nous et qui le revit chaque jour et jusqu'à la fin du monde, marche à nos côtés; et comme Simon de Cirène, l'a fait pour Lui, Il le fait avec nous.
Courage, vous êtes au bon endroit, nous prions avec vous.
Je vous embrasse fraternellement,
Marie Jeanne »

Marie Jeanne - 13 mars 2021 - 11:42

« Entièrement d'accord avec vous, soeur Catherirne, et merci pour votre commentaire... Sachons retrouver la vrai liberté que Jésus veut nous montrer...
j'aime quand vous écrivez : "Nous sommes tellement dépourvus devant la souffrance que déjà on veut voir Jésus ressuscité. On fait vite l’impasse sur la condamnation, la mort en croix et le silence du Samedi saint. Alors que nous n’avons pas fini de mourir avec Lui pour entrer dans son Royaume à la suite du bon larron. " c'est tellement vrai.... Merci et bonne continuation »

Répondre

claudemarie - 12 mars 2021 - 21:47

« Chère Catherine vos méditations de cette semaine sont les premières de ce careme 2021 que j’arrive à lire jusqu’au bout ! Ça change des « hors sol »! Vous êtes l’église dans laquelle j’ai cru il y a 40 ans et que j’ai du mal à reconnaître aujourd’hui
Surtout ne changez rien... bonne route »

Répondre

Marie - 12 mars 2021 - 21:31

« Veuillez m’excuser mais je ne comprends pas l’expression hors sol que vous employez.Chacun a sa façon d’exprimer sa foi et chacun a sa façon d’écouter l’expression de l’autre .On peut être plus ou moins sensible à l’une ou l’autre expression .Je trouve que Carême dans la ville est beau grâce à cette palette d’expressions.L’expression hors sol ne m’a pas plu.Veuillez m’en excuser »

Majo - 13 mars 2021 - 0:17

« « Les média sont rois » : on s’en passerait bien car la pub corrompt tout et infuse de fausses valeurs.
Ce virus a du plus et du moins : soit il conduit les gens à se perdre encore plus dans la dépendance télévisuelle ou webatique, soit il provoque un rejet de saturation de ces infos pour l’info et donc une coupure avec la « vie d’avant ». Et dans ce cas-là, bon retour à la vie simple et saine !
Avec pour les chanceux une vie spirituelle à la clé. Qui surpasse de très loin tout ce qu’on peut lire dans les rayons « bien être et développement personnel » dans les supermarchés ou chez les spécialistes.
Sans oublier les malheureux citadins confinés avec une télé dans un petit deux pièces, parfois même avec des enfants. Le gouvernement devrait intervenir sur le terrain pour eux, plutôt que de développer la défiance en courant d’un microphone à l’autre pour faire parler d’eux-mêmes.
« Dire oui ou non » : un choix radical.
Une grâce d’en haut, avec pitié et bienveillance, pour celui qui a pris un mauvais chemin.
Quotidiennement aussi, à chaque décision prise ; avec une bonne maîtrise de soi pour déceler ce choix et avoir la retenue nécessaire. Les règles monastiques y aident en clarifiant l’œil.
« Nous n’avons pas fini de mourir avec Lui », c’est sûr, mais ce que l’on nous demande, c’est de mourir à nous-mêmes (tuer notre Ego), avant de ressusciter avec Lui.
Concernant la famine à Cuba, on voit la même chose au Congo RDC, et on fait livrer des sacs de riz en pleine forêt.
»

Répondre

Vincent59 - 12 mars 2021 - 19:30

« Sinon vous pouvez aller aussi voir sur Vaticannews la méditation du cardinal
Cantalamessa d'aujourd'hui...
En tout cas, elle m'a aidée à faire le point et savoir où j'en étais, par rapport au monde, a Jesus et son coup de colère, et surtout sa divinité. »

