C’est que Dieu parle une fois, deux fois, sans que l’on y prenne garde

Livre de Job, ch. 33, v.14

Combien de fois je me suis mis à genoux ou bien assis, décidé à écouter ce que le Seigneur avait à me dire pour éclairer un moment de ma vie un peu compliqué ? Et là, rien ne se passait comme prévu.
Dans ma tête, le brouhaha habituel, tout ce qui fait l’inquiétude de la vie, sa souffrance et sa joie à certains jours, défilait derrière mes yeux fermés. J’emportais avec moi dans la prière cette agitation perpétuelle de l’esprit qui tourne en boucle à certains moments de manière quasi obsessionnelle :
« J’ai un problème, je ne m’en sors pas, je n’en peux plus… »
Quand je pose la question autour de moi : « et toi, Dieu t’a-t-il déjà parlé ? », les réponses ne sont pas les mêmes selon l’interlocuteur. Je me souviens de la réponse d’une amie cherchant quoi faire de sa vie. Elle prit le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle pour avoir le temps d’y réfléchir. Elle fit des rencontres, elle se retrouva face à elle-même, pria avec d’autres, lut des passages de la petite bible qu’elle avait emportée.
L’évangile de la Transfiguration la marque. Elle envie ces disciples qui entendent une voix leur parler dans la nuée. Elle, elle n’entend rien. Puis peu à peu, grâce au chemin à l’écart des rumeurs de la ville, grâce à sa marche sans parole, au murmure de la nature, une écoute nouvelle se développe et elle se met à entendre Dieu lui parler… Insensiblement, elle entre dans cet échange vrai, dans cet accueil de la Parole pour tous, ouvert à qui a l’oreille assez fine pour entendre « le murmure d’une brise légère »* par lequel Dieu s’est adressé à Élie autrefois. « Tu vois, c’est comme ça que Dieu m’a parlé ». Elle a ajouté : « Ce que je peux te dire, c’est que Dieu ne crie pas, Il parle tout doucement, ce n’est donc pas étonnant de ne rien entendre dans le vacarme ambiant. Ce qui compte, c’est une certaine qualité de présence. Être vraiment là où l’on est, avec la fatigue des pieds, le visage en nage mais l’esprit libre, c’est tout un travail, ça peut être long. » 
Dieu est patient. Si tu veux, nous ferons le chemin ensemble dans les prochains jours. 

 * Premier livre des rois, ch. 19, v. 12

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Le don de piété filiale

Par ses paroles pleines d'humanité, le frère Gabriel Nissim du couvent Saint-Jacques à Paris nous introduit dans le mystère des enfants de Dieu, le mystère du don de piété filiale.

Chaque semaine de carême, nous vous proposons de découvrir l'un des 7 dons de l'Esprit, sous forme de vidéo-témoignage.

Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

43 commentaires

Rédiger un commentaire

« Oh que oui, Dieu est doux, bon, humble et aussi Seigneur, majestueux et surtout Sauveur.
Pas du genre à crier, certainement pas. Plein de tendresse et de compassion.
Il veut nous éduquer, nous redre... »

Lire la suite

Vincent59 - 09 mars 2020 - 0:15

« Ma tête est la plupart du temps rempli de brouhaha quand je prie ou essaye de faire oraison, alors la voix dans la brise légère...je ne sais pas !!!
Mais souvent après avoir supplié et dit mes mi... »

Lire la suite

Kat - 08 mars 2020 - 23:12

« Merci frère Jean-Pierre d'éclairer notre "ouïe". Si je puis m'exprimer ainsi !
Oui, Dieu parle une fois, deux fois sans qu'on n'y prenne garde, c'est que bien souvent, on ne prend pas le temps de s... »

Lire la suite

Marie Jeanne - 08 mars 2020 - 20:54

« Une qualité de présence, ? Oui bien sûr,
« Je suis qui Je suis » Je suis qui Je deviendrai »
«  Je deviens qui Je deviens »
Lorsque j’étais enfant, je demandais au Père, je le pria... »

Lire la suite

Godelieve - 08 mars 2020 - 19:12

« Merci pour tous ces partages si authentiques. Moi aussi, j'ai du mal a percevoir la voix qui vient de dieu. "Dieu chuchote, mais le diable crie" (Henning mankell, "les chaussures italiennes"). Ce qui ... »

Lire la suite

antoinette IDF - 08 mars 2020 - 19:08

« Ce qui m'étonne davantage dans cet Evangile de la transfiguration, c'est la finale du passage proclamé ce Dimanche dans toutes les églises du monde: "Jésus s'approcha, les toucha et leur dit: "Rel... »

Lire la suite

Laurent Szekely - 08 mars 2020 - 18:27

Cette retraite de carême est possible grâce à votre don. Merci pour votre soutien !

-0:00