D’un grand espoir j’espérais le Seigneur : il s’est penché vers moi pour entendre mon cri. 

Livre des Psaumes 39, 2

Flagrant délit

« J’ai cru mourir lorsqu’ils m’ont arraché au corps de mon bien-aimé. Je me suis débattue… j’ai crié. Traînée, traitée de “traînée”, je me suis tue. J’ai perdu connaissance quelques fois. Je sentais encore le souffle de mon bien-aimé sur moi mais hachuré par les blessures, égratignures et coups que je recevais. Ils m’ont lâchée au pied du jeune rabbi de Nazareth. J’y suis restée, brisée, incapable de parler ou de regarder. Cela me sembla avoir duré longtemps. Rien ne se passait. Le rabbi a parlé. J’ai à peine entendu ce qu’il a dit… Lorsque j’ai relevé les yeux vers lui, car il m’avait appelée, nous étions seuls. Il m’a traitée avec bienveillance, m’a redonné la parole… m’a dit qu’il ne me condamnait pas. Puis il m’a dit “Va”… Que vais-je devenir ? Libérée d’une mort presque certaine, qui puis-je devenir ? Mon mari me répudiera. Mon amant m’a abandonnée. Ma famille est déshonorée… Je suis une pécheresse pardonnée. Il croit, lui, que je pourrai ne plus pécher. Il me le souhaite, il m’en prie. Comment imaginer une suite à ma vie ? Que puis-je espérer ? »

« Au son de sa voix, je me suis sentie capable de me relever. Je me suis levée et j’ai marché. C’était comme si sa voix me soulevait. Je me suis écroulée quelques pas plus loin, recroquevillée au pied d’un mur du Temple. Il ne me voyait plus. Et, en tourbillon, les images revenaient. Les émotions aussi… J’ai pleuré. Longuement. Lentement je me suis redressée, les larmes coulaient encore… mais il m’avait dit “Va”… il m’a invitée à agir. Je me remets en marche. »




CARÊME DANS MA VIE 😇
Chaque jour, un geste, un témoignage pour vous aider à vivre le carême

Les journées filent vite. Depuis le début du carême, je n'ai pas le sentiment de " faire grand chose". Je lis chaque jour le texte de méditation, les commentaires très beaux et j'écoute et participe aux vêpres. Les voix des religieuses me comblent de joie. Évidemment, je me préoccupe des miens (famille plus ou moins en souffrance) de mes amis, de mes proches, voisins, paroissiens, S D F…  Merci Seigneur de me tenir par la main.
Anne-Marie


À votre tour, témoignez d'un geste que vous faites pendant le carême en cliquant ici

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

41 commentaires

Rédiger un commentaire

« Whaou !!! J'avais jamais méditer ce texte dans ce sens... Je me suis toujours mis du côté de la foule et jamais du côté de la femme. Il est vraiment difficile de se relever après avoir pêche, c... »

Lire la suite

Hermann - 06 avril 2022 - 13:19

« Trop délicat comme sujet pour moi. Il y aurait trop à en dire.
Dieu est miséricordieux.
Va et vis. »

Lire la suite

monette - 04 avril 2022 - 23:43

« oui, l'IMPORTANT c'est de se remettre en marche.... merci frère, et peut être de mettre sa main dans la main de Jésus Christ... bonne semaine »

Lire la suite

claudemarie - 04 avril 2022 - 23:27

« on m'a poussé, traité, trainée, traité de "pute" calomnié, calomnié en public.
Ce que je n'ai pas pris devrais je le rendre ? Les insinuations étaient telles que j'en perdais la raison et j'all... »

Lire la suite

DANIELLE LONGCHAMPS - 04 avril 2022 - 22:22

« Merci. Quelle belle méditation ! Elle était une pécheresse pardonnée, oui mais qu'allait-elle devenir? Va....et elle s'est relevée, s'est remise en marche. Cette fois, dans le bonne direction. Me... »

Lire la suite

Lisecy - 04 avril 2022 - 21:46

«
Le point de vue de la malheureuse femme adultère (peut-être un peu édulcoré ?).
Je ne commenterai pas car je ne veux pas faire parler les gens, ne sachant ce qu’ils sont vraiment.
Je ne mets pa... »

Lire la suite

Vincent59 - 04 avril 2022 - 21:07

Cette retraite de carême est possible grâce à votre don. Merci pour votre soutien !

-0:00