Leo - 12 mars 2021 - 19:59

« Que j'aime vos méditations Soeur Catherine, votre franc parler, votre bon sens, et toute la profondeur qui s'y trouve! Ce n'est pas une coïncidence si vous portez le nom de Sainte Catherine! A elle aussi fut révélé le mystère de la Croix, ce pont par lequel l'humanité, dans le don de Dieu, peut enfin passer pour s'élever avec Jésus vers le Père. Oui, la Croix, nous la regardons comme un objet de culte, avec, dans le meilleur des cas, une consternation: pauvre Jésus, que lui ont-ils fait? Les hommes n'ont jamais voulu de la présence de Dieu parmi eux: il nous dérange, il faut qu'il se taise, il faut qu'il meure, ainsi nous serons plus tranquilles... Et le mystère de la Croix demeure entier tant que nous ne sommes pas descendus en nous même, avec amour, avec humilité, avec compassion, pour visiter chaque souffrance, car chaque souffrance est une souffrance qui n'est pas inconnue de ce Dieu qui a souffert ce que je souffre, qui connait chaque larme, chaque douleur. Moi non plus, je ne rentre plus dans ce théâtre de l'information que choisissent de nous communiquer les médias. Parce que la Croix nous apprend que la souffrance de l'autre n'est pas un spectacle devant lequel je suis impuissant. C'est un chemin, c'est une expérience, c'est une rencontre, dans laquelle il faut descendre, pour pouvoir un jour en remonter, non plus seul, mais avec mon frère qui était mort, et qui est revenu à la vie. Merci encore pour vos méditations, elles sont vivifiantes! »

Répondre

Nelly - 12 mars 2021 - 17:54

« Un tout grand merci sœur Catherine pour cette belle semaine passée en votre compagnie, nous avons pu échanger sur notre vécu mais surtout sur le présent, nous avons pu rectifier notre regard sur des situations que nous ne connaissions pas vraiment...et tout cela dans le respect l'un de l'autre, en ayant toujours le regard fixé sur le Christ et sa parole...
De tout cœur merci, bon week-end à tous, kat »

Répondre

Kat - 12 mars 2021 - 17:12

« "Je cherche à donner aux autres tout l'amour que j'ai, et qui n'est pas le mien" (phrase extraite d'un film de Rossellini) : cela pourrait s'appliquer à beaucoup de personnes, saintes ou non, de St vincent de Paul à Soeur Teresa ou Soeur Emanuelle et à Soeur.... Catherine. Je ne suis pas juge de la démarche spirituelle ou non, qui anime ceux/celles qui donnent aux autres de leur temps, de leur présence, de leur aide matérielle ou affective, et/ou de leur engagement dans telle cause, tel service. . L'homme ne vit pas seulement de pain et on ne peut lui refuser sa dimension spirituelle et sa quête de Dieu. Je dois encore essayer d'aller voir au-delà des mots, des apparences, des comportements ce qu'il y a de personnel dans ce que je vois ou entend : ne pas rester à la surface. Cette semaine de carême a été riche en partages et témoignages ; s'il ést habituel de se positionner en fonction de ce que l'on vit (ou a vécu), je dois me rappeler que l'amour divin est universel. Tous le reçoivent ; riche ou pauvre, puissant ou opprimé et ce qui peut me paraître avoir peu de valeur ou inutile ne l'est pas au regard de Dieu. Union de prière pour que le voyage apostolique du Pape en terre d'Abraham porte des fruits ; pour que les incompréhensions sources d'antagonismes s'effacent.
»

Répondre

mahona - 12 mars 2021 - 16:33

« Quel tumulte ,
on ne peut tout porter , pourtant comme vous dite , on nous le fait porter
quand même , Je sais que Tu es tout-puissant et ce que Tu conçois, Tu peux le réaliser . Oui ma sr , il faut faire le vide et le pleins de Dieu , pour avoir une lampe et des décrets , le samedi Saint nous convie à un ; pour vous qui suis-je ?
avant il faut faire un chemin , trouver la véritable Lumière qui brille dans les ténèbres.
Avec Dieu tout est gratuit , sa science , sa Parole , sa sagesse , et surtout
son amour qui porte la guérisons des souffrances . Nos vies sont ainsi plus amène à concevoir et pourquoi pas en cherchant cette Paix du Christ , y trouver dans ce rocher , cette épée et pouvoir enfin la sortir vraiment .
Et devenir aussi tranchante sur ce qui est faux , les liens d'amour pour conduire une vie , consoler , jeuner du monde pour retrouver le don qu'est
Dieu dans nos vies , qui sauve et qui est au milieu de nous . Vaut mieux
le peu du juste...Que l'abondance de beaucoup de méchants .
Alors , oui , l'époux et l'épouse disent Viens Seigneur Jésus.
Qui est simplement aussi de ne pas faire mourir l'amour et triompher des' injustices
Béni l'homme qui se confie dans le Seigneur Il ressemble à un arbre planté au bord des eaux , qui tend ses racines vers ..Le Courant .
Je leur donnerai un seul coeur et je mettrai en eux un esprit nouveau.
Merci sr Catherine , il ne nous reste plus que de prier dans cette église vivante du Christ qui se donne en nourriture .

»

Répondre

fred - 12 mars 2021 - 16:08

« Bonjour soeur Catherine, merci pour cette belle semaine, passée en notre compagnie. Quelle niaque ! quel tempérament ! un réel plaisir de vous lire, de vous écouter. Votre vie toute donnée à l'Evangile est un bel exemple pour tous.
Vous avez raison, c'est vrai que nous vivons dans un monde du chacun pour soi, dans une totale indifférence. Que de misère dans un monde du toujours plus, du 'bien boire et bien manger", du gaspillage, sans penser aux autres. Notre cher pape François a fait le rêve d'être tous frères : Tutti Fratelli, comme avant lui, Martin Luther King qui avait parlé de 'la force d'aimer'. Il n'y a que le Christ qui peut nous la donner cette force ! il suffit d'une main tendue d'un café à prendre avec une voisine... regarder l'autre comme un frère de mettre en pratique son commandement : "aimez-vous les uns, les autres comme je vous ai aimés".
Aimer, mon Jésus, comme Tu nous as aimés ? que d'innocents encore aujourd'hui sont crucifiés au vu et au su de tous sans qu'on leur porte secours ! Par ta Croix, par ton front couronné d'épines, Tu nous as relevés !
Seigneur, comme j'aimerai que Tu me dises comme au bon larron, quand mon jour sera venue : "Aujourd'hui, tu seras avec moi dans le Paradis"!
Merci soeur et joyeuses Pâques !
Bon après midi à tous, toutes

»

Répondre

Marie Jeanne - 12 mars 2021 - 14:32

« Bonsoir Marie-Jeanne ,
vous avez toujours les paroles qu'il faut simplement , et quand je bois un café
vous êtes avec moi , vous et bien d'autres , il faut si peu pour retrouver le sourire , la joie , d'aimer et de se savoir aimer .
Aurevoir sr Catherine et merci , il y a une citation de Coluche , qui dit:
La vraie amitié ce n'est pas d'être inséparable . C'est d'être séparé et que rien ne change . beh , il y a du Jésus en plein . »

fred - 12 mars 2021 - 19:36

« Des hommes et des femmes qui sont libres de dire OUI ou NON .Souvent je préférerais que ce soit mon voisin qui aille remplir ma mission .Comme je me sens scotchée dans ma maison pour diverses raisons ,d’aller vers l’autre me prendrait trop de temps .!!! A suivre? Merci soeur Catherine . »

Répondre

Majo - 12 mars 2021 - 14:17

« « Jésus est là pour nous montrer le chemin de cette liberté. »
Merci pour cette parole, chère Sœur.
------------------------------------------------
Je suis Loubard, comme m’appellera plus tard le Père Guy Gilbert…
Dans quelques heures, les soldats viendront mettre fin à mon supplice,
en me brisant les jambes. Je le sais, c’est comme cela qu’ils pratiquent…

À côté de moi, ils ont cloué Jésus, en l’appelant « Le Roi des Juifs »…
De l’autre côté, ils ont lié mon comparse,
qui n’arrêtait pas de gémir, de se plaindre et de hurler son malheur…

Jésus, je l’entendais murmurer vers son Dieu.
Pourquoi était-il en croix ? Il n’avait rien fait de mal, pourtant…

Quelques fois, alors que nous sortions d’une maison
dont nous venions d’en blesser et dévaliser les habitants,
nous l’avons croisé, de loin.
Il parlait à la foule, qui paraissait illuminée par ses paroles.
Mais nous n’avions pas le temps de nous asseoir…
Nous avions surtout besoin de nous cacher…

Lorsqu’il m’a regardé, moi, le dernier voisin de sa vie,
il y avait tant de paix dans son regard…
C’était comme si une lumière m’envahissait,
qui m’a permis de me voir tel que j’avais vécu :
tricheur, voleur et menteur.

Dans son regard d’Amour, alors qu’il avait si mal,
j’ai pu entrevoir que j’étais plus important à ses yeux
que tout le mal que j’avais fait.

Loubard je suis,
mais j’ai appris, au dernier moment de ma vie,
que le Pardon est la Porte de la Résurrection.

Bonne nouvelle, chers amis !
»

Répondre

Paul (Belgique) - 12 mars 2021 - 11:51

« Merci pour cette belle prère pour tous les larrons du monde à commencer - ou à trouver parmi d'autres- par moi!!!
Bonne fin de crême aux uns et aux autres et belle f'ête de pâques
Fraternellement
Catherine »

Sœur Catherine Thierry - 12 mars 2021 - 15:21

« Oui, Soeur Catherine : fraternellement, vraiment.
Merci d'avoir notre guide, pendant toute cette semaine !
Bon chemin vers Pâques. »

Paul (Belgique) - 12 mars 2021 - 17:07

« Merci d'avoir été notre guide pendant toute cette semaine ... »

P (B) - 12 mars 2021 - 17:08

« Merci, Fred, ce loubard est bien présent, j'aime beaucoup ... »

MARIE THERESE COURCOUL - 13 mars 2021 - 16:25

« Merci, Paul ! pardon de mon erreur !
»

MARIE THERESE COURCOUL - 13 mars 2021 - 16:26

« Merci Soeur Catherine pour ce beau témoignage de vie. L'écoute, l'attention et l'engagement auprès de ceux qui n'ont pas eu de chance, les plus fragiles, où qu'ils vivent, est pour moi l'exigence première de l'Evangile. J'ai beaucoup apprécié de vous découvrir dans cette retraite. Monique »

Répondre

Monique Mersch - 12 mars 2021 - 11:13

« Aujourd'hui à la fin de la célébration le père nous a demandé de prier pour une jeune fille en souffrance qui va perdre sa maman. Que dire à cette adolescente, comment lui expliquer avec des mots simples, lui parler de Jésus d'avoir confiance, devant une telle tragédie qui s'abat sur elle. Un moment clé de sa vie, où elle a besoin de sa mère, de sa tendresse, de l'écoute,
A l'hôpital, si elle est dépassée, silencieuse, ce n'est pas possible,.....
lui dire aie confiance comme le bon larron "avec moi ta mère sera au Paradis"
et moi le Seigneur je veillerais sur toi, je ne t'abandonnerais jamais.
»

Répondre

Suzelle - 12 mars 2021 - 11:11

« Et peut-être lui dire qu'elle n'est pas seule, que nous sommes beaucoup à la porter... telle cette petite fille qui marche, en portant son frère sur les épaules...
- il n'est pas trop lourd ton fardeau ? lui demande t-on
- non, puisque c'est mon frère !


»

Isabelle - 12 mars 2021 - 11:21

« Les enfants comprennent parfois les choses avant les grandes personnes. »

Isabelle P - 12 mars 2021 - 14:16

« Merci aux soeurs et frères pour ce beau Careme dans la ville d une très grande qualité. C' est une joie de cheminer avec
vous vers Pâques. Un salut amical au frère Jean Laurent Vallois que j'ai connu il y a quelques années lorsqu'il était sur la paroisse de Venissieux. »

Répondre

Christophe Chaduc - 12 mars 2021 - 11:07

« Merci, sœur Catherine, vous êtes dans la vraie Église que j’attends de tout mon espoir. Nous avons fort besoin de chercher le chemin de Jésus, et de le chercher à l'intérieur de notre être. Je trouve que c''est terriblement difficile et je vous remercie parce que vous nous montrez l'homme Jésus à l'écoute de son père, dans notre vie, c'est lui qu'il faut s'efforcer d'imiter à tout prix.

Je veux aussi dire mon amitié et ma prière pour Blandine.
Mélodie. »

Répondre

Mélodie - 12 mars 2021 - 10:53

« Bon Jour,
Oui, ne passons pas trop vite sur la croix et le silence qui s'en suit comme en suspension avant un autre état, la résurrection...
Me voici séparée du père de nos enfants depuis 9.5 ans et hier j'ai appris l'assignation de mon ex mari à la cour criminelle.
Oui 9,5 ans que je lutte pour me reconstruire. Comme une crucifixion, j'ai été "morte" de l'intérieure après une multitude de viols conjugaux. Alors, je survie, je me bats avec la dépression, j'ai cherché du soutien mais c'est tellement hors norme, improbable mon histoire que je fini dans le silence, dans la solitude, dans une sensation d'être rejetée parce que je fais peur avec ça, même par les chrétiens... Dieu est le seul à ÊTRE au cœur de ma vie, fidèle amour qui tient ma flammèche intérieure allumée. Il a été proche de Jésus sur la croix et dans le silence qui a suivi.
Enfin, je suis crue... Après 2 classements sans suite, enfin la lumière sera de mise et toute notre famille réhabilité dans la société.
Merci Seigneur de ta présence dans les bas fonds de nos êtres, dans nos combats pour la VIE, dans les silences, les temps de pause, de suspensions juste après les grands événements de nos vies.
Ta Présence, Seigneur est douce à mon cœur et la douceur est l'antidote à la violence.
Bonne journée »

Répondre

Blandine - 12 mars 2021 - 9:44

« Blandine ,
ce qui fais peur , c'est la violence , alors dénoncer , témoigner , c'est
déjà un pas énorme de fait . La violence n'est jamais bien comprise
Depuis voyez le chemin fait , courage Blandine , je prierai pour vous.


»

fred - 12 mars 2021 - 19:02

« Blandine,
Je vous souhaite de re-naître enfin après ce fardeau que vous avez su porter.
Fraternellement, monette »

monette - 12 mars 2021 - 23:12

« Chère Catherine vos méditations de cette semaine sont les premières de ce careme 2021 que j’arrive à lire jusqu’au bout ! Ça change des « hors sol »! Vous êtes l’église dans laquelle j’ai cru il y a 40 ans et que j’ai du mal à reconnaître aujourd’hui
Surtout ne changez rien... bonne route »

Répondre

Marie - 12 mars 2021 - 9:06

« Bonjour Soeur Catherine « Tchierry », et autres pèlerins que ce site veut bien accueilli/recueillir...
Parfois la cabane tombe sur le « kien »...
Il est aussi parfois difficile de retrouver un peu de légèreté, ou de savoir si c’est bien le bon moment où le bon lieu, voire la(les) bonne(s) personne(s) pour l’exprimer...
Il semblerait que vous ayez  « sous votre manteau » autre chose que du café d’après quelques « cancans ».
A l’occasion, va pour une tasse de thé,... aux fruits rouges?(aïe, aïe, aïe...), avec un petit carreau de chocolat (mais il parait que ce n’est pas encore tout à fait la saison. mais c’est qu’avec le réchauffement climatique tout avance ma brave dame!)
Personnellement je l’aime bien au lait avec des noisettes, ou beurre salé caramel... »

Répondre

Patrick - 12 mars 2021 - 8:53

« Merci beaucoup Sœur Catherine pour le partage »

Répondre

CEDRIC BAHAN NOUELY - 12 mars 2021 - 8:48

« MErci beaucoup Soeur Catherine pour votre rayonnement, votre partage avec conviction de votre foi! Jour après jour vous nous mettez "en route" vers Pâques, sans oublier de passer par le désert du carème. Ce desert qui nous fait grandir etlanguir vers la lumière du Christ! Bon cheminement à vous aussi et merci! Françoise »

Répondre

Françoise - 12 mars 2021 - 7:37

« Jésus a adressé ces paroles à son Père sur la croix : "Père pardonne leurs, ils ne savent pas ce qu'ils font".

C'est vrai que nous sommes libre de nos choix mais n'en voyons pas toujours les conséquences. Certains ne pensent qu'aux profits immédiats et pourtant cela peut peser lourd sur l'avenir des générations futures. Ainsi la pollution, les gaz à effets de serre, l'exploitation à outrance des richesses du sous sol... et même ce confinement décision prise pour pour le bien-être des populations mais qui pourtant pèsera certainement sur les futures retraites et dans l'immédiat précipite dans la misère les personnes dans la précarité.

Seigneur, donne-nous un cœur nouveau afin que comme le larron, nous puissions suivre après toi le chemin qui mène au Père.

Avec toutes et tous dans la prière et la montée vers Pâques. Sincèrement. »

Répondre

Marilou - 12 mars 2021 - 7:31

« Bonjour chère Marilou, je te remercie pour les petits messages fraternels que tu m'adresses avec mes autres 'petites' soeurs. Sache que je vous porte toutes dans ma prière et plus particulièrement à la messe; bonne continuation sur le site.
Je t'embrasse
Marie Jeanne »

Marie Jeanne - 12 mars 2021 - 15:02

« La Prière du Père Yves Aubry aux prisonniers « Aujourd’hui même tu seras avec moi dans le Paradis » :

« Seigneur Jésus, Toi qui as assuré une entrée immédiate dans le Ciel à un bandit condamné à mort, parce qu’en un instant, par amour gratuit, Tu en as fait un Saint, fais tomber sur moi ce même Regard de Miséricorde qui fera plonger mes yeux dans les Tiens, pour en recevoir : ton Innocence, ta Tendresse, ton Amour. Ainsi envahi, je pourrai T’aimer, ainsi que mes frères, jusqu’au moment où résonnera à mes oreilles la promesse que Tu as faite : « Aujourd’hui même tu seras avec moi dans le Paradis ».

Ainsi soit-il. »

Répondre

Partage - 12 mars 2021 - 6:15

-0:00